Page 1 sur 7

Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 9 Aoû 2018 23:10
par agoronca
LIGNE AJ. Deux De Dion Bouton DA sur la ligne AJ La Villette – Trinité, ici à la station de Place de Bitche. La carte a été envoyé en 1921 mais la photo date de 1913, c’est l’année de la création de cette ligne. Il n'est pas facile de distinguer les Brillié-Schneider PB2 et De Dion mais on peut voir que les fenêtres se caractérisent par une grande baie plus quatre petites, de plus l'écran devant le conducteur a une forme carrée, au contraire les bords du PB2 sont arrondis. Les conducteurs sont en train d’ajouter de l’eau au radiateur. Carte de l'éditeur F.F. "1905 XIXe".

Image

Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 9 Aoû 2018 23:15
par agoronca
LIGNE AI. Un autobus Brillié-Schneider P3 traverse Place Saint Michel: il est entré en service en 1911 mais seulment sur certaines lignes, ici la ligne AI Gare Saint Lazare – Place Saint Michel créé exactement la même année. Le modèle PB2 est beaucoup plus dffusé avec ses 627 exemplaires. Les differences principales entre les deux: le P3 a une longueur inférieure (6,66 mètres vs 7,53) et une plate-forme arrière plus grande et plus commode. La carte a été envoyé en 1912 mais la photo date évidemment de 1911. Derrière le P3, à gauche de la photo, se montre un Brillié-Schneider P2, avec l’impériale, entré en service en 1906 sur la ligne J Montmartre – Place Saint Michel, ligne créé la même année. Carte 4165 est publié par ELD.

Image

Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 9 Aoû 2018 23:18
par agoronca
LIGNE H. À 11h45 d’une belle journée de printemps, un autobus PB2 Schneider de la Ligne H (Odèon – Avenue de Clichy) tourne à gauche sur le Boulevard des Italiens. La carte, imprimée par Neurdein et Cie, n’est pas voyagée mais on peut penser à l’année 1913 si on considère les plaques d’immaculatrion des autos et que à Paris en 1911 la Compagnie Générale des Omnibus acquière 627 autobus Schneider PB2 pour remplacer les omnibus tirés par des chevaux. La caisse de l'autobus Schneider PB2 est en majorité fabriquée en bois, les roues en bois sont à bandages pleins. Il peut transporter 35 passagers. L’année d’arret est le 1914. Au gauche de l’image une Renault AX, produite à partir du 1908 avec plaque d’immatriculation 793 – X8 (c’est à dire immatriculée entre le 10 Avril 1910 et le 25 Mai 1912). Le type AX symbolise pour Renault l'entrée dans l'univers de la grande série ; c'était à l'époque, le produit le plus abordable de la maison. Ce type AX vivra jusqu'en 1919. En 1908, ce modèle était vendu 5 000 francs avec carosserie deux banquettes et, un coffre arrière ou 4 650 francs en châssis nu. Au centre de la carte se trouve, je crois, uneDelaunay Belleville Type H4, cette voiture ancienne fut fabriquée en 1909, elle a une plaque d’immaculatrion 1403 – G (c’est à dire immatriculée entre le 17 Mai 1912 et le 14 Mai 1913), Les premières voitures fabriquées par cette société, apparurent en 1904, lors du Salon de Paris, elle avait été conçue par Marius Barbarou qui avait travaillé pour Benz et qui, plus tard, allait devenir l’ingénieur de Lorraine-Dietrich. Jusqu’en 1914, la Delaunay-Belleville fut estimée, par beaucoup, comme la meilleure voiture au monde. Carte 3877 éditeur ND.

Image

Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 10 Aoû 2018 14:04
par agoronca
LIGNE B. Au Début du 1912 il y a la crèation de la ligne “B” Trocadéro – Gare de l’Est. Cette carte a été envoyé le 26 Décembre 1912, donc la photo a été prise à 13h15 juste le jour de l'inauguration. En fait, on peut noter que les premiers modèles du Brillié-Schneider PB2 stationnent en face de la gare: ils avaient sept petites fenêtres au lieu de deux grandes baies et très petites du modèle plus connu. Beaucoup du monde se trouve sur la place lors de l'inauguration. L’éditeur A.B. (je ne sais pas s’il s’appelle Boucher ou Bouillon) a publié cette carte numéro 18.

