Paris artistique et pittoresque

Modérateur : droopyjm

Répondre
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris II° et IX° - Boulevard des Italiens
Ainsi nommé à cause de l'ancien théâtre de l'opéra italien qui s'y trouvait
Image
Appelé Boulevard de Gand sous la Restauration mais aussi le Petit Coblentz au temps des Incroyables et des Merveilleuses
Le nom de Petit Coblentz vient plutôt du fait que c'était là le quartier général des Royalistes de l'époque
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris V° - Rue du Sommerard
Créateur du Musée de Cluny (1779-1842)
Image
Au 19e siècle, l'ancien l’hôtel particulier des abbés de Cluny est découpé en lots abritant plusieurs locataires. Alexandre Du Sommerard, conseiller-maître à la Cour des comptes, amateur passionné par le Moyen Âge loue en décembre 1832 un appartement au premier étage et s’y installe avec sa collection.
À sa mort en 1842, l’État français fait l'acquisition de sa collection et de l'hôtel. Le musée de Cluny ouvre ses portes le 17 mars 1844 et le fils du collectionneur, Edmond Du Sommerard en devient le premier directeur. Celui-ci offre depuis au public l'une des plus vastes collections d’œuvres et d'objets médiévaux en France.
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris IV° - Rue St-Martin et Eglise St-Merri
Doit son nom à l'ancien Prieuré de St-Martin des Champs, aujourd'hui Conservatoire des Arts et Métiers
Image
Construite entre 1520 et 1612, là se trouvait au VII° siècle une chapelle dite de St-Pierre. Sur son emplacement on construisit une nouvelle église,
sous le vocable de St-Pierre et St-Merri, en l'honneur du saint mort en 700 dans ces parages, et qui y fut inhumé.
Elle fut érigée en collégiale en 884 puis reconstruite sous François Ier.
Pendant la Révolution, l'église fut dite : Temple du Commerce
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - L'Eglise St-Eustache et la Rue Montmartre
Rue Montmartre, ainsi nommée parce qu'elle conduisait à l'ancienne Abbaye de Montmartre
Image
La partie de la rue Montmartre entre la rue Rambuteau et la rue Etienne-Marcel était déjà construite en 1200.
Au XIV° siècle la rue s'appelait rue de la Porte-Montmartre depuis la Pointe St-Eustache jusqu'à le rue d'Aboukir.
Elle a possédé trois portes successives suivant les différentes enceintes de la Ville, et s'est appelée rue Mont-Marat pendant la Révolution.
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris III° - Rues Réaumur et Turbigo
Réaumur, physicien français, né en 1683 à La Rochelle, mort en 1757. Inventeur du Thermomètre
Turbigo, village italien, où les Français vainquirent les Autrichiens en 1859
Image
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rue Castiglione
Village italien où Bonaparte vainquit les Autrichiens en 1796
Image
Ouverte en 1811 sur l'emplacement du couvent des Feuillants et du couvent des Capucins. Le couvent des Feuillants s'étendait sur une partie de la
chaussée actuelle et à l'est de la rue qui nous occupe, entre la rue St-Honoré, et l'emplacement de la rue de Rivoli.
Le couvent des Capucins s'étendait quant à lui très peu sur la chaussée.
Entre ces deux communautés se trouvait un étroit passage, qui était la proptiété des Feuillants, mais qui était devenu l'entrée la plus fréquentée du
jardin des Tuileries qui depuis Louis XIII était accessible au public.
(d'après le Marquis de Rochegude, 1ère livraison, page 93 des "Promenades dans toutes les Rues de Paris" - 1910)
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Jardin des Tuileries - Rue de Rivoli
Rivoli, village italien, célèbre par la victoire de Bonaparte sur les Autrichiens en 1797
Image
Ce jardin fut le théâtre de plusieurs événements historiques (Charge du Prince de Lambesc, 12 juillet 89, Le retour de Varennes, Le Massacre des Suisses le 10 août, La fête de l'Être suprême en 1794) Cette même année le corps de J.-J. Rousseau, avant d'être transporté au Panthéon, y passa la nuit sur une estrade élevée au milieu d'un des bassins.
