Page 7 sur 13

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 10 Jan 2019 16:12
par Cyril
Bonjour agoronca

agoronca a écrit:À bien observer, le niveaux supérieur, surnommé « impériale », est réservé aux hommes 


On voit clairement des dames à l'étage aussi bien sur le bus de gauche que celui de droite, dames qui se distinguent par une robe bien sûr, mais aussi un chapeau plus riche ou les ombrelles.

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 10 Jan 2019 22:54
par agoronca
Cyril a écrit:On voit clairement des dames à l'étage aussi bien sur le bus de gauche que celui de droite, dames qui se distinguent par une robe bien sûr, mais aussi un chapeau plus riche ou les ombrelles.


C'est vrai, en effet la CGO finit par interdire l'impériale (très mal vue de la part de Parisiens) aux femmes dans les nouveaux modéles d'omnibus construits à partir de 1908, les dernières impériales sont démontées en 1912. Merci Cyril.

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 11 Jan 2019 18:25
par agoronca
Ligne AC (Gare du Nord – Champ de mars, crée en 1914). Un autobus Schneider PB2 roule sur Bouleverd des Capucines, direction Gare du Nord, en face du Théâtre du Vaudeville. Situé à l'angle du Boulevard des Capucines et de la Rue de la Chaussée d'Antin, le "Théâtre du Vaudeville" fut construit entre 1866 et 1868. En 1927, le bâtiment fut refait, et le cinéma Paramount remplaça le théâtre. La carte 154 a été publiée par l’éditeur Cormault et Papeghin et envoyée le 18 Août 1922. Dans cette année le théâtre propose, si comme on peut noter sur la façade, « Le Dindon », une pièce en trois actes de Georges Feydeau. Il s’est rendu célèbre en écrivant des vaudevilles, comédies légères, riches en rebondissements et qui mettent en scène des bourgeois dont les mœurs sont ridiculisées. Dans le Dindon le personnage de Pontagnac est magnifique, je l’adore.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 11 Jan 2019 18:27
par agoronca
Deux ans après la même carte, numérotée 211, a été publiée par l’éditeur J. Cormault (LIP) mais avec une colorisation différente, plus sombre, je dirais. Elle a été envoyée le 14 Avril 1924, trois ans avant l’inauguration du cinéma le 24 novembre 1927. La salle proposait alors 1920 fauteuils sur trois niveaux. Sur l'écran était projeté le film inaugurale "Chang" de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack, un film d’aventures produit par le studio. Se succèdent les grands films muets de la Paramount, à l’instar du film à succès « Les Ailes » de William A. Wellman sorti le 23 novembre 1928.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 13 Jan 2019 21:43
par agoronca
Cette Carte, numérotée 757 et publiée par les éditions d’Art “GUY” d’André Leconte (18, Rue Ste Croix de la Bretonnerie), montre la station des autobus en Place de la République. Le premier des deux autobus en bas est un Renault à plate-forme arrière couverte et vitrée, nommé TN4H–BLA (pour entrée type « Banlieue LAtérale). Mais existe aussi le TN4H–BAR (pour entrée type « Banlieue ARrière). En fait, les plates-formes ne sont pas totalement fermées puisqu’elles autorisent l’accès directe latérale ou arrière. Au point de vue esthétique la voiture montre cinq baies vitrées et un pare-brise grand, qui offre une excellente visibilité vers avant au machiniste. Il s’agit d’autobus qui doivent assurer le service entre la banlieue (où à la moitié des années trente la hausse des loyers a chassé les classe ouvrières) et Paris (où se trouve la majorité des usines et des entreprises). Le TN4H est entré en service en 1936, la carte a été envoyée en 1948 par Michel, pendant son voyage dans la capitale, à sa petite sœur Andrée qui se trouve à Marseille.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 14 Jan 2019 22:49
par agoronca
Carte de la série « Paris et ses merveilles », numéro 157, publiée par André Leconte pour les éditions d’art GUY. Il s’agit d’une carte très similaire à la précédente : à la station de Place de la République, derrière sa majesté le Renault TN4H, stationne un autobus TN4C qui roulera jusqu’en 1959. La STCRP en 1934 met en service 50 TN4C : ils sont très proches des TN4A mais avec quelque différence, par exemple ils avaient une calandre très plate qui se dresse en verticale, un pare-brise aussi plus grande et enlevé, des roues magnifiques Zipper, dites « artillerie ».

