Kiosques à Musique

Des thèmes seront créés selon le besoin.

Modérateur : JeanMarc

Répondre
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

Retour au Sommaire :
Kiosques à musique de A à E
Kiosques à musique de F à L
Kiosques classés par Départements
Kiosques à Musique — Petits Plus

CONTREXÉVILLE - Source du Pavillon et Kiosque à musique
(VOSGES)
Un kiosque à musique basique a été bâti en 1860 devant la galerie des thermes du parc, puis remplacé en 1900 par un bel édifice hexagonal, la même année pendant laquelle ont été reconstruits le casino, le théâtre et le cercle, qui seront encore agrandis en 1913. Très fréquentée à partir des années 1860-1880, la station thermale de Contrexéville drainera un afflux croissant de curistes buveurs d'eau jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale. Kiosque toujours en place.

Programme des distractions à "Contrex" :
Le théâtre donne comédies, opérettes et opéras-comiques ; musique deux fois par jour au kiosque du Parc ; concerts classiques ; petits chevaux ; cinq tennis ; tir aux pigeons avec de nombreux prix : tir à la carabine ; jeux de boules et jeu de croquet. Nombreuses fêtes offertes aux buveurs, telles que bals d'enfants, gymnkanas automobiles, etc.
L'eau minérale est une drogue très compliquée, une véritable thériaque impossible à reproduire artificiellement dans son intégralité comme l'opium, la digitale, la belladone ou mieux encore le parfum délicat d'une fleur.

(Les Cahiers de la Santé Publique 25/4/1929)

voir Enquête CPArama du 24 mai 2010
voir ici : Kiosque de Contrexéville aujourd'hui et ICI

Image
publié par woip7750 Mer 16 Nov 2011 23:45
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

CRAON - Le Kiosque et l'Eglise
(MAYENNE)
De nombreuses fêtes, kermesses, foires ont lieu sans relâches à Craon, plusieurs sociétés musicales et orchestres craonnais donnent des prestations à ces occasions, et sont même appelées dans bon nombre de villes de la région. Aussi, il devenait indispensable qu'un kiosque à musique soit créé. C'est chose faite en 1887, sur la place située à l'arrière de l'Eglise Saint-Nicolas. Celle-ci est édifiée depuis 1846 sur les plans de l'architecte Edouard Moll (1797-1876), à l'emplacement d'une ancienne collégiale du XIIe siècle.
Jusque dans les années 40, la vie craonnaise sera ponctuée par toutes ces manifestations, foire de Saint Eutrope — dont le Conseil Municipal, par délibération du 18 mai 1902, demande son transfert au quatrième lundi d'avril, auprès des 10 communes situées dans un rayon de deux myriamètres de Craon —, Kermesse de Saint Clément qui a lieu fin juillet, fêtes de l'Eté, etc...
En 1948, le Kiosque est démoli. Kiosque détruit.

voir ici : L'Eglise Saint-Nicolas de Craon sans le kiosque aujourd'hui

Image
publié par le Diablinte Dim 20 Avr 2014 18:13

En 1878, l'Harmonie de Craon fait ses premières auditions à Caen et reçoit ses premières critiques.
Société musicale de Craon. 1ere prestation — Directeur M. Gravrand, 28 exécutants. — Le jury remarque une jolie voix de premier ténor. Les « pan pan », pourraient être plus justes. On ne dit pas la « goire ». Bons premiers ténors. Sur les Remparts, les piano sont bien observés. A ces paroles : « Des amoureux, ce sont les sérénades, » trop saccadé et visant au comique ; pourquoi ? Direction intelligente, mais pas assez vigoureuse.
Société musicale de Craon. 2e prestation — Directeur M. Gravrand, 20 exécutants,— Le premier piston était un peu bas, le son assez bon, bonnes basses, nuances bien faites ; l'ensemble a laissé à désirer.

(Bulletin de la Société des beaux-arts de Caen 1878)

Quelques exemples des très nombreux concerts donnés par l'Union Craonnaise, qui faisait également des tournées dans toute la région.
— Craon Concert. Voici le programme du concert qui sera donné par l'Union Craonnaise au kiosque, le jeudi 16 août 1923, à 21 heures.
Première partie. L'Union Craonnaise. 1. Jeanne d'Arc, pas redoublé (Bisch); 2. Les Noces de Figaro (Mozart); 3. Marche de gala (Allier).
2e partie. Orchestre symphonique. Lakmé (Léo Delibes); 2. Valse des Grâces (Peiffer) 3. Fantoccini (E. Gillet).
------
— Craon Concert. L'orchestre symphonique de l' « Union Craonnaise » donnera un concert au kiosque, place de l'Eglise, aujourd'hui 28 juin 1931, à 20 h. 30.
Programme 1. « Printania », marche, E. Lanqueteau; 2. « La Mousmée », mazurka, Louis Ganne; 3. Fantaisie sur « Don Juan », Mozart; 4. « La Cinquantaine », Gabriel-Marie; 5. « Très-Jolie ». suite de valses, Waldteufel.
Une très amusante surprise est réservée aux auditeurs.

