Paris artistique et pittoresque

Modérateur : droopyjm

Répondre
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris V° - Hôpital du Val de Grâce
Image
Construit de 1645 à 1665 par Mansart et Lemercier, actuellement transformé en hôpital militaire
<< [...] Louis XIV enfant posa en 1645 la première pierre de l'église qui fut achevée [en] 1662
(Mansart, Le Muet et Le Duc). Le Val de Grâce est un hôpital militaire et contient depuis 1850
une École d'application du service de santé militaire. (Visiter l'église avec son dôme peint par
Mignard, le salon d'Anne d'Autriche, le musée, le caveau mortuaire d'Anne d'Autriche et celui
du baron Larrey). La statue de Broussais, qui habitait le Val-de-Grâce en 1833, a été édifiée
en 1840; celle de Larrey, par David d'Angers, date de 1850.>>

(Marquis de Rochegude, Promenades dans toutes les Rues de Paris, 2ème livraison, p. 147 - Librairie Hachette).
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris III° - Ecole Centrale
Image
A l'angle des rues Conté et Montgolfier, [...] <<l'École centrale des arts et manufactures est fondée en 1829 sur une initiative privée par Alphonse Lavallée,
homme d'affaires actionnaire du journal d'inspiration saint simonienne Le Globe et premier directeur, qui s'est entouré de trois scientifiques :
Jean-Baptiste Dumas, Eugène Péclet et Théodore Olivier.
Elle a pour but de former des ingénieurs généralistes pour l’industrie naissante (« les médecins des usines et des fabriques »), à une époque où les
institutions supérieures forment plutôt des cadres de l'État. Elle devient publique en 1857 quand Lavallée la lègue à l'État français pour en assurer
la pérennité. Elle est ensuite temporairement renommée École impériale des arts et manufactures. Elle attribue à partir de 1862 le titre d’ingénieur
des arts et manufactures, premier titre d'ingénieur diplômé créé en France et devenu maintenant le titre d'ingénieur diplômé de l'École centrale des
arts et manufactures.
L'École Centrale a disparu lors de sa fusion avec Supelec, et le diplôme d'ingénieur diplômé de l'École centrale des arts et manufactures disparait en
2020 pour devenir un diplôme global d'ingénieur CentraleSupelec.>>

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/ (École_centrale_Paris)
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris V° - Rues Claude Bernard et de l'Arbalète - Institut agronomique
Claude Bernard, célèbre physiologiste, 1813-1878
Image
[...] <<Par son passage à travers la rue Broca, la rue Claude-Bernard a détruit l'église Ste-Valère. Quant à la rue de l'Arbalète, la partie située à l'est
de la rue Mouffetard s'appela cul-de-sac des Patriarches; la partie entre les rues Mouffetard et Berthollet était la rue de la Porte-de-l'Arbalète au
XIV° siècle. Les archers y avaient déjà leur jardin sous Louis le Gros. Rue de Larbaleste au XVII° siècle; rue de l'Arbalète au XVIII°. Sur l'emplacement
des bâtiments de l'Institut agronomique fondé en 1849 se trouvait jadis le jardin des Apothicaires. Nicolas Houël, qui avait fondé en 1578 l'hôpital de
la Charité-Chrétienne dans les anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu des Patriarches, situé rue de Lourcine (rue Broca), avait acheté en face de l'hôpital
un vaste jardin qui s'étendait entre les rues Broca et de l'Arbalète, jardin dit des Apothicaires où on cultivait des herbes médicinales. Ce jardin devint
École de pharmacie (1627), puis École supérieure de pharmacie en 1804 jusqu'à son transfert au 4 de l'avenue de l'Observatoire. Avant le percement
de la rue Claude-Bernard, l'École de pharmacie occupait les bâtiments et dépendances de l'Institut agronomique (9 à 21 de la rue de l'Arbalète), du
laboratoire de médecine (15-19, rue Claude-Bernard), et les immeubles de la rue Broca portant les numéros 8 et 10. L'amphithéâtre a été construit
en 1841.>>

Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 2ème livraison, p.132 & 133 - Librairie Hachette, 1909
Classement : 15.79%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris IV° - Panorama pris des Tours de Notre Dame
Image
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris II° - Rue et Porte St-Denis
Porte St-Denis, érigée au XVII° siècle, en souvenir des victoires de Louis XVI en Flandre et en Franche-Comté
Image
<<[...] En 1671, les victoires de Louis XIV dans les Flandres et en Hollande donnèrent au
prévôt des marchands, Le Pelletier, et aux échevins l'idée d'ériger en hommage à sa gloire
- LUDOVICO MAGNO - un arc de triomphe digne du héros. Ils décidèrent de remplacer par ce
monument, dont le genre était jusque-là inconnu dans la capitale, l'ancienne porte Saint-Denis,
du XIV° siècle, qui s'élevait un peu en deçà, vers le point où la rue d'Aboukir rencontre la rue
Saint-Denis.
François Blondel, architecte, mais aussi maréchal de camp et diplomate, fut chargé de dessiner
les plans ; n'était-ce pas un médecin, Ch. Perrault, qui avait conçu ceux de la Colonnade du
Louvre ? Les modèles ne manquaient pas, et Blondel ne se fit pas faute de s'en inspirer.
Lui-même le déclare, dans son Cours d'architecture. Il ajoute qu'il a voulu que la décoration
sculpturale reproduisît en partie celle <<de la Colonne Trajane, des obélisques qui ont été
transférés d'Egypte en la ville de Rome, et de ce qui reste de la colonne rostrale que l'on voit
encore au Capitole>>. Girardon, et après lui Michel Anguier, exécutèrent les sculptures qui
recouvrent l'entablement, et quatre pyramides accolées en relief à chaque face des jambages
de l'édifice>>[...]

Source : La Voie publique et son décor, Fernand Bournon, - H.LAURENS, 1909
Classement : 15.79%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris VI° - Boulevard St-Germain
Image
[...] Dans cette partie le boulevard a absorbé la vieille rue Taranne du XIII° siècle, rue où habitait St-Simon, le baron d'Holbach et Diderot, une partie de
la rue Ste-Marguerite (ce qui en reste est devenu la rue Gozlin), la rue Childebert, la rue d'Erfurth, la rue des Boucheries (rue de l'École-de-Médecine),
la rue du Paon, la rue des Deux-Portes, etc.
Lors du percement du boulevard entre la rue de Rennes et la rue du Four on a découvert de nombreux sarcophages mérovingiens.[...]
On voit ici l'angle du 120, Boulevard St-Germain et 14, rue de l'Éperon.

Source : Promenades dans toutes les Rue de Paris, Marquis de Rochegude, 2ème libraison p.12, Librairie Hachette 1909
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rue de Rivoli
Village d'Italie où Bonaparte fut vainqueur des Autrichiens en 1797
Image
[...]Cette rue fut décidée en 1802 entre la rue de Rohan et la rue St-Florentin, sur l'emplacement des anciennes Écuries du roi, de la salle du Manège,
et sur les terrains des Feuillants, des Capucins, et de l'Assomption.[...] A son extrémité ouest la rue de Rivoli longe la terrasse des Feuillants du jardin
des Tuileries, qui rappelle le couvent des Cisterciens réformés, dissous en 1791, et le club modéré dirigé par La Fayette (voir rue St-Honoré).[...]

Source : Promenades dans toutes les Rue de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison p.82 & 84, Librairie Hachette 1909
Classement : 15.79%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rue de Viarmes, Bourse du Commerce
Viarmes, Prévot des Marchands 1763
Image
[...] Rue circulaire qui entoure la Bourse du Commerce qui a remplacé en 1889 l'ancienne Halla aux Blés construite par M. de Viarmes, prévôt des
Marchands (1768). Dans cette Bourse du Commerce nous voyons des peintures de Luminais et de Clairin.
Jadis s'élevait ici et sur les rues avoisinantes l'hôtel de Nesle à l'histoire particulièrement chargée depuis sa construction par les seigneurs de Nesle
qui le donnèrent à Saint-Louis, qui lui-même l'offrit à sa mère, la reine Blanche.[...]