Image

Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 10 Aoû 2018 14:24
par agoronca
LIGNE AK. Cette carte couleur, voyagée le 27 Octobre 1927, montre des autobus Schneider H6 de la ligne AK (Gare Saint Lazare - Gare de Lyon, créé en 1916) qui sont entrés en service en 1923. Il faut dire que les H6 roulent sur deux pneumatiques parcourant des lignes à chaussée large et degagée, en fait ils ont la longueur considérable de 10,53 mètres. En prémier plan une vieille voiture, avec plaque d'immatriculation 659-G7 (1907), qui appartiens à la Cie des automobiles de Place. Il s’agit de la carte 100 de l’éditeur C.M.

Image

Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 12 Aoû 2018 20:12
par agoronca
LIGNES AE – AU. Des autobus Schneider H en Place de l’Opéra avec en evidence la publicité sur le toit des Galeries Lafayette: en 1908, le magasin ouvre ses portes sur le boulevard Haussmann et en 1912 sont inaugurés les nouveaux agrandissements qui comprennent le grand hall, la célèbre coupole et l'escalier d'honneur. On suppose que la carte rémonte aux années vingt parce que l’autobus en premier plan roule sur la ligne AU (Porte di Picpus – Gare Saint Lazare) inaugurée en 1922 et supprimée en 1939. Derrière le premier on peut noter un autre autobus de la ligne AE (Parc Montsouris – Opéra). Le Schneider H est présenté aux parisiens le 1er Juin 1916, à noter que les baies sont très grandes, avec des vitres d’une seule pièce, malheuresement éliminant les lanternaux et le vasistas surmontant les baies des modèles précédents. Mais il y a d’autres détails qui touchent le régard, par exemple un capot avec écran de numéro de ligne sur l’avant (ainsi qu’un écran en rouleau en tissu indiquant le terminus) intégré au toit à l’avant et à l’arrière. Carte LIP 487 de l’éditeur J.Cormault (imprimerie Cité Bergère – Paris).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 13 Aoû 2018 17:24
par agoronca
LIGNE AL. Rue de Rome, le stationnement des omnibus-automobiles Brillié-Schneider P2 à la gare de Batignolles. Un machiniste est monté sur la roue pour effectuer une réparation. La petite Gare des Batignolles fut construite en 1854, à l’occasion de l’ouverture de la ligne d’Auteuil (aujourd’hui occupé par le RER C). Suite à la construction de deux nouvelles voies, celle ci fut démolie puis reconstruite en 1912 de l’autre côté du pont. Elle deviendra la Gare du Pont Cardinet en 1922. Il faut dire que la ligne AL (Gare de Batignolles – Gare de Montparnasse), créé en 1907, a été étendue (on suppose vers 1907 -1908) jusqu’à la Porte d’Asnières. Les Brillié-Schneider P2 sont les premiers omnibus-automobiles de la Compagnie Générale des Omnibus (CGO) entrés en service en 1906; ils ont substitué les “omnibus à cheval” et ils ont amelioré grandement le service sur les lignes à fortes rampes, les grimpant facilement alors que les chevaux peinaient au pas. Carte 2077 de l’éditeur F.Fleury.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 16 Aoû 2018 10:49
par agoronca
Ligne C. Année 1907, un des premiers Brillié – Schneider P2 alla station d’autobus de Avenue Victoria, près de l’Hotel de Ville (en arrière plan). Il s’agit de la ligne C (Porte de Neuilly – Hotel de Ville). A’ gauche le tramway destination Passy. Il faut noter qu’à l’époque l’impériale n’avait pas encore l’écran superieur avant. A’ l’avant, juste devant le machiniste, sur le corps jaune de l’omnibus, il y a le nom du constructeur Eugène Brillié. Carte 624 de l’éditeur C.M.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 17 Aoû 2018 20:04
par agoronca