(nous ne saurons pas quelle fût cette surprise !)
Classement : 15.79%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ATTIGNY - Place Charlemagne - Kiosque à musique
(ARDENNES)
Kiosque à musique octogonal édifié en 1930 devant l'Hôtel de Ville, place Charlemagne. Le cliché de cette carte est pris de l'hôtel de ville, construit à côté du « Palatium » de Charlemagne qui est en fait un bâtiment datant du XVIème siècle érigé sur les ruines d'un Palais carolingien du VIIème siècle, sous le règne de Clovis II (*) ; cet ancien palais servait de résidence de passage aux rois de France. Y ont séjourné, de manière passagère, plus ou moins fréquemment, Pépin le Bref, Carloman 1er, Charlemagne, Louis le Pieux, Charles II le Chauve et ses successeurs immédiats. Attigny est entré dans le domaine royal en 651, Clovis II l'ayant acquis par échange avec Leodebod, négociant devenu abbé Saint-Aignan d'Orléans, contre le domaine de Fleury-sur-Loire (où l'abbaye bénédictine de Saint-Benoît-sur-Loire va être fondée vingt ans après).
En 2000, le sous-sol du kiosque a été réaménagé en point d’accueil touristique. Kiosque toujours en place.

voir ici : Kiosque d'Attigny, aujourd'hui (à l'arrière, Mairie et Dôme Charlemagne) et Palais dit Dôme de Charlemagne situé sur la place éponyme

Image
publié par Jean-Paul Sam 2 Mai 2009 11:00

(*) Clovis II (pour la « petite » ou « grande » Histoire...) (635-657)
Fils de Dagobert 1er décédé en 638 ou 639, Clovis II devient donc roi de Neustrie et de Bourgogne à 3 ou 4 ans. Ce sont les maires du palais de Neustrie, Ega, jusqu'en 640, et Erchinoald, de 640 à 657, qui assument le pouvoir pendant son règne qui se déroule à Clichy.
Clovis II, dit le Fainéant, n'aura pas chômé pour assurer une descendance. Marié à 14 ans, en 649, avec Bathilde, trois enfants vont êtes conçus : Clotaire III en 652, Childéric II en 653 et Thierry III en 654.
Clovis II décède en 657, à 22 ans. Son fils et successeur Clotaire III n'aura pas non plus une longévité extraordinaire puisqu'il mourra à 19 ans, en 673.
Classement : 15.79%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

CUSSET - Statue de la République et Place du Centenaire - Kiosque à musique
(ALLIER)
Le kiosque à musique est édifié en 1880 sur le Cours Tracy qui tient son nom d'une des sources exploitées à Cusset.
Les forages effectués entre 1844 et 1849, puis de 1898 à 1900, aboutissent à la découverte de sources, dont une trentaine vont être exploitées. La source Tracy est forée le 24 avril 1845. Son eau sort à 13°.
Forte de cette eau « miraculeuse », Cusset envisage sérieusement, mais en vain, de concurrencer sa grande voisine Vichy, distante d'à peine 3 km. En 1849-1852, un Etablissement Thermal avec hôtel est bâti sur la source Sainte-Marie par Félix Bertrand. La source froide « Mesdames » (17°) dispose, dès 1854, d'une canalisation de 1,5 km jusqu'à Vichy ; elle ouvrira même un kiosque buvette dans le parc de Vichy de 1928 à 1939.
Le 28 décembre 1879, l'hôtel de l'établissement thermal est incendié, ruinant ainsi les espoirs de développement de la station ; il ne sera jamais reconstruit. Les thermes, quant à eux, continuent à fonctionner jusqu'en 1914, mais les curistes vont l'abandonner pour Vichy qui dispose de toute l'infrastructure inhérente aux stations thermales.
Le 25 septembre 1892, la Statue du Centenaire de la République, bronze sculpté par Gustave Michel (1851-1924), est inaugurée par le maire James Combe, sur le Cours Tracy.
Le Kiosque à musique accueillera l'Harmonie municipale « La Semeuse de Cusset » (*) jusqu'en 1962, date à laquelle, on décide de le démolir. Kiosque détruit.

Cours Tracy à Cusset, sans son kiosque à musique, aujourd'hui (le petit kiosque aperçu au fond est l'ancien kiosque-buvette de la Source Tracy)
Statue de la République sur le Cours Tracy, aujourd'hui

Image
publié par berckofil Dim 5 Sep 2010 08:36

(*) La Fanfare de Cusset est créée en novembre 1863 sous la direction du chef Ollier. Le 17 juillet 1864, c'est elle qui accueille Napoléon III venu pour l'inauguration de l'église Saint Saturnin de Cusset. Satisfait de cette prestation musicale, l'empereur remet en 1865 une bannière brodée d'abeilles d'or à la Société orphéonique de Cusset. En 1906, l'Orphéon après s'être nommé Harmonie municipale, devient « La Semeuse de Cusset ». Elle est présidée par le Maire de Cusset, dirigée par H. Houzet et se compose de 50 musiciens. Elle possède en outre une Section de fifres de 25 musiciens et une section de 15 tambours et clairons.
Cent cinquante ans après, La Semeuse de Cusset est toujours en activité, sous la direction, aujourd'hui, de Thierry Varion !

