Elisabethville (quartier d'Aubergenville) - Seine et Oise

Ce forum est destiné à accueillir les commentaires, réflexions... relatifs à des cartes de la Galerie de cartes postales de CPArama (La Collection).
Règles du forum
Pensez à mettre le lien vers le sujet ou la carte qui a motivé votre message.
Répondre
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2536
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Elisabethville (quartier d'Aubergenville) - Seine et Oise

Message par JeanMarc » mar. 8 mars 2016 14:15

Discussion à propos du quartier d'Elisabethville
bojojo76 a écrit :Elisabethville (S.-et-O.)

La Plage (Prise de Juziers)

Elisabethville est un quartier d'Aubergenville, aujourd'hui dans les Yvelines
Ce quartier doit son nom à la Souveraine Belge Elisabeth, épouse du Roi Albert Ier (Si un lecteur sait pourquoi ?...)


Image
Fidèle lecteur de notre ami Joël, je m'empresse de répondre à son questionnement !

Aubergenville-Elisabethville
Le Domaine de la Garenne, en bord de Seine, à Aubergenville, est acheté en 1878 par Paul Bertin, agent de change parisien, maire de 1884 à 1908. Doté d'un château et d'un parc de 25 hectares, d'une ferme de 200 hectares, le domaine qui compte en sa totalité 393 hectares est revendu le 12 mai 1921 à un homme d'affaires belge : Edmond Ramoisy. Celui-ci est le fondateur, en 1904, d'une société mutualiste belge : la Belgique Prévoyante, sorte de caisse de retraite volontaire. A la sortie du conflit 14-18, il crée une filiale en France : la Prévoyance mutuelle française, 24 rue Dauphine à Paris. Ces deux sociétés vont tomber en déconfiture en 1936-1937, et les épargnants en seront pour leur frais (plus de 200.000 adhérents !)
Le Domaine de la Garenne d'Aubergenville est acheté, quant à lui, au nom de la société SAG que Ramoisy fonde à cet effet. Les terrains vont être lotis, réglementés par un cahier des charges. Ce n'est que le 19 mai 1929 qu'Aubergenville officialise le nom d'Elisabethville.
Ce nom est bien entendu choisi par Ramoisy en hommage à la reine de son pays d'origine, et pour célébrer l'amitié franco-belge qui règne depuis le conflit où les deux nations ont été solidaires. La reine accepte de parrainer la Cité et intervient même en sa faveur, pour quelques problèmes d'épandage des eaux usées parisiennes qui menaçaient de venir saccager la commune.

Ramoisy l'ascension :
20 mai 1930. A l'Amitié franco-belge de Paris
La cérémonie de l'investiture dans l'ordre de la Légion d'honneur de M. Edmond Ramoisy, président d'honneur de l'Amitié franco-belge, a réuni plus de 700 convives au Home des Invalides belges à Paris.
L'investiture a été donnée par M. Reibel, député, ancien ministre, qui fit acclamer la Belgique, le Luxembourg et la France.


Ramoisy la chute libre :
Dès le 30 avril 1936 on peut déjà lire dans Ouest Eclair :
En présence de cette situation, le juge d'instruction de Bruxelles vient de renvoyer devant le tribunal correctionnel les nommés Edmond Ramoisy, domicilié à Bruxelles, directeur de la société en question, et Pierre Coen, administrateur, domicile à Louvain...
et le 25 mai 1936, la revue l'Agent d'Assurances nous informe :
Le scandale de « La Belgique Prévoyante ».
— Le scandale, que nous avions annoncé à mots couverts dans les « On dit » de notre précédent numéro, est maintenant un fait officiel.
La presse belge nous apprend, en effet, que M. Edmond Ramoisy, directeur-fondateur de La Belgique Prévoyante, et son administrateur M. Pierre Coen, sont inculpés de faux bilans depuis 1931, de distributions de dividendes fictifs, et d'escroqueries par souscriptions et versements. Le déficit est estimé à 40 millions.
Il est probable que le procès sera fatal à sa filiale française « La Prévoyance Mutuelle Française », et à leurs diverses entreprises, dont la plage et les lotissements d'Elisabethville.

Avril 1937, la revue Ambassades et Consulats en remet une couche :
Ramoisy, l'escroc d 'Elisabethville, de la Belgique Prévoyante et autres filiales, condamné en France et en Belgique...


Jean-Marc
Classement : 15.79%
 

Répondre

Retourner vers « Les petits plus de la collection de CPA »