Page 2 sur 6

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Lun 7 Jan 2019 14:16
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
91. Square Cambronne.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
La rue Alexandre Cabanel qui contourne ce square faisait partie du chemin de ronde de l'Ecole militaire. Rue Cabanel en 1890, puis rue Alexandre Cabanel en 1898 en
l'honneur du peintre (1823-1889). Le square est donc divisé en 2 parties par l'avenue Lowendal. Dans la partie Nord se trouve la statue de Guiseppe Garibaldi (1907) par
V. Cochi.
Ci-dessus, le Lion rugissant (1892), sculpture en fonte de Henri Fougues (décédé en 1932).

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Mar 8 Jan 2019 20:38
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
3. Le Square St-Laurent.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Le square Saint-Laurent est situé contre le bas-côté sud de l'église Saint-Laurent, il a une entrée sur le boulevard de Magenta, au no 68, et une autre sur la rue du
Faubourg-Saint-Martin. Avant sa rénovation, le square était équipé d'une aire de jeux, ainsi que de 19 bancs. Il était orné de deux sculptures en pierre,
La Réconcilliation (1935) d'Élie Vézien qui s'y trouve toujours et de Frère et sœur (1897) de Louis Albert-Lefeuvre qui a été déposée et remisée.
La fontaine du square Saint-Laurent, œuvre d'André Martin, a fait l'objet d'une inscription comme monument historique depuis 1970. Elle a été déplacée et est visible
désormais au jardin Villemin non loin de là.
Le jardin a été créé en 1896. Le square a été fermé pour restauration en mars 2010. Sa gestion est assurée par l'association Emmaüs et il n'est plus librement ouvert
au public (Source : Wikipedia)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Mer 9 Jan 2019 13:24
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
4. Jardin de l'Infante au Louvre.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Situé à l’Est du domaine, entre le Louvre et la Seine, en face de la passerelle des Arts, ce jardin doit son
nom à l’éphémère fiancée espagnole de Louis XV. D’apparence aujourd’hui modeste, il est pourtant riche
d’une histoire méconnue. Le Jardin de l'Infante appartenait à la Reine Mère sous Louis XIII, ses appartements
étaient la galerie des Antiques. Sous Louis XIV, ce jardin fut appelé Jardin de l'Infante et il a conservé ce nom.
Mlle Quinault, qui logeait au Louvre sur le jardin, en avait la clef. (Monuments de Velasquez, de Raffet,
de Meissonnier, de Boucher). Dans la partie du jardin qui se trouve du côté de la rue de Rivoli on a inauguré
en 1900 le monument de Gérôme, oeuvre du statuaire Antonin Mercié.

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Jeu 10 Jan 2019 12:13
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
7. Jardin du Luxembourg. - Fontaine de Carpeaux. - Les Cinq Parties du Monde.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Le nom de cette oeuvre de Carpeaux est en réalité : "Les Quatre Parties du Monde soutenant la sphère céleste". Le modèle en plâtre est visible au Musée d' Orsay
La Fontaine des Quatre-Parties-du-Monde, ou Fontaine de l’Observatoire, ou encore Fontaine Carpeaux, est un monument parisien situé place Ernest-Denis, dans le
jardin Marco-Polo qui prolonge l'avenue de l'Observatoire en direction du jardin du Luxembourg.
Cette fontaine en bronze a été construite entre 1867 et 1874. Conçue par Gabriel Davioud, elle a été réalisée grâce à la collaboration de plusieurs artistes.
Jean-Baptiste Carpeaux a réalisé le groupe des Quatre parties du monde soutenant le globe orné des signes du zodiaque. Elles représentent L'Afrique (symbolisée par
une femme noire), L'Amérique (symbolisée par une Amérindienne), L'Asie (symbolisée par une Asiatique), et L'Europe (symbolisée par une femme europoïde).
Emmanuel Frémiet a réalisé les huit chevaux marins ainsi que les poissons et les tortues du bassin, Eugène Legrain a sculpté le globe et la frise des signes du zodiaque,
Louis Villeminot a réalisé la frise et les guirlandes ornant le piédestal. (Source Wikipedia)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Sam 12 Jan 2019 14:50
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
8. Jardin du Luxembourg. - Monument de Leconte de Lisle.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
La statue de Charles Leconte de Lisle (1818-1894) se trouve dans le Jardin du Luxembourg, à proximité des
sorties donnant sur le boulevard Saint-Michel. C’est l’œuvre de Denys Puech (1854-1942).
Ce monument a figuré au Salon du Palais de l'Industrie en 1897. Les travaux en vue de son implantation dans
le Jardin du Luxembourg ont été décidés lors d'une réunion de questure en date du 4 juin 1898. Il a été inauguré
en juillet de la même année. Il s’agit d’un marbre dont la hauteur totale est de 3.80 m.(Source Wikipedia)