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 16 Jan 2019 23:06
par agoronca
Ligne AT (Saint-Augustin – Place Voltaire, crée en 1922 mais de 1925 au 1937 remplacée par la ligne BA). Un autobus Schneider H roule en face de la gare de la Bastille qui était située entre la rue de Lyon et la rue de Charenton, au niveau de la place de la Bastille dont elle tient son nom. La construction de la ligne débute en 1855 en banlieue. L'embarcadère est dessiné par l'architecte François-Alexis Cendrier (le même qui avait dessiné la gare de Lyon): il était un personnage curieux, un saint-simonien qui avait une foi incroyable dans le progrès, dans le machinisme, et la certitude que c’est dans la grande industrie que réside la condition du bonheur, de la liberté et de l’émancipation ! Carte 157 publiée par la Phototypie « L’Abeille ».

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 18 Jan 2019 18:03
par agoronca
Ligne AG (Porte de Versailles – Bourse, crée en 1914). Un autobus De Dion Bouton DA de la ligne AG vient de l’Avenue de Breteuil et tourne vers Boulevard Pasteur, en arrière plan on note les Invalides. Dans le plan officiel de la Compagnie générale des Omnibus de Paris, dessiné par G. Peltier en mars 1914 on peut noter en rouge le chemin de la ligne AG et, a coté de Rue de Sèvres, l’historique hôpital Necker, fondé en 1778 par Madame Necker, née Suzanne Curchod, mère de Madame de Staël ! Sur la gauche de la photo se trouve une petite calèche avec l'inscription « Ville de paris – Voie Publique 621 » : qu’est-ce qu’il apporte ? La carte 3728 est publiée par Neurdein.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 20 Jan 2019 00:52
par agoronca
Ligne A (Gobelins – Notre Dame de Lorette, crée en 1912) et Ligne H (Avenue de Clichy – Odéon, crée en 1907). Deux autobus Brillié-Schneider PB2 traversent Boulevard des Italiens près l’Opéra Comique (à l’époque se trouvait en difficultés financières qui entraînent l'intervention de l'État en 1936). Le plan officiel de la CGO du 1914 montre l'itinéraire des deux autobus qui est similaire et la station de la ligne A de N.D. de Lorette. Carte 2835 publiée par Neurdein et envoyé le 23 juin 1909 par Charles à son amie mademoiselle Gabrielle qui habitait à Boisseron.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 21 Jan 2019 23:35
par agoronca
Ligne E (Madeleine – Bastille, crée en 1912). Un autobus Schneider H6 roule sur Boulevard des Italiens à 10h et 5m d’une belle journée de printemps et se dirige vers la station de Bastille. À droite dans la photo il faut noter un transport à cheval du cognac Cusenier, très renommée marque française de spiritueux, dont la maison fut fondée à Ornans (Doubs) par Eugène Cusenier. À l’époque de la carte, en 1928, la société d’Ornans compte 25 ouvriers. Il faudrait lire le beau livre d’Edmond Haraucourt "Le Musée de la double soif", édité par Cusenier, Drager Frères, numéroté, 1925. Carte 152 publiée par A.Papeghin, Paris-Tours.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 23 Jan 2019 20:39
par agoronca
Ligne Y (Grenelle – Pont Saint Martin). Le 13 juin 1909 à 9h40, Monsieur Lisieux se rend au bureau de poste de Boulevard Pasteur pour envoyer cette carte avec un “bon souvenir” pour Monsieur et madame Jahn qui habitent à Neuilly sur Seine. La ligne Y deviendra une ligne d’autobus seulement en 1913. En face de l’École Militaire de l’Avenue de la Motte (aujourd’hui Place Joffre), près l’entrée « Artillerie », se croisent deux omnibus à cheval, le premier à droite va en direction Porte Saint Martin. Ici, après sa formation à Brienne, le jeune Bonaparte séjourne du 22 octobre 1784 au 28 octobre 1785 : il en sortit lieutenant en second dans l'artillerie. Cette carte 322 est publiée par l'Hôpital (Charles), éditeur à Paris de rayonnement national, sous le sigle C.L.C.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 25 Jan 2019 23:20
par agoronca