Affiches publicitaires de 1895 vantant les Eaux de Cusset (Vichy)
Image
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

DIJON - Place Président Wilson
(CÔTE D'OR)
Place Saint-Pierre, un premier kiosque en bois est édifié en 1869. Pendant 20 ans, il abritera les concerts du 27è Régiment d'Infanterie de même que les nombreuses formations musicales dijonnaises. Totalement délabré, en 1892, il est question de le remplacer, et la municipalité fait établir un devis auprès de l'entreprise Gassin de St-Sauveur-les-Arras. Le projet, comme d'autres suivants, reste au fond des tiroirs jusqu'en 1911. L'architecte Paul Desherault et l'entreprise de métallerie Guillot-Pelletier d'Orléans signent un devis avec la ville le 9 septembre 1911 pour un kiosque octogonal avec soubassement en pierre de taille de Brochon ; il est inauguré le dimanche 14 avril 1912. Entretemps, en 1904, la place a été renommée Place du Peuple et deviendra Place du Président Wilson le 4 juillet 1918. Le concert de 14 heures de cette inauguration est mémorable : y ont participé les sociétés chorales et musicales dijonnaises, les « trompettes et trompes dijonnaises », l'harmonie, les fanfares et la musique du 27e Régiment d'Infanterie (*).
La métallerie Guillot-Pelletier a réalisé également les kiosques de Jonzac, Chaumont, Morlaix, Périgueux, Liseux...
Un second kiosque a été construit à Dijon au square Darcy en 1897, démoli en 1970.
Kiosque classé Monument historique depuis 1982. Kiosque toujours en place.

voir ici : Kiosque de Dijon, aujourd'hui et Place du Président Wilson

Image[/quote]
publié par bojojo76 Sam 21 Aoû 2010 21:30

Le dimanche 13 août 1876, ont lieu à Dijon, les Fêtes de Rameau. (en l'honneur de Jean-Philippe Rameau (1683-1764) illustre compositeur dijonnais)
Toutes les sociétés instrumentales et chorales de France et d'ailleurs se sont donné rendez-vous à neuf heures : fanfares de Paris, Lyon, Besançon, de Forest-lès-Bruxelles, fanfare de Montceau-Ies-Mines, Moulins, Lunéville, Salins, Berne, etc... Dijon présente pour sa part cinq fanfares et formations : la fanfare Dijonnaise, la fanfare du Lycée, l'Union musicale, la Société philharmonique, la Société chorale. En tout 93 formations sont présentes avec plus de 3000 exécutants !
C'est Woodstock avant l'heure !
Des prix sont attribués à l'Harmonie du Bon-Marché, à la Lyre Moulinoise, à l'Harmonie du Rhone et à la Société belge, et le soir, après un feu d'artifice à dix heures et demie, un grand festival va durer toute la nuit !


(*) En 1909, on dénombre à Dijon pas moins de 15 formations musicales :
— La Lyre Dijonnaise (chorale), président Dr Zipfel, dir. A. Martinot, 45 exécutants.
— La Fanfare de Dijon, 1851, président Liegeard, dir. A. Martinot, 60 exécutants.
— Les Trompettes et Trompes Dijonnaises (1904), président Morot, dir. Meullenot, 40 exécutants.
— L'Harmonie de Dijon, président G. Richard, vice-prt. Gillet, dir. Desfossez, 95 exécutants.
— Les Enfants du Peuple (chorale), directeur A. Anthonissen.
— Société chorale de Dijon, 1854, directeur P. Cornet, 55 exécutants.
— Orphéon des Ecoles communales.
— Le Rallye dijonnais, 1885 (société de trompes de chasse), président Daval, dir. Gentilhomme, 20 exécutants.
— Société des Concerts classiques de la ville de Dijon, direction Lévêque, directeur du Conservatoire.
— Estudiantina, direction Tardits, 55 exécutants.
— L'Union Amicale des Anciens Elèves de l'Ecole du Petit Potet (chorale), direction H. Patron.
— Le Comité Rameau, président M. Jullien. vice-prt. Chevignard, dir. Bordes.
— Dijon-Estudiantina (1899), Club mandoliniste mixte, président Grapinet, dir. H. d'Arvisenet, 30 exécutants.
— Harmonie des établissements Cottereau, président L. Cottereau, dir. A. Martinot, 50 exécutants.
— Chorale des établissements Cottereau, président L. Cottereau, dir. A. Martinot, 25 exécutants.
Classement : 21.05%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

EAUX-BONNES - Le Jardin Darralde et son Kiosque.
(PYRÉNÉES-ATLANTIQUES)
Le Jardin doit son nom, depuis 1861, à un célèbre médecin local, le docteur Prosper Darralde (1804-1860) qui est nommé, en 1836, médecin inspecteur de la commission des eaux minérales d'Eaux-Bonnes.
En 1882, le 10 juin, est inauguré le nouveau casino avec salons de lecture, de Conversation, de Jeux, salle de Concert, Bals d'Enfants, représentations théâtrales et Opéra-Comique. Un orchestre de 30 musiciens y est attaché, sous la direction de M. Henri Boumet, chef d'orchestre du Casino de Pau.
Des concerts de musique de genre sont donnés tous les jours, à 3 heures, au Jardin Darralde.
En 1886, l'orchestre municipal continue avec le plus vif succès la série de ses concerts quotidiens au jardin Darralde, ce qui laisse à penser que le kiosque y était déjà construit. Kiosque détruit et remplacé.