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Jardin du Palais Royal
Image
Dans la 12° édition de son Guide de Paris, K. Baedeker décrit ainsi ce jardin:
"Le Jardin a 230 m. de long sur 100 m. de large. Il est ombragé par une quadruple rangée de petits arbres, ormes et tilleuls.
Au S. et au N. sont des parterres entourés de grillages, et le milieu est occupé par un bassin circulaire, près duquel il y a musique militaire en été.
Il y a des sculptures dans les parterres, savoir du S. au N.:
Eurydice mordue par un serpent, bronze d'après Nanteuil; Mercure, bronze par Cugnot; le Charmeur, par Thabard; un Enfant luttant avec une chèvre,
par Lemoine; la Diane de Versailles, d'après l'antique, et un Jeune homme au bain, par Esparcieux.
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Jardin des Tuileries, rues de Rivoli et des Pyramides
Jardin dessiné par Le Nôtre au XVII° siècle - Rivoli, village d'Italie où les Français vainquirent les Autrichiens en 1797.
Rue des Pyramides, en souvenir de la victoire des Pyramides d'Egypte en 1798
Image
.
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Les Halles Centrales
Image
Les Halles Centrales sont plutôt curieuses dans la matinée et même de grand matin. Oeuvre de Baltard, c'est un groupe gigantesque de constructions à
peu près tout en fer et avec couverture en zinc. Elles ne comprennent encore que 10 pavillons, mais il y en aura 12 lorsqu'elles seront achevées, et le
tout occupera une superficie de 88000 m². Entre ces pavillons passent des rues de 15 m. de largeur et de hauteur, coupées par une sorte de boulevard
de 32 m. de largeur, qui descend vers la rue de Rivoli. Les 6 pavillons de l'E. mesurent ensemble 166 m. de longueur sur 124 m. de largeur. Au-dessous
sont des caves de 3 m. 80 de haut, dont la majeure partie servent à l'emmagasinage des denrées, mais où il y a aussi une usine municipale d'électricité.
Les pavillons son numérotés de 3 à 12, en commençant du côté de l'église, et ceux du N., sur le devant (3,5,7,9 et 11), sont particulièrement pour le
détail, les autres pour les ventes en gros.
(d'après le Guide Baedeker (ici l'édition de 1860)
de PARIS et ses environs, douzième édition revue et mise à jour en 1896)
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris XIII° - Bd St-Marcel - Carrefour des Gobelins
Image
Lors du percement de ce boulevard, l'église St-Marcel, bâtie au IX°, ruinée par les Normands, reconstruite au XI° siècle, a complètement disparu.
Cette église qui a donné son nom à tout ce quartier de Paris avait été construite sur les ruines d'une chapelle où avait été enterré St-Marcel en 436.
La cour du cloître de l'église collégiale St-Marcel occupait l'emplacement des 53, 55, 82, 84, 86 du boulevard St-Marcel.
(Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 4ème livraison, page 8)
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rue Rambuteau
Nom d'un ancien Préfet de la Seine, 1781-1869
Image
(1838) Partie comprise entre le boulevard Sébastopol et la rue Vauvilliers
Cette rue a absorbé dans cette partie la rue de la Chanvrerie, du XIII° siècle, entre la rue St-Denis
et la rue Mondétour, une partie de la rue des Piliers-des-Potiers-d'Étain, la rue de la Tonnellerie,
une partie de la rue de la Fromagerie et la rue Traînée (devant l'église St-Eustache).
L'expropriation n'a pas touché le 8 de la rue de la Chanvrerie.
Doit son nom au préfet de la Seine, M. de Rambuteau, sous la direction duquel une partie de la
rue fut formée.
(Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison, page 156 & 157)
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris IV° - Rue des Hospitalières St-Gervais - Ecoles communales et Laboratoire municipal de micrographie
Doit son nom à un ancien Couvent de Religieuses
Image
(1817) Tracée sur l' emplacement du couvent des religieuses de St-Anastase ou St-Gervais. Ces religieuses administraient, depuis le XIV° siècle, un
hôpital qui avait été fondé en 1171 rue de la Tixeranderie et qui avait été transporté là en 1616. L' hôpital qui s' appelait hôpital St-Gervais et St-Anastase
fut supprimé en 1790. Les écoles du 10 occupent les jardins de l' ancien hôpital. Au 8, fontaine avec têtes de boeufs. Au 2, vieille maison qui se prétend
fondée en 1679. Au 1 bis, Observatoire Municipal, sur une partie du marché, qui occupe lui-même l' emplacement de l' ancien hôtel d' O.
(Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 2ème livraison, page 140 & 141)
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rues Pierre Lescot et Berger
Pierre Lescot, architecte, 1510-1578. Berger, préfet de la Seine, 1791-1859
Image
(1817) La rue Pierre Lescot s' appela rue des Halles-Centrales dans sa partie sud. En 1884, on lui a réuni la rue du Cloître St-Jacques-de-l' Hôpital qui allait
de la rue Rambuteau à la rue Mauconseil (Etienne-Marcel). Nom en l' honneur du grand architecte Pierre Lescot (1510-1578).
La rue Berger est formée de différentes rues qui après avoir été alignées et agrandies successivement ont pris, en 1864, le nom de rue Berger en mémoire
du préfet de la Seine (1771-1859). Entre le Boulevard Sébastopol et la rue St-Denis, la rue s' appelait rue Aubry-le-Boucher. Entre la rue St-Denis et la rue
de la Lingerie c' était la rue aux Fers ou au Fèvre (1250). Entre la rue de la Lingerie et la rue Vauvilliers, c' était la rue de la Petite-Friperie qui longeait au
nord l' ancienne Halle aux Draps, qui s' étendait avant 1854 entre la rue de la Lingerie et la rue de la Tonnellerie (rue du Pont-Neuf actuellement). En 1907
la rue Berger a absorbé la partie de la rue des Deux-Écus qui s' étendait entre la rue Vauvilliers et la rue du Louvre. La mise à l' alignement de ce dernier
tronçon a fait disparaître plusieurs anciennes maisons, entre autres le 15 de la rue des Deux-Écus qui était l' hôtel de François Rouillé, seigneur de Plaisance
(1754), et les dépendances de l' ancien hôtel de Brissac qui s' étendait sur l' ancien 21 de la rue des Deux-Écus (actuellement 47, rue Berger)
(Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, Iere livraison, page 159 & 164)
Classement : 21.05%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Boulevard Sébastopol
En souvenir de la prise de Sébastopol, ville de Crimée, par les troupes françaises et anglaises, en 1855
Image
Nous somme donc au 55, Boulevard Sébastopol comme le démontre notre petite enquête ;)
Classement : 26.32%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Place de Rivoli et Rue des Pyramides
Rivoli, village d' Italie où Bonaparte fut vainqueur des Autrichiens en 1797 - Pyramides, en souvenir de la victoire des Pyramides d'Egypte en 1798
Image
Place de Rivoli (1802), Statue équestre de Jeanne d' Arc par Frémiet (1875). L' artiste a remplacé en 1878 le corps qui lui paraissait trop grèle.
Commencée en 1806 du côté de la rue de Rivoli, et dans le même style, elle fut prolongée seulement en 1876 et achevée en 1877. Nom en l' honneur
de la victoire remportée par Bonaparte sur les Musulmans en l' année 1798.
Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris par le Marquis de Rochegude, 1ère livraison, pages 86 & 100
Classement : 26.32%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris V° - Rues Soufflot et St-Jacques
Soufflot, architecte du Panthéon, 1713-1780
Image
<<Créée en 1760 et achevée en 1853, Nom en 1807 en l' honneur de l' architecte du Panthéon (1714-1781)
On a reconnu en 1878 dans les fouilles de la rue Soufflot les ruines d' un grand édifice romain qui était vraisemblablement une caserne [...]>> d' après
le Marquis de Rochegude qui fait disparaître Jacques-Germain Soufflot à 67 ans comme l' ensemble des historiens... mais pas tout à fait aux mêmes dates :o
Classement : 26.32%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris V° - Lycée St-Louis et Boulevard St-Michel
Image
Cette vue nous montre la façade du Lycée Saint-Louis qui est dans le VI° arrondissement de Paris (côté pair du boulevard du 40 au 44 inclus)
<< Ancien collège d'Harcourt, fondé en 1280 par Raoul d'Harcourt, docteur, et son frère Robert, évêque de Coutances. Raoul avait acheté quelques maisons
rue de la Harpe, et trente ans après, Robert, son exécuteur testamentaire, acheta l'hôtel dit d'Avranches et le reconstruisit à neuf. Le collège s'agrandit
au XVII° siècle par l'achat de l'hôtel des évêques d'Auxerre qui était au sud. Ce hôtel d'Auxerre avait été habité en 1574 par Jacques Amyot. Le collège
s'adjoignit aussi le collège de Justice qui était au sud, à peu près sur l'emplacement du 40 actuel. Ce collège avait été fondé en 1354 par Jean de Justice.
Diderot et Billaud-Varennes firent leurs études au collège d'Harcourt. Pendant la Révolution le collège devint une prison et fut démoli. Reconstruit en
1814 et ouvert de nouveau en 1820.>>

(Marquis de Rochegude, Promenades dans toutes les Rues de Paris, 2ème livraison, p. 172 - Librairie Hachette).
Classement : 26.32%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris IV° - Eglise Notre Dame - Le Stryge, célèbre chimère
Image
<< Le Stryge : ce nom propre est celui d’une sculpture installée en hauteur sur une balustrade
à l’angle de la tour nord de la cathédrale de Paris vers 1850 lors de la restauration entreprise
par Viollet-le-Duc et Lassus. Des cinquante-quatre « bêtes » sculptées d’après Viollet-le-Duc,
c’est la seule qui soit ainsi individualisée. Son nom provient de la légende d’une gravure de
Charles Meryon la représentant.
Probablement la même année que Meryon, en 1853, Charles Nègre a aussi photographié cette
sculpture. En contrepoint de la grande façade gothique restaurée, ce personnage monstrueux
de fantaisie, peu visible du sol, en appelle à l’imagination romantique, non sans référence à
Quasimodo, le héros du roman noir de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, publié en 1831 et
complété en 1832. Dans cet article, il s’agit d’aborder la genèse hugolienne du Stryge, et de
considérer les premières étapes de l’histoire de cette image complexe, entre littérature et
livre illustré, entre sculpture et architecture, entre gravure et photographie, évoquant la
nostalgie du vieux Paris médiéval face au nouveau Paris. C’est ainsi que le Stryge finit par
prendre une dimension mythique au point de devenir l’une des plus célèbres images de la
capitale.>>
(Ségolène Le Men, La Cathédrale Illustrée, de Hugo à Monet - Bibliothèque Hazan, 2014 ).
Classement : 15.79%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 5462
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris III° - Rue St-Martin
Image
Ainsi nommée à cause de l'ancien Prieuré de S-Martin des Champs
<< [...] la rue St-Martin a eu trois portes successives, l'une de Philippe-Auguste, près de la rue Grenier-St-Lazare; une autre de Charles VI à hauteur de la rue Blondel, et la dernière de l'enceinte Louis XIII près du boulevard.>>
(Marquis de Rochegude, Promenades dans toutes les Rues de Paris, 1ère livraison, p. 10 - Librairie Hachette).
Classement : 26.32%
 
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales

Répondre

Retourner vers « 75 - Paris »