Source : Promenades dans toutes les Rue de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison p.146, Librairie Hachette 1909
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I°et IV° - Boulevard de Sébastopol
En souvenir de la prise de Sébastopol, ville de Crimée, en 1855 par les troupes françaises et anglaises
Image
[...] Tronçon situé entre l'avenue Victoria et la rue Rambuteau.
Primitivement appelé Boulevard du Centre, il fut commencé en 1854 et inauguré en 1858 par Napoléon III. Dans son parcours dans le IV° arrondissement
ce boulevard a fait disparaître :
la rue de la Savonnerie qui s'étendait entre la rue de la Boucherie et la rue des Écrivains (Rivoli); la rue de la Vieille-Monnoie qui allait de la rue des
Écrivains à la rue des Lombards; la rue des Trois-Mores, ex-rue Guillaume-Josse au XIII° siècle, qui allait de la rue des Lombards à la rue de La-Reynie,
et une partie de la cour Batave. Ce boulevard n'a rien de bien intéressant.[...]

Source : Promenades dans toutes les Rue de Paris, Marquis de Rochegude, 2ème livraison p.137, Librairie Hachette 1909
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris IV° - Abside de Notre Dame et pont de l'Archevêché
Image
[...] Ce pont a été construit par Charles X en 1828. Il doit son nom à l'ancien archevêché détruit en 1831.
Au premier plan, le port de la Tournelle [...] plutôt actif à la fin du XIX° siècle comme le montre ce beau cliché.

Source : Promenades dans toutes les Rue de Paris, Marquis de Rochegude, 2ème livraison p.28, Librairie Hachette 1909
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Place des Victoires - Rue Etienne Marcel
Place des Victoires édifiée sous le règne de Louis XIV pour célébrer ses victoires. Etienne Marcel, Prévot des marchands de Paris, 1310-1358
Image
[...] s'appela place des Victoires-Nationales en 1793. La place est due à l'initiative de François d'Aubusson, comte puis duc de La Feuillade, colonel des
Gardes Françaises, et maréchal de France. Il avait épousé Charlotte de Gouffier, soeur unique du duc de Rouannez, et sa fortune lui venait principalement
de ce mariage. Il était très sincèrement animé de sentiments de gratitude et d'admiration pour Louis XIV, et c'est bien plus à ces sentiments honorables
qu'à ceux d'une basse flatterie envers le Grand Roi que Paris est redevable de cette belle place.[...]
Au centre de la place fut inaugurée une statue en bronze de Louis XIV, oeuvre de l'artiste hollandais Desjardins et don du maréchal de La Feuillade.
Louis XIV à pied était représenté en costume de sacre. Il foulait une hydre à trois têtes, emblême de la Triple-Alliance, et était couronné par une Victoire.
Au-dessous était l'inscription : << Viro Immortali >>, et d'autres inscriptions relatives à la conquête de la Franche-Comté, à la paix de Nimègue, à l'abolition
des duels, à la destruction de l'hérésie, etc... Les bas-reliefs du piédestal représentaient la préséance de la France sur l'Espagne en 1663, la conquête de la
Franche-Comté en 1668, le passage du Rhin en 1672 et la paix de Nimègue en 1678. Aux angles du piédestal se trouvaient les statues de quatre esclaves
chargés de chaînes et représentant les nations vaincues (L'Espagne, la Hollande, la Turquie et l'Allemagne). Ces statues d'esclaves, enlevées en 1790, sont
actuellement aux Invalides.