Jardin Darralde et kiosque d'Eaux-Bonnes, aujourd'hui
EAUX-BONNES - Le Jardin Darralde pendant un concert
Image
publié par Lilian Lun 4 Mai 2009 17:14

En 1859, un premier Casino, fraîchement inauguré, organisait des concerts attirant l'élite et le gratin ! Ainsi le journal Le Ménestrel du 28 août 1859, relate celui organisé le 10 août, sous le patronage d'Arsène Houssaye, avec le concours de la chanteuse Mlle Marie Garcia, de Meilhan armé d'un stradivarius, de Zarzyski, un pianiste polonais, le tout sous les plus vifs applaudissements et les rappels enthousiastes du « beau monde » : Mmes de Malaret, dame d'honneur de S. M. l'Impératrice, de La Rochefoucault, princesse Vogoridès, Mangouroff, de Clérambault, de Talhouet, de Bellevue, de Menou, beaucoup de belles dames espagnoles, anglaises et russes, et MM. de Talleyrand, Rodier, président de la Cour des comptes, de Rolland, de Montsorbier, Charles Landelle, le peintre d'histoire, et Saint-Jean, le peintre de fleurs, et vingt autres, dont le nom nous échappe. Et un certain Gounod arrivant par surprise en fin de concert !...
----------
Une kyrielle de célébrités ont fréquenté, au XIXème siècle, cette station thermale : Gustave Flaubert (1840), Eugène Delacroix (1840-1845), Rosa Bonheur (1850), Eugénie de Montijo (de 1852 à 1860), Sarah Bernhardt (1885) etc...
EAUX-BONNES - Le Jardin Darralde
Image
publié par Cyril Sam 23 Nov 2013 09:42
Classement : 36.84%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ESQUELBECQ - Grand Place - Kiosque à musique
(NORD)
Peu de renseignements sur ce kiosque. Datant vraisemblablement du début des années 1900, il est construit en bois, donc de manière précaire, ce qui explique sa brève existence. La fanfare d'Esquelbecq, « L'Echo de l'Yser », forte de 26 musiciens, dirigée par le chef Fauqueux et présidée par A. Bergerot, y fait entendre régulièrement ses concerts.
La Grande Place, sur laquelle est édifié ce kiosque est remarquable par la présence de belles maisons du XVIIème siècle, de l'église Saint-Folquin à trois nefs du XVIè siècle, visible sur le côté gauche de cette carte, et par l'entrée du parc du beau Château de briques roses et jaunes situé de l'autre côté de cette place, derrière le photographe.
Ce château est construit en partie vers 1590 par un certain Valentin de Pardieu, Capitaine au service du Roy d'Espagne. Tué en 1593 d'un coup d'arquebuse au siège de Doullens, ce sont ses héritiers qui achèvent la construction entre 1606 et 1610. En 1860, il passe dans les mains d'Alphonse Bergerot (1820-1912) qui sera maire d'Esquelbecq de 1860 à 1908.
La guerre 1914-1918, comme pour toutes les villes du Nord va être humainement tragique pour Esquelbecq. Lors de l'offensive allemande d'avril 1918 en Flandre, des milliers de soldats blessés sont rapatriés à Esquelbecq pour y être soignés et parfois enterrés (600 succombent à leurs blessures).
Kiosque disparu.

Eglise Saint-Folquin et Grand Place d'Esquelbecq sans son Kiosque aujpurd'hui
Château d'Esquelbecq

Image
publié par dominique1594 Mer 16 Fév 2011 14:09
Voir Ici Renseignements donnés par Dominique concernant Esquelbecq

4 mai 1918 : Régiment écossais traversant la Grand Place (visiblement, le Kiosque a déjà disparu : photo centrale)
Image
Classement : 21.05%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ABBEVILLE - Le Kiosque de musique
(SOMME)
Edifié à la Porte du Bois, sur les Promenades, aujourd'hui Allées du 11 novembre 1918, entre 1901 et 1904.
De temps immémorial, ce lieu est le point de rassemblement et de promenade des Abbevillois. Le kiosque d'origine, détruit, est remplacé par un second en béton en 1932.
Une page sombre de notre histoire y est attachée : en 1940, la prison de Bruges saturée, décide de transférer en France 78 de ses prisonniers. De toutes nationalités (belges, allemands, luxembourgeois, italiens, suisses, néerlandais), ils sont embarqués dans 3 autocars le 15 mai. Arrivés à la prison de Béthune, ils vont y rester jusqu'au 19 mai pour être à nouveau transférés, cette fois-ci, à Abbeville. N'ayant aucun local disponible, les 78 détenus sont enfermés dans le sous-sol du kiosque à musique de la Porte du Bois. Le 20 mai, le Capitaine Marcel Dingeon, sous l'autorité du lieutenant René Caron, donne un ordre verbal au sergent-chef François Molet de se débarrasser des prisonniers ; c'est ainsi que, sans procès, 21 d'entre eux vont être extraits du kiosque et fusillés.
L'affaire passera en justice en janvier 1942, devant un tribunal allemand : à l'issue du procès, Molet et Caron sont fusillés, le 7 avril 1942, au mont Valérien. Dingeon n'aura pas assisté à son procès, étant décédé à Pau en avril 1941.
Kiosque démoli et remplacé, toujours en place.

voir ICI, Kiosque d'Abbeville, aujourd'hui.
Un autre Kiosque, contemporain, à Abbeville, situé Place Max Lejeune.

