Page 14 sur 20

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 16 Juin 2019 21:00
par agoronca
Ligne M (Buttes Chaumont – Palais Royale, crée en1912). Un autobus De Dion Bouton DA s’approche en roulant sur boulevard Bonne-Nouvelle, direction Buttes Chaumont. Le bâtiment à droite loge les « Nouvelles galeries », un ancien bazar parisien, fondé en 1836 par le négociant André-Martin Labbé. Le Prince Torlonia le racheta ensuite pour le transformer vers 1863 en un grand magasin intitulé "À la Ménagère" destiné principalement aux femmes jusqu'en 1899, où il s'est transformé en un magasin central appelé « Nouvelles Galeries ». Mais on peut noter aussi la publicité du « Concert Mayol », un cabaret parisien, aujourd'hui disparu, qui était situé 10, rue de l'Échiquier dans le 10e arrondissement. Carte 287 publiée par L.L. (Levy Frères).

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 17 Juin 2019 22:04
par agoronca
Hier on a parlé de la ligne M, du Boulevard Bonne-Nouvelle et des magasins « Nouvelles Galeries ». Cette carte, numérotée 294 (éditeur inconnu), montre encore mieux le siège de cette chaîne de grands magasins créée en 1897 sous l’appellation « Société française des grands bazars et nouvelles galeries réunis », présente dans les plus grandes villes de France. Le 20 avril 1899, l'enseigne est simplifiée en « Société française des nouvelles galeries réunies », présidé par Nicolas Canlorbe (mort en 1916). Afin de faire face à une OPA, le siège parisien fut vendu et les Nouvelles Galeries (dont les services du siège) regroupées avec le Groupe Galeries Lafayette en 1983. Si la carte postée hier a été envoyée le 24 avril 1918, celle-ci est évidemment précédente au point de vue chronologique : aucun autobus circule dans le boulevard.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mar 18 Juin 2019 23:08
par agoronca
Un autobus Schneider PB2 traverse Boulevard Saint Martin en face du "Nouveau Cinématographe" du Théâtre de l’Ambigu, une ancienne salle de spectacle parisienne édifiée en 1828. Comme beaucoup d'autres théâtres, music-halls, café-concerts ou cirques de l'époque, ce lieu a accueilli des représentations cinématographiques dès l'année 1906, en compléments des spectacles et pièces de théâtre. De 1938 jusqu'à la seconde guerre mondiale, l'établissement se consacre entièrement au cinéma sous le nom d'"Ambigu". La carte, numérotée 1077, a été publiée par L.L. (Levy Frères). En bas la pochette du programme du 1921.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 19 Juin 2019 20:50
par agoronca
7 décembre 1906 : un autobus Schneider PB2 roule en Boulevard Saint Martin en face du Théâtre de la Renaissance qui a, dans le programme de la soirée, « Le voleur », une pièce en trois actes représentée Henry Bernstein, dramaturge français, qui a remporté de grands succès sur les théâtres de boulevard et a été productif pendant un demi-siècle. En bas une copie autographe du texte. La carte 1063 a été publiée par L.L. (Levy Frères)