Les hommages du Sénat à Leconte de Lisle
Après le décès de Leconte de Lisle en 1894, une souscription publique est ouverte afin de lui élever un monument.
L’exécution en est confiée au sculpteur, grand prix de Rome, Denys Puech.
Inauguré en juillet 1898, dans le jardin du Luxembourg, jardin que Leconte de Lisle traversait quotidiennement,
ce monument représente une allégorie de la Gloire, les ailes déployées, qui enlace le buste du poète en marche vers
" le Parnasse ". Le poète José-Maria de Heredia, ami de Leconte de Lisle, représente l’Académie française à l’inauguration.
Après avoir vu cette statue, Anatole France confia à Rodin :
" Leconte de Lisle, caressé par une grande femme ailée en saindoux, me semble surtout à plaindre. Et quand je l’aperçois,
je me sauve en songeant que peut-être, un jour, sous les ombrages, Monsieur Puech représentera une affaire Dreyfus
en suif, baisant à pleine bouche mon buste en margarine ! ".

En 1934, une plaque est apposée sur son domicile du 64 boulevard Saint-Michel. (Source : https://www.senat.fr)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Dim 13 Jan 2019 20:36
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
9. Jardin du Luxembourg. - Monument de Théodore de Banville.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Ce monument, par Jules Roulleau (1855-1895), à la mémoire du poète et littérateur, a été inauguré le
28 novembre 1892.
Le comité de souscription avait pour président Leconte de Lisle, et pour vice-président François Coppée.
L'architecte en était Octave Courtois Suffit. Il se trouve le long de la grille donnant sur la rue de Médicis
à gauche de la fontaine Médicis.
Théodore de Banville, né le 14 mars 1823 à Moulins (Allier) et mort le 13 mars 1891 à Paris 6e arrondissement,
est un poète, dramaturge et critique dramatique français. Célèbre pour les Odes funambulesques et les Exilés,
il est surnommé « le poète du bonheur ». Ami de Victor Hugo, de Charles Baudelaire et de Théophile Gautier,
il est considéré dès son vivant comme l’un des plus éminents poètes de son époque. Il a notamment découvert
le talent naissant d’Arthur Rimbaud. Théodore de Banville unit dans son œuvre le romantisme et le parnasse,
dont il fut l’un des précurseurs. Il professait un amour exclusif de la beauté et la limpidité universelle de l’acte
poétique, s’opposant à la fois à la poésie réaliste et à la dégénérescence du romantisme, contre lesquels il
affirmait sa foi en la pureté de la création artistique.
Jules Roulleau est un sculpteur français, né en 1855 à Libourne (Gironde), et mort en 1895 à Paris.
Jules Roulleau débute comme tailleur de pierre, puis entre à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers
de Jules Cavelier et de Louis-Ernest Barrias. Il obtient le deuxième prix de Rome en 1880. (Source http://www.paristoric.com)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Lun 14 Jan 2019 16:54
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
10. Square Henri IV. - Terre-plein du Pont-Neuf
Image
Le site se trouve à la pointe ouest de l'île de la Cité, dans le quartier Saint-Germain-l'Auxerrois du 1er arrondissement. Le niveau du square est situé sept mètres plus bas
que le niveau actuel des autres parties de l'île, ce qui correspond au niveau que celle-ci avait autrefois. Le faible surplomb du square par rapport à la Seine explique qu'il
soit inondé, voire totalement submergé lors des plus importantes crues du fleuve. Il a été créé par la réunion de plusieurs petites îles dont l'île aux Juifs, où furent brûlés
les derniers templiers, et l'île du Patriarche. Une plaque commémorative rappelle d'ailleurs que c'est à cet endroit qu'eut lieu, le 18 mars 1314, l'exécution sur le bûcher
du « dernier grand maître de l'ordre du Temple », Jacques de Molay.Avant d'accueillir un square, les 2 665 m2 étaient dévolus aux bains vers 1765, puis à un café concert
en 1865. Celui-ci fut détruit par une inondation en 1879. En 1884, l'État cède le terrain à la ville de Paris.