Image
publié par JeanMarc Sam 20 Sep 2014 07:23

Six formations musicales sont actives en 1910 à Abbeville :
L'Orphéon d'Abbeville, créé en 1875, présidé par Ch. Wignier, diririgé par A. Dumont, 45 exécutants ;
L'Harmonie municipale, créée en 1815, présidée par le maire d'Abbeville, directeur Braut, 54 exécutants ;
La Fanfare du comptoir Linier, présidée par Delepierre, directeur Ameline, 54 exécutants ;
Le Rallye-Picardie (société de trompes de chasse), direction Dufour Debeaurain ;
La Fanfare La P. L. P. d'Abbeville, dirrigée par Braut et Lefevre, 45 exécutants ;
L'Association des Artistes musiciens d'Abbeville (symphonique), présidée par F. Lemaire, chef E. Braut.
Classement : 15.79%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ABBEVILLE - Le Jardin public et le Musée - Kiosque à musique
(SOMME)
Compte tenu du grand nombre de mélomanes et musiciens d'Abbeville, un second kiosque s'imposait. C'est chose faite avec celui édifié dans le Jardin Public, dans les mêmes années que le premier, soit au début du XXème siècle. Cependant, celui-ci n'aura pas droit à sa toiture ! Juste la base et sa balustrade avec un escalier de 6 marches pour y accéder. Restrictions budgétaires ?...

L'Hôtel Foucques d'Emonville, près duquel est construit ce kiosque, abritait les collections du Musée Boucher de Perthes depuis 1881. Auparavant, ces collections ont voyagé : le 24 décembre 1836, elles résident dans le pavillon du Champ de Foire, le 11 avril 1842, dans la Halle aux Denrées, rue Saint-Gilles, puis devenues trop volumineuses, elles sont transférées en 1872 dans l'Hôtel Duchesne de Lamotte, Place du Pilori.
L'Hôtel Foucques a été bâti en 1861 par l'architecte Hector-Martin Lefuel (1810-1880) qui a également oeuvré au Château de Fontainebleau et au Palais du Louvre.
Finalement, en 1954, les collections du musée vont une nouvelle fois être déménagées, cette fois-ci à titre définitif, dans le Beffroi d'Abbeville, l'ancien Hôtel de Ville, remanié et agrandi à cet effet.
L'Hôtel de Foucques, quant à lui, est devenu la Bibliothèque municipale, le Jardin Public s'appelle aujourd'hui le Parc d'Emonville, et le kiosque à musique a été rasé. Kiosque disparu


voir Ici, Parc d'Emonville à Abbeville sans le kiosque, aujourd'hui.
Image
publié par JeanMarc Dim 21 Sep 2014 08:01
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AGEN - Promenade du Gravier
(LOT ET GARONNE)
A observer notre carte, en 1908, on se déplace en grand nombre, principalement le dimanche, pour écouter les fanfares et autres harmonies et chorales ; 4 formations se succèdent sur la promenade et son kiosque :
- La Chorale de L'Union philharmonique agenaise de 40 membres dirigée par M. Terles ;
- Le Cercle symphonique, chorale également de 40 membres, dirigée par Th. Labatut ;
- La Lyre agenaise (harmonie) dirigée par M. Pons avec ses 80 musiciens ;
- La Société de trompes de chasse Saint Hubert agenaise, composée de 15 sonneurs dirigés par M. Grenier.


voir ici, les renseignements déjà publiés sur la promenade et son kiosque.

Image
publié par JeanMarc Lun 22 Sep 2014 06:44
Classement : 15.79%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AIRE-SUR-LA-LYS - Vue de la Grande Place
(PAS DE CALAIS)
Kiosque dressé devant l'Hôtel de Ville entre 1900 et 1903 (recoupements faits sur Cpa postées-datées)
L'Hôtel de ville avec son beffroi de 47 mètres a été bâti de 1721 à 1724 ; le financement de ces travaux d'envergure a été assuré par des impôts levés sur le tabac et la bière.
Ce n'est pas la grande guerre qui a détruit le Beffroi, mais un violent incendie survenu le 11 mars 1914. Il faudra attendre 1924 pour qu'il retrouve sa superbe.
Aire-sur-la-Lys étant très proche du front en 14-18, elle se trouve de facto en situation de ville-refuge et, en conséquence, de 1914 à 1917, elle accueille en permanence de 3 à 4000 réfugiés. En avril 1918, elle doit être évacuée devant l'avancée allemande, et subit un déluge de bombes, de nuit comme de jour, jusqu'en août 1918, entraînant sa destruction à 75% ; le kiosque à musique a du subir le même sort, puisqu'on le retrouve, plusieurs années plus tard, reconstruit avec un dôme sensiblement différent.
Toujours en place en 1940, il a du disparaître dans l'intensif bombardement allié de juin à août 1944. Rien que dans la nuit du 8 août 1944, l'aviation lâche 2800 bombes sur la ville, tuant 19 civils et laissant à nouveau la cité exsangue. C'est l'armée polonaise qui viendra finalement libérer la ville le 5 septembre 1944.
Kiosque disparu

voir Ici, Grande Place d'Aire-sur-la-Lys, sans son kiosque, aujourd'hui.