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 20 Juin 2019 19:41
par agoronca
Un autobus Schneider PB2 roule en face de la Porte Saint Martin à gauche de laquelle on peut noter le café « Au Vrai Petit Pot ». Deux cafés aux noms presque semblables voisinaient sur le Boulevards. Celui dont parle Aragon, situé en face de la porte Saint Denis, portait pour enseigne « Au petit pot » et il se nomme aujourd’hui « Au Petit Pot Saint Denis ». Le café « Au Vrai Petit Pot » se trouvait et se trouve encore à la Porte Saint Martin. La carte, numérotée 146, a été publiée par A.P. (Papeghin & Cormault éditeurs, Paris-Tours).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 21 Juin 2019 18:55
par agoronca
Ligne E (Madeleine – Bastille, crée en 1912). Deux autobus Schneider PB2 sur la ligne E roulent sur le boulevard en face de la Porte Saint Martin. À droite de la porte encore le café « Au Vrai Petit Pot » et l’Académie de Danse : au coin du boulevard et du faubourg, une étroite entrée, un bout de couloir, serrés entre deux boutiques. Salon de coiffure « Maison Verdun » à l'entresol. Au-dessus, recouvert d'un petit tapis, l'escalier qui mène à la porte de l'Académie. Un vestiaire, plein d'images; la salle de danse avec son vieux parquet glacé, où se sont évertuées des générations, et tout autour du salon, les petites banquettes en velours rouge, à pieds d'acajou, que des bourgeois de Balzac ont dû connaître. La carte 145 a été publiée par A.P. (Cormault & Papeghin éditeurs).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Sam 22 Juin 2019 17:06
par agoronca
Lignes N (Belleville – Gare d’Orsay, crée en 1912). Un De Dion Bouton DA traverse boulevard Saint Denis, exactement devant la porte avec son arc de triomphe érigé en 1671. Derrière la porte on peut noter le magasin d’appareils photo « Le physiographe » et le bureau d’un chirurgien-dentiste. En 1910-1911, 263 châssis De Dion de type DA furent livrés. La caisse, identique à celle du PB2, est plus courte, comportant une grande baie et quatre petites baies ; la capacité était de 35 places dont 24 assises (douze en première classe). La carte 4626, avec les titres en anglais aussi, a été publiée par ELD (Le Deley).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 23 Juin 2019 18:25
par agoronca
Ligne 22 (Montreuil – Louvre, crée en 1935). Une « post card » anglaise très particulière publiée à l’occasion du bicentenaire de Marie Brizard, une marque française de liqueurs et sirops, créée à Bordeaux en 1755. Un autobus SOMUA Panhard OP-5 circule près de la place de l’Étoile : 300 voitures sont construites en 1950-52 et parmi celles -ci 100 autobus donc la caisse est en bois recouvert de panneaux en Duralinox, montée par les ateliers centraux de la RATP. La caisse présente deux portes extrêmes avec montée par l'arrière et receveur assis à poste fixe. L'absence de porte centrale reste un handicap majeur des OP5: aux heures de forte charge, les mouvements à l'intérieur du véhicule sont particulièrement difficiles.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 24 Juin 2019 18:53
par agoronca
Ligne C (Porte de Neuilly – Hôtel de Ville, crée en 1906). Un autobus Schneider H traverse Place de l’Étoile. Si le point de vue est celui de l’Avenue du Bois de Boulogne, comme indiqué par la carte, alors l’autobus vient de la Porte de Neuilly et de l’Avenue de la Grande Armée. Il s’agit évidemment de la ligne C (voir le plan officiel de la CGO du 1914 en bas). Il faut faire une comparaison entre le plan et la carte postale pour comprendre la ligne. La carte, numérotée 17 et publiée par Papeghin (sans Cormault cette fois), a été envoyée le 13 octobre 1925.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mar 25 Juin 2019 22:08
par agoronca
Le tramway hippomobile de la ligne de la Chapelle au Square Monge traverse Boulevard de Sébastopol, l'une des voies les plus importantes percées par Haussmann lors des travaux de transformation de Paris. Tout d'abord nommé « boulevard du Centre », il est renommé « boulevard de Sébastopol » quelques jours après la victoire remportée le 8 septembre 1855, par les troupes de Napoléon III. Mais je me souviens que ce boulevard est cité dans la chanson « Viens Fifine » chantée par Jean Gabin : https://www.youtube.com/watch?v=7rPPcxOJSKw. L’acteur-chansonnier parle d’une salle à dancer et je suppose qu’il s’agit de l’Eden, ancienne salle de spectacle parisienne qui se trouvait au numéro 17 du boulevard (Joel, qu'en pensez vous?). Carte 649 publiée par l'Hôpital (Charles), éditeur à Paris de rayonnement national sous le sigle C.L.C., et envoyée le 30 janvier 1910.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 26 Juin 2019 16:56
par agoronca
Ligne F (Porte d’Asnières – Les Halles, crée en 1912) et ligne AN (Porte Brancion – Les Halles, crée en 1913). À midi, des autobus Schneider PB2 se trouvent à la station des Halles en face de l’église de Saint Eustache. À droite un autre autobus, un De Dion Bouton DA, se dirige verso le Faubourg de Montmartre. La carte, publiée par les « Anciens établissements Le Deley de Paris, montre l’église classée monument historique en 1862 : ici, Richelieu (1585), Molière (1622), Jean-François Regnard (1655), le Prince Eugène de Savoie-Carignan (1668) et madame de Pompadour (1721) y ont été baptisés. Mais je voudrais rappeller, pour parler du présent, que le 18 décembre 2012 le chanteur Laurent Voulzy donna un concert unique au sein de cette église dans le cadre de sa tournée Lys & Love Tour.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 27 Juin 2019 10:59
par agoronca
Ligne Q et ligne J. À droit de l’entrée de la métro un bel exemplaire d’autobus Schneider H traverse Place Saint Michel, direction Hôtel de Ville (Ligne Q, Plaisance - Hôtel de Ville, crée en 1912). En arrière plan un autre Schneider H (Ligne J, Montmartre – Place Saint Michel, crée en 1906) se dirige verso la station de la place. La carte a été publiée par L.L. (Levy Frères).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 28 Juin 2019 14:18
par agoronca
Le Grand Hôtel et le Café de la paix en Place de l’Opéra. Un autobus Schneider PB2 traverse la place. La conception de l'hôtel était efficace et en 1862, le rédacteur de la revue « Musée des familles » note à son sujet : « la comptabilité formidable est aux portes de l'antre. Tout ce qui entre, tout ce qui part, tout ce qui revient, est inscrit et contrôlé comme dans une gare de chemin de fer ». Carte numéro 20 publiée par D.L. (Beauvais?).