L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Mar 15 Jan 2019 14:49
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
12. Square du Temple. - Statue de Béranger
Image
Le square du Temple - Elie-Wiesel est un jardin parisien du 3e arrondissement, créé en 1857. Le square
est ouvert au public le mercredi 11 novembre 1857. Sa superficie totale est de 7 700 m2.
C'est un des 24 squares aménagés à Paris lors des travaux d'Haussmann par Adolphe Alphand, directeur
de la voie publique et des promenades de la Ville de Paris. Marquant la limite septentrionale du quartier
du Marais, le square du Temple - Elie-Wiesel est encadré par la rue de Bretagne au sud, la rue Eugène-Spuller
à l'est, la rue Perrée au nord et la rue du Temple à l'ouest. À l'est, il donnait autrefois sur des bains-douches,
qui furent ensuite remplacés par la mairie du 3e arrondissement, de l'autre côté de la rue Eugène-Spuller.
Comme le bâtiment voisin du Carreau du Temple, le square occupe une part de l'ancien enclos des Templiers,
et recouvre partiellement l'emplacement passé de la tour du Temple.
Le jardin comprend un kiosque à musique, datant de 1900, une aire de jeux pour les enfants, des pelouses
dont la plus vaste est ouverte au public du 15 avril au 15 octobre, des fontaines et une pièce d'eau avec une
cascade artificielle sur des rochers de la forêt de Fontainebleau. La grille qui entoure le square a été dessinée
par l'architecte Gabriel Davioud.
On y trouve deux statues. L'une représente le chansonnier Béranger, qui vécut dans la rue proche qui a ensuite
pris son nom (rue Béranger). C'est la seconde à son effigie : une première statue en bronze, due à Amédée Doublemard,
fut érigée grâce à une souscription publique ouverte en 1879 par le journal La Chanson et détruite en 1941. Elle a été
remplacée en 1953 par la statue actuelle, en pierre, d'Henri Lagriffoul.
Une autre statue est composée d'un buste sur un socle où est inscrit « À B. Wilhelm fondateur 1781-1842 L'Orphéon français »,
au-dessus d'un portrait en médaillon et du texte « À Eugène Delaporte propagateur 1818-1886 ».
(Source : Wikipedia)

L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Mer 16 Jan 2019 16:14
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
14. Champs-Elysées. - Jardin du Grand Palais
Image
...<<Avant 1830 les Champs-Élysées étaient un endroit peu sûr et on n' osait guère s' y aventurer le soir. Depuis 1900 la partie sud des Champs-Élysées a été transformée par
la création de l' avenue Alexandre III, qui passe sur l' emplacement de l' ancien palais de l' Industrie.[...]>>
(Marquis de Rochegude, Promenades dans toutes les Rues de Paris,
3ème livraison, p. 79)
Les Jardins tirèrent à nouveau avantage des ces nouvelles transformations alors que, dessinés en 1670 par Le Nôtre, ils avaient par la suite au cours de notre histoire servis de
campement aux Cosaques du Don en 1814 puis aux Prussiens qui y pénétrèrent le 1er mars 1871.