Ligne B (Trocadéro – Gare de l’Est, crée en 1912). Place d’Iéna, les soldats de l’armée se dirigent vers la statue équestre de George Washington du sculpteur américain Daniel Chester French, inaugurée en 1900. À gauche, en face du Musée Guimet, un tramway à traction animale traverse la place. Plusieurs modèles d'omnibus à chevaux furent mis en service , notamment en 1878 et en 1889 où apparurent respectivement des voitures tirées par 3 ou 2 chevaux, dans ce cas trois chevaux blancs. À l’époque de la photo la ligne d’autobus B n’existait pas encore et les tramways qui partaient du Trocadéro avaient pour destination Place Saint Michel et pas la Gare de l’Est. Cette carte numéro 19 (éditeur inconnu) a été envoyée en 1903 par Monsieur Prudhon à son ami Monsieur Paul Weyl qui habitait 19 Rue Rottier, Paris. Le Plan officiel du 1914 montre la position du Musée Guimet qui s'est constitué à l'initiative d'Émile Guimet (1836-1918), industriel et érudit lyonnais. Grâce à des voyages en Égypte, en Grèce, puis un tour du monde en 1876, avec des étapes au Japon, en Chine et en Inde, il réunit d'importantes collections d'objets d'art.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 27 Jan 2019 18:31
par agoronca
Ligne F (Porte d’Asnières – Les Halles, crée en 1912 et supprimée en 1937). Un autobus Schneider H traverse Place des Victoires et se dirige vers Rue Étienne Marcel, direction Les Halles. Sur le palais à gauche, la carte montre le nom de la bijouterie « Maison Auger » bien visible au rez de chaussée et au 4ème étage. A ses débuts , il semble que Alphonse Auger avait son atelier au 54 rue Étienne Marcel, mais en 1880 les écrins et cette carte postale indiquent place des Victoires, superbe place qui a retrouvé son lustre du début du 19ème siècle. Aucune publicité sur le balcon et apparemment des stores en toiles pour protéger les vitrines du soleil. Au centre de la place la statue de Louis XIV, œuvre de François Joseph Bosio, fondue par Auguste-Jean-Marie Carbonneaux (1769-1843), érigée au centre de la place et inaugurée le 15 août 1822. La carte 394 est publiée par A.Papeghin et envoyée le 19 juin 1930 à une mademoiselle de Nîmes.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mar 29 Jan 2019 19:20
par agoronca
Ligne AZ (Place Daumesnil – Madeleine, crée en 1923). La station des autobus de Place Daumesnil (aujourd’hui Place Félix-Éboué) vers le boulevard de Reuilly. Il s’agit des voitures Renault TN4H, type Paris, à plate-forme ouverte avec accès centrale, qui sont entrées en service en 1936, la même année de l’envoi de cette carte. Évidemment l’éditeur Georges Avenel (184 bis avenue Daumesnil) a mis tout de suite en commerce cette carte (numéro 2) après la réalisation de la photo. La place a changé le nom plusieurs fois, aménagée à l’emplacement de la barrière de Reuilly sur le mur des Fermiers généraux s’est d’abord appelée « place de la Barrière-de-Reuilly », puis en 1864 « place Daumesnil» (général français du Premier Empire surnommé la « Jambe de bois »!!!). Elle porte son nom actuel depuis 1947. Le centre de la place est orné par la fontaine du Château d'eau (ou fontaine aux lions), œuvre de Gabriel Davioud.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 1 Fév 2019 16:21
par agoronca
Ligne Y (Porte Saint Martin – Grenelle, crée en 1913). Avant la création de la ligne des autobus en 1913 (les premiers étaient des Brillié-Schneider P2) à la station de Porte Saint Martin on pouvait voir seulement cet omnibus à cheval, exactement en face du théâtre de la Renaissance, situé au 20 boulevard Saint-Martin et inauguré le 8 mars 1873. La carte 53 a été envoyée en 1907 et publiée par E.L. (éditeur parisien dont je ne trouve pas des traces). À l’époque le théâtre est dirigé par Lucien Guitry, père de Sacha et acteur du cinéma muet, qui se trouvait en conflit avec son fils (les causes principales étant Charlotte Lysès, actrice qu'épouse Sacha – et qui avait été l'amante de Lucien – et une entrée manquée de Sacha Guitry dans une pièce au théâtre de la Renaissance). La photo a été prise l’année précédente l’envoi de la carte et exactement le 18 avril 1906, le jour de la première représentation de “La Griffe” de Henry Bernstein, avec Lucien Guitry, Jean Coquelin et Gabrielle Dorziat. L'interprétation de Lucien a été sans doute mémorable.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 3 Fév 2019 23:22