Image
publié par JeanMarc Mar 23 Sep 2014 04:53

Formations musicales d'Aire-sur-la-Lys en 1909 :
L'Echo des Bardes (chorale), président Faucquette (maire), directeur Hourdoir, 38 exécutants.
Musique municipale des sapeurs-pompiers, directeur E. Videz, 45 exécutants.
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AIXE-LA-JOLIE (AIXE-SUR-VIENNE) - Le Champ de foire et le Kiosque à musique
(HAUTE-VIENNE)
Kiosque octogonal construit en 1933 sur la Place du Champ de foire. La formation musicale aixoise l'Avenir en avait demandé la construction.
Le "surnom" d'Aixe-la-Jolie" a pour origine le passage du président Raymond Poincaré dans la ville en 1913, qui aurait lâché cette expression.
De grandes foires avaient lieu à Aixe depuis le début du XIXème siècle. Le tramway venant de Limoges a même été prolongé en 1931 pour que le champ de foire soit desservi, alors que son terminus était jusqu'alors fixé au passage à niveau.
Au Conseil général de la Haute Vienne, de fréquentes décisions sont prises quant aux dates des jours de foire d'Aixe-sur-Vienne. Ainsi le 29 juin 1913, 47 communes sur 49 consultées, donnent leur approbation à la nouvelle date de la foire d'Aixe, qui se trouve désormais fixée au 14 de chaque mois, excepté pour juin et juillet, dont la foire se tient le 13. Les 2 communes récalcitrantes, dont le nom n'est pas divulgué, devaient avoir un marché ou une foire le 14 !
Et en 1931, le 12 mai, nouvelle délibération au Conseil général qui accepte que la foire d'Aixe-sur-Vienne soit reportée au 13 lorsque le 14 est un dimanche ou un jour férié, sauf en ce qui concerne la foire de juin et de juillet, tenue le 13 et reportée au 12 si le 13 est un dimanche ou un jour férié.
Aujourd'hui tous les vendredis matin, un grand marché a lieu place du Champ de foire, mais il est toutefois sans commune mesure avec les foires d'antan.
Kiosque toujours en place.

voir ici, Kiosque d'Aixe-sur-Vienne, aujourd'hui.

Image
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AIX-EN-PROVENCE - Place Jeanne d'Arc - Kiosque de la musique
(BOUCHES-DU-RHÔNE)
Kiosque édifié avant 1905 sur la Place Jeanne d'Arc, laquelle débouche sur la Fontaine monumentale de la Rotonde.
A deux pas du kiosque une statue en bronze de Victor Leydet (1845-1908), député d'Aix de 1881 à 1897, puis Sénateur et vice-président du Sénat, est inaugurée le 18 décembre 1910. Cette oeuvre, sculptée en 1908 par Auguste-Henri Carli (1868-1930), n'a pas résisté à la guerre et a été fondue en 1943, de même que l'allégorie d'Aix, représentée par une femme au pied du monument. Elle a été remplacée par un autre buste de Leydet en marbre, qui se trouvait dans le cimetière d'Aix, lequel a été placé derrière le kiosque... à journaux, le kiosque à musique ayant été supprimé. La Place Jeanne d'Arc est, quant à elle, en passe de disparaître, la place de la Rotonde l'ayant à peu près absorbée depuis 2012. Kiosque disparu.

voir Ici, Place Jeanne d'Arc sans le kiosque aujourd'hui.
Place Jeanne d'Arc et buste de Victor Leydet aujourd'hui.

Image
publié par JeanMarc Ven 26 Sep 2014 06:24

En 1907, 11 formations musicales se disputent la place du seul Kiosque d'Aix :
Le Cercle choral Ste-Cécile fondé en 1842, présidé par G. Arnaud, dirigé par Gautier, 60 exécutants.
L'Avenir (chorale), président Laurent, directeur Ricard, 30 exécutants.
Le Cercle de l'Orphéon Athénée Sexlia, président Eymard, 69 exécutants.
La Société philharmonique (harmonie), président Éspitalier, directeur M. Pourcin, 45 exécutants.
Les Touristes de l'Union (harmonie), président Villemus, directeur Poussel, 50 exécutants.
Les Enfants de Provence (chorale), président Ribotte, directeur Laugier, 60 exécutants.
L'Association Musicale d'Aix, président Frédéric de Montval.
L'Association Musicale des Dames d'Aix, présidente marquise de Chenerilles, chef G. Pellin.
L'Estudiantina Mandolines Renaissance, président Martinet, directeur Rayon, 52 exécutants.
L'Accord parfait, président Bourilly, directeur M. Pourcin, 30 exécutants.
Les Chanteurs Salyens, président B. Tardif, directeur D. Bridet.
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AIX-LES-BAINS - Le Jardin public
(SAVOIE)
Le Clos du marquis d'Aix, acquis par l'Etat en 1866, est aménagé pour devenir le Jardin Public, aujourd'hui le Parc Floral des Thermes. Ouvert au public en 1869, de nombreux aménagements vont y être apporté (serre, chalet d'aisance, système d'arrosage, terrains de tennis), mais le kiosque à musique ne verra le jour qu'en 1920, au prix de multiples demandes infructueuses auprès du Conseil Général de Savoie (*)
Les architectes Francis Crochon et Jules Evrard dressent les plans de ce kiosque, l'entreprise Vuagnard en assure la construction. Cependant, son utilisation aixoise sera fort courte, puisqu'en 1933, le parc va être réaménagé de fond en comble et le kiosque revendu à la ville de Yenne (Savoie), où il est toujours en place.
On aperçoit au fond, sur notre carte, le Château de la Roche du Roi. La construction de ce château débuta en 1897 et s'acheva en 1900 ; conçu par l'architecte de la ville Jules Pin aîné, pour un coût de 496.000 frs.
Kiosque revendu.

voir Ici, kiosque du jardin public d'Aix-les-Bains visible à Yenne (Savoie) aujourd'hui.
voir ici, Château de la Roche du Roi aujourd'hui.