Ligne AM. L’un des 90 autobus Brillié – Schneider P2, commandés par la Compagnie Générale des Omnibus à la Société Eugène Brillié, 60 Boulevard Pereire, Paris, traverse la Place du Carrousel. La ligne AM (Montmartre – Saint Germain des Près) a été crée en 1906 et supprimé en 1939. L’impériale n’a pas encore l’écran superieur avant, le machiniste et le receveur (sur la la platforme arrière) posent pour la photo. Dans le coin supérieur gauche on precise che la société Schneider a construit l’autobus danse ses ateliers de Le Creusot à Le Havre. La carte n’a pas un éditeur, donc on suppose qu’il s’agit d’une carte publicitaire.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 20 Aoû 2018 20:22
par agoronca
Ligne H. Un Brillié – Schneider P2 de la deuxième génération (cela avec l’écran supérieur avant) se montre en face des guichets du Carrousel. Je fatigue à imaginer les yeux de l’écran au niveau de l’impériale la soir ou la nuit, quand à l’intérieur est allumé l’acetylène. La ligne H (Avenue de Clichy – Odéon) a été crée en 1907 et supprimé en 1940 mais le P2 reste en service seulment jusqu’au 1911. Le machiniste actionne la boîte de vitesses alors que deux femmes traversent la route. la photo est datable vers 1910. La carte 302 est publiée par C.M.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 22 Aoû 2018 12:57
par agoronca
Lignes H et R. Avenue de Clichy, la station des nouveaux autobus (XVIIème arrondissement) et, si les autobus sont « nouveaux », la carte date le 1911. C’est dans cette année que les Brillié – Schneider PB2 entrent en service avec ses 627 autobus. La carte a été envoyée le 13 Novembre 1912 et la photo rémonte à l’année précedente. Les autobus qui stationnent à droite, près du Restaurant du Garage (la maison blanche) circulent sur la ligne H (Avenue de Clichy – Odéon) inaugurée en 1907. Le PB2 qui marche dans la direction contraire vient de Porte de Clichy en suivant la nouvelle ligne R (Porte de Clichy – Hotel de Ville) crée en 1911. A’ gauche en bas un homme marche très vite et cherche dans sa pochette son horologe. Carte numéro 228 bis publiée par F.F. (Fernand Fleury).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 24 Aoû 2018 12:33
par agoronca
Ligne I. Paris (IIème et IXème arrondissement), le Boulevard des Italiens et la station d’autobus. Les yeux de l’écran d’un Brillié – Schneider (autobus numéro 63) sur la ligne I (Place Pigalle . Halles aux vins) crée en 1907. La carte a été envoyée en Octobre 1913 mais la photo dois rémonter au 1910 / 1911. Au centre de la route une voiture Delaunay Belleville (ou, peut etre, une National C), avec plaque d’immatriculation 1720-Y, qui vient de Rouen. Les quatre chiffres furent autorisés dans l'arrondissement minéralogique de Rouen par une décision ministérielle du 18 juin 1910. La mise en pratique se réalise dès le 29 juillet 1910 avec le numéro 1000-Y. L’éditeur D.L. corréspond à Beauvais je suppose.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Sam 25 Aoû 2018 10:20
par agoronca
Ligne B. Des autobus Schneider PB2 en face de la Gare de l’Est à 11h du matin du printemps 1912 ou 1913 (la ligne B Gare de l’Est – Trocadéro a été crée en 1912). Les couleurs vert et jaune correspondent à la réalité (mais je doute du blanc et du rouge des rideaux aux fenêtres de la gare!). Le Schneider PB2 (qui a repris seul cette production, sans Brillié) avait une motorisation identique à celle du type P2 mais une caisse plus longue (7,53 mètres!). En plus, le volant est définitivement placé à gauche du poste de conduite. Carte 4293 de l’éditeur ELD.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Sam 25 Aoû 2018 10:35
par RIGOUARD
...et voici la version "noir et blanc ".