par agoronca
Ligne AC (Gare du Nord – Champ de Mars, crée en 1914). À 15h 20m, un omnibus à cheval roule sur rue Royale, direction place de l’Alma, en arrière place de la Concorde avec son obélisque : en 1914, à la naissance de la la ligne d’autobus AC, le parcours sera prolongé jusqu’à la station de Champ de Mars. Sur le palais à droite, en haut, une publicité bien évidente des liqueurs et de l’élixir de la Grande Chartreuse : l'élixir végétal est produit en France par les pères chartreux depuis 1737 selon les instructions du manuscrit du Maréchal d'Estrées. En bas, le plan officiel du 1914 montre les lignes qui traversaient la rue Royale. La carte 4184 est publiée par E.L.D. (Le Delay) et envoyée le 16 juillet 1909 à Madame Desoignes à Saint Chamond.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 6 Fév 2019 22:45
par agoronca
Ligne 84 (Fort d’Ivry – Place d’Italie, crée en 1934) et ligne 94 (Butte Rouge – Porte d’Orléans, crée en 1938). Encore la Rue Royale et, en premier plan, un autobus Renault TNH4 type Banlieue à plate-forme couverte. Tous le TNH4 ne sont pas donc à plate-forme ouverte avec accès central : si en 1936 la STCRP en commande 410 exemplaires pour la ville de Paris, elle ajoute pour le service de la banlieue un nombre plus important d’autobus à plate-forme couverte et vitrée 570 exemplaires. Cette carte colorisée 4084 « Rue Royale et église de la Madeleine, vue de la Place de la Concorde » est publiée par André Leconte (38, Rue Saint Croix de la Bretonnerie) dans les éditions d’Art GUY.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 8 Fév 2019 22:02
par agoronca
Ligne AC (Gare du Nord – Champ de Mars, crée en 1914). Carte publiée par L. Dupont (1, Rue du Helder, Paris) et envoyée par Georgette à Monsier Paulin Hubert (118, Boulevard Nationale, Charleville) en 1920. Au milieu de la rue marchent deux taxis de la Compagnie des Automobiles de Place, celui à droite avec plaque 13-G7 immatriculé en décembre 1901. À droite de l’image roulent en direction de la gare du Nord deux autobus De Dion Bouton DA : en 1910-1911 la CGO commande 263 châssis De Dion de type DA sur lesquels sont posées des caisses très proches de celles du PB2 mais plus courtes, comportant une grande baie plus quatre petites.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 18:37
par agoronca
Ligne BA (Porte de Vincennes – Opéra, crée en 1923 et fuse avec la ligne AT de 1925 à 1937). Un autobus Schneider H roule sur le carrefour Montmartre, direction Porte de Vincennes, au mois de juin de l’année 1929. Sur le pilon à gauche la publicité de l’opérette en 3 actes « Ah ! Oui ! » (ou Baron Vadrouille), représentée au théâtre Eldorado de Boulevard de Strasbourg de l’11 au 30 juin 1929 et interprétée par le comédien populaire Fernand René. La partition française de l’original allemand contient un lot de fox-trot et autres danses à la mode dans les années 20. La carte 204 est publiée par La Cicogne (11, Rue Réaumur, Paris).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mar 12 Fév 2019 19:21
par agoronca
Ligne BA (Porte de Vincennes – Opéra, crée en 1923 et fuse avec la ligne AT de 1925 à 1937). Carte 128 « Paris – Carrefour Montmartre » publiée par les éditions Cimper de Paris et envoyée par Ginette à Monsieur Jacques Remy de Charleville avec « bons souvenirs ». Au milieu de la rue un autobus Schneider H de la ligne BA. En haut, sur le palais à droite de la photo, la publicité du Savon Cadum. En 1907, Michael Winburn, homme d'affaires américain, achète à Paris un baume capable d'éradiquer les eczémas tenaces. Guéri grâce à cette pommade, ce fondateur d'une entreprise de produits chimiques basée à New York, l'Omega Chemical Company, décide de s'associer au pharmacien Louis Nathan, pour commercialiser ce remède. Le nom latin de l'huile de cade utilisée comme composant du remède, donne son nom à la marque : Cadum. La première usine Savon Cadum est installée à Courbevoie et commercialise alors en pharmacie le baume à l'huile de cade, une pommade et un dentifrice. Le savon Cadum apparaît en 1912 dans tout type de points de vente à prix modique.

Image