Image
publié par JeanMarc Sam 27 Sep 2014 06:46

(*) Dans sa séance du 30 avril 1888, le Conseil Général de Savoie est sollicité par le conseil municipal d'Aix-les-Bains pour obtenir une autorisation d'installer dans le parc de l'Etablissement thermal un café-glacier, avec kiosque à musique et laiterie.
Il est fait valoir par le conseil municipal "les avantages que présenteraient, pour une notable partie des baigneurs, la création d'un lieu populaire de distraction à la portée de toutes les bourses et la possibilité de faire concurremment une cure d'eau et une cure de lait ".
Le Conseil général adopte les conclusions du rapport, mais il ne sera pas donné suite à ces demandes.

La séance du conseil Général de Savoie du 25 août 1899 va également être consacrée à examiner une nouvelle demande de la ville d'Aix-les-Bains en vue d'installer un kiosque, un café-glacier et une laiterie au rond-point du parc. Les conclusions du rapport Desportes sont adoptées, mais non suivies d'effets.

Il faudra attendre 1914 pour qu'enfin, la ville d'Aix-les-Bains puisse construire un kiosque, la laiterie étant abandonnée, mais la guerre va repousser jusqu'en 1920 son édification...
Classement : 21.05%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AIX-LES-BAINS - Square de l'Hôtel de Ville à l'heure de la musique
(SAVOIE)
Kiosque édifié dans le petit square jouxtant l'Hôtel de Ville, dont on entr'aperçoit, sur notre carte, une des ailes dotée d'une porte d'entrée en style gothique avec son arc surbaissé et d'une fenêtre à croisées au rez-de chaussée.
Cet ancien château féodal du XVIème siècle est acquis par la ville d'Aix en 1866 auprès de l'Etat, pour en faire son Hôtel de Ville. Classé monument historique, il se situe place Maurice Mollard, près du parc Floral des Thermes.
Ce kiosque est visiblement construit en bois, démontable, et date des années 1920 à 1930.
Kiosque disparu.

voir Ici, Place de la Mairie aujourd'hui, sans le kiosque, aujourd'hui.
et Ici.

Image
publié par JeanMarc Lun 29 Sep 2014 05:16

Hôtel de Ville d'Aix-les-Bains en 1920 (cliché Agence Rol) :
Image

Un autre kiosque a été construit en 1894, à Aix-les-Bains, sur la promenade du Gigot (aujourd'hui square Alfred Boucher), lui aussi démoli, en 1966.
Enfin un kiosque contemporain, bâti en 1995, est venu perpétuer la tradition mélomane d'Aix : le kiosque du Square du Temple de Diane propose toujours actuellement des concerts musicaux, principalement l'été. Ainsi, en 2014 les manifestations musicales du kiosque ont eu lieu dans ce kiosque du dimanche 1er juin au dimanche 27 juillet 2014, tous les dimanches de 17h30 à 18h30 et du dimanche 7 au dimanche 28 septembre 2014, tous les dimanches de 17h30 à 18h30.

voir Ici, Kiosque contemporain du Square du Temple de Diane.

Groupes musicaux actifs en Aix en 1910 :
Fanfare municipale, créée en 1875, président Aimonier-Davat, directeur Joseph Mantel, 40 musiciens ;
Société chorale d'Aix-les-Bains, créée en 1880, président J. Mottet, directeur Louis Bonnel, 65 chanteurs ;
Les Trompes Aixoises, président Jacquier, directeur Burel.
Classement : 15.79%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

AJACCIO - Vue panoramique de la Place du Diamant
(CORSE)
Aujourd'hui Place Charles de Gaulle, la Place du Diamant inaugurée en 1802 s'appelait à l'origine Place Bonaparte. Mais tout comme la place de l'Etoile des Parisiens, l'appellation "de Gaulle" n'a pas réussi à effacer dans l'esprit des Ajacciens, le nom de place du Diamant.
Le kiosque construit vers 1900 a été démoli en 1969 et remplacé par un nouveau en 1990.
Kiosque démoli, remplacé.

voir Ici, Nouveau Kiosque de la place du Diamant d'Ajaccio, aujourd'hui.
Image
publié par JeanMarc Sam 11 Oct 2014 05:50

En 1909, seule la Musique municipale, fondée le 20 avril 1869, semble se produire à Ajaccio. Elle est dirigée lors de sa création par M. Giacobbi. Puis un certain Tiberi reprend le flambeau de 1900 à 1914 qui laisse sa place à Sportuno.
Aucune autre formation musicale n'est répertoriée.
Classement : 5.26%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ALBERT - La Place d'Armes
(SOMME)
Kiosque en bois sans couverture mais avec balustrade édifié au début du XXème siècle sur la Place d'Armes d'Albert, ville antérieurement dénommée Ancre jusqu'en 1620.
La succursale n°387 du Familistère du Nord-Est, bien en vue sur ce cliché, jouxte la Mairie, remarquable avec sa superbe façade, édifiée en 1702.
Mais la guerre 1914-1918 va bouleverser la ville d'Albert. Le 29 août 1914, l'armée allemande y entre, est repoussée le 13 septembre. D'octobre 1914 à la fin de l'année suivante, la ville subit un déluge de bombardements qui la ruine en totalité. En avril 1918, après une nouvelle intrusion des Allemands dans la ville, l'armée anglaise va de nouveau bombarder Albert.
La reconstruction va durer une décennie, de 1920 à 1930.
Le nouvel Hôtel de Ville, inauguré en 1932 en présence du président Albert Lebrun (1871-1950), est reconstruit Place Emile Leturcq, avec un beffroi de 64 mètres dont le carillon de Westminster se déclenche tous les ¼ d’heures.
Kiosque disparu.

voir Ici, Place d'Armes d'Albert sans kiosque, aujourd'hui.