Jean-Pierre

Image


agoronca a écrit:...et voici la version "noir et blanc ".

Merci Jean Pierre. La version en blanc et noir confirme que le blanc et le rouge des rideaux aux fenêtres de la gare étaient une phantasie! Le coloriage au patron ou coloriage au pochoir était très employé à l'époque et l'action de "coloriser" n'avait pas seulment le but de se rapprocher à la realité mais aussi de libérer l'imagination. Même les chevaux ont disparu!

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 26 Aoû 2018 16:15
par agoronca
Ligne C. Un De Dion Bouton DA sur la ligne C (Porte de Neuilly – Hotel de Ville), crée en 1906, près les Chevaux de Marly qui se trouvaient sur l'Avenue des champs Elysées ; à gauche on peut noter le panneau des « Jardins de Paris ». La Compagnie Générale des Omnibus ne veut pas dépendre d’un seul fornisseur et en 1910-1911 commande 263 chassis De Dion du type DA sur lesquels sont posées des caisses très proches de celles du PB2 mais plus courtes, avec une grande baie plus quatre petites et une plate-forme plus petite aussi. La carte numéro 353, publiée par les frères Levy, est colorisée en facon très naif mais sans doute pittoresque.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 27 Aoû 2018 18:05
par agoronca
Ligne B. Encore deux Schneider PB2 en manœuvre en face de la Gare de l’Est et à l’entrèe de la metropolitaine. Il y avait vraiment beaucoup de monde ce jour-là de printemps, à 14h et 15 minutes de l’après midi. L’autobus numéro 25 à droite montre bien visible la plate-forme arrière et les poignées de frein à main : le PB2 avait un système de freinage combiné avec un débrayage « à fond » sur la pédale d’embrayage. Carte numéro 204 editée par A.P. (Papeghin?).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 29 Aoû 2018 12:47
par agoronca
Ligne AI. Deux Schneider H de la ligne AI (Gare St. Lazare – Place Saint Michel), crée en 1911 et supprimé en 1940, dans une carte envoyée le 2 Juin 1934. Sur l’autobus à gauche, un homme est en pied à côté du siège du machiniste. Le Schneider H est présenté aux parisiens le 1er Juin 1916 et il fait son début sur la ligne E (Madeleine – Bastille). Il a un nouveau moteur 4 cylindres à essence avec la possibilité d’utiliser aussi le benzol. Carte numéro 136 de l’éditeur E. Harmignies, 69 Rue Saint Martin, Paris.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 31 Aoû 2018 11:09
par agoronca
Ligne S. Un autobus Schneider H sura la ligne S (Porte de Champerret – Place de la Contrescarpe) crée en 1912, deux ans après, en 1914, la ligne est intégrée par la AF (Porte de Champerret – Panthéon). C’est une question d’espace, je suppose: la Place de la Contrescarpe était un espace petit ombragé par des platanes (elle mesure environ une quarantaine de mètres de diamètre) et est née de l'expropriation, en 1854, d'anciennes habitations dont la plus célèbre, la Pomme de Pin, était fréquentée par les membres des Pléiades comme Ronsard. La présence de bus a donc généré des difficultés de circulation et l’integration permet de réduire le trafic. À côté on peut noter une voiture, on dirait une Buick, avec plaque 3895-EI, donc immatriculée entre le 28 Juin 1918 et le 20 Juillet 1919. Sur le trottoir à gauche un panneau publicitaire du photographe Henri Manuel est bien visible: il installe son atelier au 27 rue du Faubourg-Montmartre dans le 9e arrondissement de Paris, il est specialisé dans le portrait des personnalités des mondes politiques et artistiques et de la première guerre mondiale jusqu'en 1944, il fait des reportages en tant que photographe officiel du gouvernement. La carte 201 est publiée par l’éditeur parisien J.Cormault (LIP) environ pendant le 1919/1920.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 31 Aoû 2018 23:33
par agoronca
Ligne J. Dans cette carte des années trente deux autobus Renault PN se trouvent à la station de Porte de Montmartre, près Boulevard Ney. La ligne J (Porte de Montmartre – Place Saint Michel) a été crée en 1906 et supprimé en 1940. On peut noter que les deux Renault PN ont les pneumatiquest !!! Ils sont apparus sur le PN à partir de 1929, il s’agit d’un progrès immense, sans doute. L’aspect générale du PN le situe dans la lignée des H mais chez Renault il y avait la manie de dissimuler le moteur à tout prix derrière des tôles formant un bouclier dont l’esthétique, pour le moins, se discute. Une curiosité: la losange dans la partie antérieure n’est pas cela de la Renault mais de la (societé des) Transports en Commune de la Règion Parisienne avec ses lettres T.C.R.P. A' gauche, en bas, une voiture Citroen immatriculée à Arras au début des années trente. La carte est publiée par les éditions F.Parbelle dont les ateliers se trouvent à vent métres de la station des autobus, au 119 de Boulevard Ney.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 2 Sep 2018 13:54
par agoronca
Ligne B, Trocadéro – Gare de l’Est. Le machiniste et le receveur du nouveau Schneider PB2 se reposent à côté de l’autobus, avec une expression très satisfaite. Le receveur a accroché le bloc de tickets autour de son cou. Il fait chaud, l'uniforme est déboutonné, c’est le printemps du 1911. Un petit panneau accroché à la plate-forme arrière parle de «prémière à Paris»: il s’agit peut etre de la journée d’inauguration de l’autobus? L’endroit se trouve en face de la gare, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul, dans le 10e arrondissement, pas loin de la gare du Nord, sur Boulevard de Strasbourg. On peut noter, derriére l’autobus, la passerelle qui se trouve à gauche de la façade de la gare qui prendra le nom de « gare de l'Est » en 1854, après un premier agrandissement consécutif à la mise en service de la ligne de Mulhouse dont la compagnie, devenue Compagnie des chemins de fer de l'Est, avait obtenu la concession. Carte 511 de l’éditeur J.H.

Image