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Sam 29 Juin 2019 22:46
par agoronca
Un autobus Schneider H travers la Place de l’Opéra, à droite le Grand Hôtel et le Café de la Paix, à gauche l’établissement avec le bureau de la direction générale française de « L'Équitable des États-Unis », une compagnie d’assurances sur la vie qui se trouvait aux adresses suivantes : 3 place de l'Opéra / 23-25 rue de la Paix / 19-21 boulevard des Capucines. En bas un calendrier publié par la compagnie. La carte numéro 7 a été publiée par LIP (J. Cormault, 3, Cité Bergère, Paris).

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Dim 30 Juin 2019 21:44
par agoronca
Ligne A (Gobelins – Notre Dame de Lorette, crée en 1912). L’avenue de l’Opéra prise du Grand Hôtel du Louvre, en bas en premier plan un autobus De Dion Bouton DA roule sur la ligne A. Sur le palais à gauche, le bureau de R. Melcy, photographe actif à Paris, au 4 avenue de l'Opéra et au 5, place du Théâtre-Français. La carte 1927 a été envoyée de Paris à Lunéville le 14 juillet 1921.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Lun 1 Juil 2019 20:01
par agoronca
Seulement des omnibus à cheval circulent au début du siècle en Avenue de l’Opéra. La photo est prise de l’Hôtel du Louvre avec la même perspective, exactement la même, adoptée par Camille Pissarro qui était installé au Grand Hôtel du Louvre entre 1897 et 1899 : « J'oublie de t'annoncer que j'ai trouvé une chambre au Grand Hôtel du Louvre avec une vue superbe de l'avenue de l'Opéra et du coin de la place du Palais-Royal ! C'est très beau à faire ! Ce n'est peut-être pas très esthétique, mais je suis enchanté de pouvoir essayer de faire ces rues de Paris que l'on a l'habitude de dire laides, mais qui sont si argentées, si lumineuses et si vivantes. C'est tout différent des boulevards. C'est moderne en plein ! » (Camille Pissarro, lettre du 15 décembre 1897). Merci Camille !!! La carte, numérotée 12 et envoyée en juin 1907, a été publiée par Neurdein.