Source (et donc suite à découvrir dans...): Promenades dans toutes les Rue de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison p.28 & 29, Librairie Hachette 1909
Classement : 5.26%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Place et Colonne Vendôme
Place Vendôme, édifiée en 1687 sur l'emplacement de l'ancien Hôtel Vendôme.
La colonne y fut construite avec le bronze des canons pris à l'ennemi par la grande armée
Image
[...] la colonne Vendôme a connu les pires vicissitudes. Par arrêté du 1er octobre 1803, le Premier
Consul avait décidé qu' <<il sera élevé à Paris, au centre de la place Vendôme, une colonne à l'instar
de celle érigée à Rome en l'honneur de Trajan... Elle supportera la statue pédestre de Charlemagne >>.
Il n'en fut plus question pendant trois ans. En 1806, il ne fallut pas beaucoup d'efforts pour obtenir
de l'empereur qu'à la statue projetée de Charlemagne fût substituée la sienne propre. [...]
La première pierre avait été posée le 23 septembre 1806; l'inauguration eut lieu seulement le
15 août 1810 [...] ...apothéose éphémère ! Le 7 avril 1814, les Alliés étant maîtres de Paris, la
Préfecture de Police publiait l'avis suivant, imprimé au Moniteur :

''Le monument élevé sur la Place Vendôme est sous la sauvegarde de la magnanimité de Sa Majesté l'empereur Alexandre
et de ses alliés. La statue qui le surmonte ne pouvait y rester ; elle en descend pour faire place à celle de la Paix.''

Source (et suite de cette histoire): Le Décor de la Voie Publique, Fernand·Bournon, H·LAURENS - PARIS, 1909
Classement : 5.26%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rues Turbigo et Rambuteau
Turbigo, village d'Italie, célèbre par la victoire des Français sur les Autrichiens, 1859. Rambuteau, nom d'un Préfet de la Seine, 1781-1869
Image
Classement : 21.05%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rue du Louvre
Image
Rue du Louvre, jusqu'à la rue Etienne-Marcel - La partis sud de la rue a été formée par l'ancienne rue du Petit-Bourbon, et celle comprise entre la place du Louvre et la rue
St-Honoré par la rue des Poulies. Ces deux parties existaient au commencement du XIII° siècle. En 1888 la rue du Louvre a englobé ce qui restait de la rue d'Orléans,
ex-rue de Nesle, qui allait de la rue St-Honoré à la rue des Deux-Ecus. Au moment de la Révolution, Vergniaud habitait rue d'Orléans-St-Honoré à l'hôtel Aligre. La rue du
Louvre a fait disparaître également la petite rue Mercier (1762) qui allait de la Halle aux Blés (Bourse du Commerce) à la rue de Grenelle-St-Honoré (J.-J.-Rousseau).
La partie sud de la rue s'est appelée quelque temps rue de la Colonnade et rue d'Iéna en 1806.

Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison p.62 - HACHETTE 1911
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° et II° - Rue Etienne Marcel
Prévot des Marchands de Paris, 1310 - 1358. Fut assassiné par Jean Maillard
Image
[...] Cette rue moderne a fait disparaître, moins une maison (le 47), toute la rue Pagevin qui commençait rue J.-J.-Rousseau pour finir place des Victoires.
Cette rue, disparue en 1880, avait été formée en 1851 par les trois rues Verderet, Pagevin et du Petit-Reposoir.
Elle doit son nom au prévôt des Marchands, qui se signala par son audace révolutionnaire, fit une opposition très vive au Dauphin (Charles V) sous les yeux duquel il fit
massacrer Jean de Conflans, maréchal de Champagne, et Robert de Clermont, maréchal de Normandie. A son tour il fut tué à coups de hache par Jean Maillart au moment
où il allait livrer Paris à Charles le Mauvais (1358). On lui a élevé une statue près de l'Hôtel de Ville [...]... époque agitée s'il en est..

Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison p.34 - HACHETTE 1911
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I°- Place du Théâtre Français et Rue St-Honoré
Image
[...] Le Théâtre Français fut construit de 1786 à 1790 par l'architecte Louis, dans la partie du Palais Royal où siégea de 1661 à 1692 l'Académie royale de Peinture et de
Sculpture fondée en 1648. Là avaient eu lieu les premières expositions en 1667, 1669, 1671, 1673. (Les expositions eurent lieu de 1699 à 1852 au Louvre). Le théâtre fut
réparé par Moreau. Agrandi et achevé par P. Prosper Chabrol en 1864. Détruit le 8 mars 1900 par un incendie qui causa la mort de Mlle Henriot, il fut réédifié la même année
par J. Guadet [...]

Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison p.106 & 107 - HACHETTE 1911
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Les Halles Centrales
Image
Quartiers de commerce, essentiellement, où les magasins se groupent: alimentation en gros dans la moitié Sud, autour des Halles; bonneterie, lingerie, passementerie, tissus au Nord de la rue Réaumur. Mais ce sont avant tout les Halles, <<ventre de Paris>>, qui donnent à la région son cachet truculent
et pittoresque, trivial et plein de caractère à la fois. C'est le royaume des odeurs fortes, désert à certains moment, mais grouillant aux premières heures
matinales de l'activité fébrile d'un peuple plein de verdeur et de gaillardise. Parmi ces montagnes de victuailles, au pied de Saint-Eustache, la plus belle
église de Paris après Notre-Dame, dans ces vieilles rues et ces petits cafés, semble survivre quelque chose de l'atmosphère du Moyen Age. Et le quartier
évoque, en effet, plus que nul autre peut-être, le vieux Paris municipal et commerçant des citadins d'autrefois.

Source : Les Guides Bleus - Hachette 1960.
Classement : 15.79%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Place du Châtelet, Quai de la Mégisserie
Châtelet, ancienne prison démolie en 1802. Quai de la Mégisserie, ainsi nommé parce que les mégissiers y étaient établis autrefois
Image
[...] Le théâtre du Châtelet fut construit en 1862 par Davioud. Ce théâtre fut fondé en 1780 par Franconi au 24 du faubourg du Temple. En 1798 il
s'installa au jardin des Capucines. En 1807, Franconi fils transporta son théâtre rue du Mont-Thabor (Cirque Olympique). Exproprié en 1816 par la
construction du Ministère des Finances, il retourna dans son premier quartier, au boulevard du Temple, entre l'Ambigu et l'ancien hôtel Foulon.
Théâtre National (1848), puis Théâtre Impérial du Cirque. Exproprié en 1862 pour le percement du boulevard du Prince-Eugène (Voltaire), il se
transporta place du Châtelet. [...]
Une drôle de balade dans Paris ...
Source : Promenades dans toutes les Rues de Paris, Marquis de Rochegude, 1ère livraison, p. 37 & 38 - Hachette 1909
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Avatar du membre
agoronca
500+
500+
Messages : 1163
Enregistré le : sam. 7 juil. 2012 10:11

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par agoronca »

zelig a écrit :Paris I° - Place du Châtelet, Quai de la Mégisserie
Je crois intéressant de savoir que le cliché rémonte au 1910, l'année de la représentation de "L'homme à deux têtes” au Châtelet (titre visible en haut): cette pièce à grand spectacle fut crée dans le pires conditions, 1910 c'est l'année des inondations et le Châtelet était très menacé, avec les artistes qui répètent sans savoir s'ils pourront jouer.
Avatar du membre
zelig
500+
500+
Messages : 6097
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 14:18

Re: Paris artistique et pittoresque

Message par zelig »

Paris I° - Rue de Rivoli prise du Louvre
Rivoli, village italien, célèbre par la victoire de Bonaparte sur les Autrichiens en 1797
Image
Classement : 10.53%
Un jour j'irai vivre en Théorie parce qu'en Théorie tout se passe bien
Mon site de Cartes Postales
Répondre

Retourner vers « 75 - Paris »