Robert Hénard écrivait, en évoquant ces nouveaux lieux, (les Champs-Elysées et leur perspective) :<<Qui eût dit que l' idée de Mme de Pompadour, idée ingénieuse d' ailleurs,
serait reprise un jour par les édiles parisiens et que la trouée lumineuse voulue par la favorite en perspective de l' Elysée, serait de nouveau réalisée par les organisateurs de
l' Exposition de 1900 et d' une façon au moins aussi nette, aussi radicale que par le marquis de Marigny. Le palais de l' Industrie tomba, le pavillon de la Ville disparut, le Jardin
de Paris s' effaça. Au lieu du carré de naguère, une voie magistrale, l' avenue Alexandre III, démasqua aux promeneurs des Champs-Élysées la façade des Invalides.
Le Grand-Palais et le Petit-Palais s' érigèrent. [...]>>
(Les Jardins et les Squares, Robert Hénard, H.Laurens-Paris 1911)
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Jeu 17 Jan 2019 15:36
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
16. Jardin du Luxembourg. - Le Sénat.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
<< Il y a l'analogie entre les origines des Tuileries et celles du Luxembourg. Catherine de Médicis avait acquis aux portes de Paris un domaine déjà constitué qu' elle avait
transformé et agrandi. Plus loin encore du centre de la ville, Marie de Médicis acheta au duc de Pinei-Luxembourg une maison déjà ancienne qu' elle métamorphosa
royalement et dont elle accrut considérablement les dépendances. [...] En 1778, Louis XVI ayant donné le Luxembourg au comte de Provence, ce dernier aliéna à l' ouest
une portion considérable du domaine, qui de ce côté se trouva ainsi réduit à ses limites actuelles (rue du Luxembourg). [...] Converti en geôle au temps de
la Révolution, le Luxembourg devint, en 1801, le palais du sénat conservateur, qui y tint ses séances jusqu' en 1814. Le jardin fut plusieurs fois le théâtre de fêtes en
l' honneur de Napoléon.>>
(Robert Hénard, Les Jardins et les squares, H.Laurens - Paris, 1911)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Ven 18 Jan 2019 01:34
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
17. Les Buttes-Chaumont. - Panorama.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
<< Lorsque, vers la fin du XIV° siècle, on se postait sur l' une des innombrables tours d' églises ou de palais qui hérissaient la surface de Paris et que l' on regardait du
côté du nord et un peu vers l' orient, on apercevait, par delà les murs de la ville, au sommet d' une éminence aride, un édifice d' aspect effrayant et bizarre. C' était
un massif de maçonnerie aux assises trapues, un carré de pierre sur trois bords duquel s' espaçaient seize gros piliers, réunis entre eux par trois étages d' épaisses
traverses. Dans les vides formés par les piliers et les poutres transversales, se balançaient des choses inquiétantes et sinistres. Le tout se détachait en vigueur sur le
ciel. C' était le gibet de Monfaucon, qu' Engerrand de Marigny avait fait construire sous Philippe le Bel au point le plus élevé des hauteurs reliant Montmartre à
Ménilmontant et qui portaient le nom de Chaumont, nom évidemment dérivé de deux mots latins, calvus mons (mont chauve) [...]
En 1860, après la réunion des communes de Belleville et de la Villette au territoire urbain, l' édilité parisienne reconnut qu' elle ne pouvait laisser subsister dans la
nouvelle enceinte un lieu aussi désert et aussi malsain.
Désirant de plus doter la zone annexée d' une spacieuse promenade, elle résolut de transformer les Buttes-Chaumont en jardin public. >>

(Robert Hénard, Les Jardins et les squares, H.Laurens - Paris, 1911)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Sam 19 Jan 2019 19:49
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
18. Square Denfert-Rochereau. Monument de Charlet.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
<< Le square de l'Abbé Migne, d'une superficie de 1 518 m² est l'un des trois squares situés place Denfert-Rochereau,
il est adossé à l'un des pavillons de la barrière du mur des Fermiers Généraux face à la gare Denfert-Rochereau.
Le monument à Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845) peintre et graveur français a été réalisé en pierre par
Alexandre Charpentier en 1897. Mais la mauvaise qualité de celle-ci oblige à une restauration en 1907. Les figures
en pierre sont coulées en bronze. La statue et le coq ont été détruits sous l'occupation en 1942, le piédestal
conservé ne présente plus de nos jours que le médaillon de bronze. >>
(http://paris1900.lartnouveau.com)
Colonne actuelle :
Image

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Dim 20 Jan 2019 17:41
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
19. Champs-Elysées. - La voiture aux chèvres.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Lun 21 Jan 2019 12:09
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
20. Champs-Elysées. - Les Chevaux de Bois.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Près du Théâtre Marigny, les enfants adorent ce beau manège de chevaux de bois en attendant qu'un peu plus loin, [...] << Guignol joue devant un public qui ne ménagera pas ses bravos : les grands sont debout derrière les petits et l'on retrouve là cette joie si franche qui fusait en rires clairs autour des tréteaux de Tabarin >>
(Robert Hénard, Les Jardins et les squares, H.Laurens - Paris, 1911)[/quote]

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Mar 22 Jan 2019 13:16
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
15. Square des Epinettes. - Statue de Maria Deraismes.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Square des Épinettes : Paris XVII° arrt.
A l'initiative de la Société pour l'amélioration du sort de la femme, un projet de statue est élaboré en 1898.
Le monument est inauguré le 3 juillet 1900. En 1942, le plâtre a été remis au dépôt-musée d'Auteuil le 7 décembre.
En 1942, le bronze fut fondu sous le régime de Vichy comme beaucoup d'autres à cette sombre époque.
Grâce au plâtre conservé au dépôt des œuvres d'art de la ville de Paris, une réplique en bronze fut réalisée
en 1984 à l'initiative d'un groupe féministe. Le monument a été replacé dans le Square des Sapinettes.
On notera que dans cet exemplaire, la chaise de Maria Deraismes a disparu..
Sur le piédestal, à l'avant : A Maria Deraismes / 1828 - 1894 / Hommage public 1898
Sur le piédestal à l'arrière : MARIA DERAISMES / 1824 - 1894 / Philosophe, Orateur éminent Femme de Lettres /
Première présidente de la Société pour l'amélioration du sort de la femme et la revendication de ses droits.