Image
Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mar 2 Juil 2019 16:45
par agoronca
Pas si facile que ça de circuler dans paris de 1900, entre tramway à cheval avec l’impériale, les attelages, les voitures de livraisons et les piétons. Pas encore des autobus en circulation. Où se trouve ce carrefour ? Pas facile à dire. Quelqu’un a parlé de la Rue Linné et en effet, si on fait un agrandissement, on peut noter que le tramway est celui de la ligne La Chapelle – Square Monge, et la Rue Linné se trouve près la Rue Monge et le Jardin de Plantes. Mais si je fais une comparaison avec la rue actuelle, je ne trouve pas des correspondances. Et le dentiste du palais à droite, qui pourrait-il être? La carte, publiée dans la série « Paris Vécu » par l’éditeur L.J & Cie (Angoulême – Paris), a été envoyée par Jeanne le 11 avril 1905.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Mer 3 Juil 2019 17:11
par agoronca
11 octobre 1907, Jeanne écrive à son amie Gabrielle cette carte magnifique, numérotée 516 et publiée par G.C.A., Paris, éditeur ou photographe-éditeur, sans lieu indiqué mais a publié en grosse majorité sur Paris 18e. La carte montre un omnibus à cheval qui traverse Square Saint-Pierre à Montmartre et marche en direction Porte Rapp, un immeuble situé au no 3 square Rapp dans le 7e arrondissement de Paris et construit en 1899 par l’architecte Jules Lavirotte. En arrière plan l’arrivée de la funiculaire.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Jeu 4 Juil 2019 18:40
par agoronca
Le trafic habituel de la rue Rivoli, vers 1905,le long du palais du Louvre : même les militaires s'y mettent. Au centre de la rue pas des autobus mais seulement un omnibus à cheval. À droite l’Hôtel du Louvre de style second empire, qui occupe l'îlot entre les rues de Rivoli (face au Palais du Louvre), de Rohan, Saint-Honoré (vis-à-vis de la Comédie-Française) et la place du Palais-Royal (vis-à-vis du Louvre des Antiquaires). Il se trouve dans l'axe de l'avenue de l'Opéra. Dès 1855, 41 boutiques de luxe occupent le rez-de-chaussé du Grand Hôtel du Louvre. Constamment agrandis, les espaces commerciaux envahissent peu à peu tout l'hôtel. Celui-ci finit par céder, à la fin des années 1880, la place aux Grands Magasins du Louvre dont une publicité porte alors la légende « Tout l'hôtel du Louvre converti en magasin ». En 1887, l’hôtel est déplacé de l’autre côté de la place du Palais-Royal, là où il se trouve actuellement. La carte, numérotée « 26 – c. », a été publiée dans la série « Collection ND. Phot. » par l’éditeur Neurdein.

Image

Re: Histoire des lignes des autobus parisiens

MessagePosté: Ven 5 Juil 2019 19:51
par agoronca
Ligne AM (Montmartre – Saint Germain des Prés, crée en 1906). Un autobus Schneider PB2 de la ligne AM traverse la Place de Clichy. Au centre de la place, se dresse le « Monument au maréchal Moncey » (1870) : sur le piédestal, haut de 8 mètres et orné de bas-reliefs, un groupe en bronze haut de six mètres dû à Amédée Doublemard représente la défense de Paris par ce maréchal. La carte, numérotée 705, a été publiée par LL (Levy Fils & Cie, Paris) et envoyée par Suzanne à son amie Geneviève de Levallois (voir le verso).

Image
Image