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Mer 23 Jan 2019 14:09
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
22. Square des Arènes.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
<< [...] Le Square des Arènes-de-Lutèce est une appropriation récente d'un lieu évocateur s'il en fût, sauvé heureusement de la destruction et dont la moitié est encore à découvrir. Là, dans cette enceinte de pierre aux gradins que recouvre la mousse, après les Césars, les chefs mérovingiens donnèrent des spectacles, les Nautoe Parisiaci tinrent leurs assemblées [...] >>
Les Jardins et les Squares, Robert Hénard, H.LAURENS·PARIS, 1911

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Jeu 24 Jan 2019 14:37
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
23. Jardin du Carrousel.- Le Carrousel.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
<< [...] L'ARC DE TRIOMPHE DU CARROUSEL est un des plus jolis monuments de Paris. Nous disons joli, et non pas beau, car ce qui fait son charme, c'est l'exquise harmonie
de ses formes, l'élégance de son galbe, la sobriété de sa décoration. On aimerait à penser qu'il fut la conception originale d'un artiste français, parisien... Malheureusement
non : il n'est que la réplique, légèrement réduite, de l'arc célèbre de Constantin à Rome, réplique fort habilement exécutée d'ailleurs par Percier et Fontaine, auxquels
Napoléon avait commandé cette oeuvre en 1806. Il s'agissait de donner à la façade du palais des Tuileries sur le Carrousel une sorte de propylée solennel.
Les travaux durèrent environ deux ans. Plusieurs sculpteurs de talent : Ramey, Deseine, Cartelier, Clodion, Espercieux, sculptèrent pour les faces du monument des bas-reliefs
représentant les faits glorieux des débuts de l'Empire; Lemot cisela pour la plate-forme un quadrige devant lequel furent disposés les fameux chevaux de Venise, qui provenaient
du temple du Soleil à Corinthe.[...] >>

La suite de l'histoire des chevaux de Venise reste à découvrir dans notre ouvrage de référence : La voie publique et son décor, Fernand Bournon, H.LAURENS·PARIS, 1909

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Ven 25 Jan 2019 14:19
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
24. Jardin du Carrousel.- "Quand même", par A. Mercié.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Très beau groupe sculpté par Antonin Mercié,représentant une Alsacienne sur laquelle s'appuie un soldat
blessé, évocation des héroïques souvenirs de la guerre de 1870

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Sam 26 Jan 2019 13:51
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
25. Jardin des Tuileries.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
Autour du Grand Bassin octogonal, deux grands groupes avec à droite, Le Tibre (1688-1690), marbre de Pierre Bourdict (connu de 1684 à 1711), et à gauche,
La Seine et la Marne (1704-1712), marbre de Nicolas Coustou (1658-1733)

Re: Paris - Ses Squares et ses Jardins

MessagePosté: Lun 28 Jan 2019 22:20
par zelig
Paris. - Ses Squares et ses Jardins
26. Jardin des Tuileries. - Le Bassin.....
Image
L.J. & Cie, édit., Angoulême-Paris
[...] une gravure de Pérelle nous montre le Jardin des Tuileries après les remaniements qu'y opéra Le Nôtre dans la seconde moitié du XVII° siècle. [...] A l'endroit de l'écho,
Le Nôtre creusa le bassin octogone. Il donna pour encadrement à cette nappe d'eau, à l'occident, des rampes en fer à cheval et des terrasses rectilignes qu'i appuya sur le
rempart de Catherine de Médicis. A ces terrasses, vinrent s'en raccorder deux autres, en retour, l'une au bord de la Seine et la seconde du côté du couvent des Feuillants
et de la rue Saint-Honoré (Pl. 4). Tout cet arrangement a subsisté sans autres changements que des améliorations de détail [...]

Image
Les Jardins et les Squares, Robert Hénard, H.LAURENS·PARIS, 1911.