Image
publié par JeanMarc Dim 12 Oct 2014 06:46

Albert Lebrun inaugurant le nouvel Hôtel de Ville d'Albert en 1932 (cliché Agence Mondial) :
Image
Modifié en dernier par JeanMarc le lun. 13 oct. 2014 08:50, modifié 1 fois.
Classement : 5.26%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ALBI - Le Kiosque et le Jardin national
(TARN)
Le Jardin national, au sud de la place du Vigan, est organisé autour d'un bassin circulaire central depuis près de deux siècles. Le Kiosque à musique y est construit en 1898 par l'entreprise toulousaine de ferronnerie Girard.
Une statue en bronze du navigateur Jean-François de Lapérouse (1741-1788), né près d'Albi, trône à l'entrée du Jardin depuis 1853. Elle est due au sculpteur Nicolas-Bernard Raggi (1790-1862). Elle est maintenant partie intégrante de la Place Lapérouse d'Albi.
Kiosque toujours en place.

voir Ici, Kiosque du Jardin National d'Albi, aujourd'hui.
Statue de Lapérouse, aujourd'hui.
Statue de Lapérouse, CPA publiée par Cyril Mer 9 Avr 2014.

Image
publié par JeanMarc Lun 13 Oct 2014 07:18

Formations musicales d'Albi en 1910 :
Chorale albigeoise (avec orchestre), président M. Rigaud, directeur Noël Laffont, 35 exécutants ;
Union albigeoise (orphéon), directeur Pelissier, 100 exécutants ;
Union des Enfants d'Albi (harmonie), fondée en 1896, président Rossignol, directeur Henri Paut, 62 exécutants.
Classement : 15.79%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ALENÇON - Les Promenades - Le Kiosque de la musique
(ORNE)
Le parc des Promenades d'Alençon a été conçu en 1783.
Notre carte présente en arrière plan droit, un chalet, dit le Chalet de l'Estaminet.

Construit par l'architecte Pierre Lheureux en 1888, sur le parc des Promenades. De forme octogonale, avec un toit en ardoise.
Kiosque toujours en place.


voir ici : Kiosque d'Alençon aujourd'hui

ALENÇON - Les Promenades - Le Kiosque de la Musique
Image
publié par par JeanMarc Mar 14 Oct 2014 05:36

La musique à Alençon en 1909 : une affaire de famille ! 3 Niverd dominent la situation ! Voilà pourquoi, on retrouve une rue des Frères Niverd, aujourd'hui à Alençon.
Musique municipale (harmonie), dirigée par Edmond Niverd, 60 exécutants ;
Fanfare de l'Ecole normale, également dirigée par Edmond Niverd, 36 exécutants ;
Société philharmonique (orchestre et chœurs), dirigée par Emile Niverd, 80 exécutants ;
Chorale de l'Ecole normale, dirigée par Edmond Niverd, 36 exécutants ;
Harmonie de l'Ecole St-François, dirigée par Alexis Niverd.


ALENÇON - Kiosque des Promenades
Image
publié par mimigege Mar 25 Mar 2014 12:55

ALENÇON - Les Promenades
Image
publié par mimigege Mar 25 Mar 2014 12:45
Classement : 10.53%
Avatar du membre
JeanMarc
500+
500+
Messages : 2725
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 06:28
Localisation : Paris 19ème

Re: Kiosques à Musique

Message par JeanMarc »

ALFORTVILLE - Le Kiosque à musique
(VAL DE MARNE)
Kiosque construit sur la Place de la Mairie ; il a coûté 6.100 francs à la commune (3.000 pour l'installation, 3.100 pour l'acquisition) et a été inauguré le 7 juillet 1901
La Mairie a été conçue en 1887 par l'architecte M. Preux, qui est devenu maire d'Alfortville de 1900 à 1904. Construite en pierre de taille, pour une dépense totale de 109.197 fr. 43.
La Place, elle-même, a été acquise pour 30.000 francs.
Face au kiosque, le Café du Nord - Billard - Spécialité de Bières du Nord.
Le kiosque, la place et la Mairie (de même que le Café !) ont été inondés lors de la crue de janvier 1910.
Un petit kiosque en bois peint a été édifié sur la place de la Mairie en 1985, en remplacement de celui de 1901, disparu. Sa vie aura été courte : en septembre 2007,
la Mairie a fait raser à la pelleteuse le nouveau kiosque de la place, au motif qu'il était "laid" et "dangereux".
Kiosque détruit.

voir ici, Kiosque de la place de la Mairie construit en 1985, rasé en 2007.
voir ici, Place de la Mairie sans le kiosque, aujourd'hui.

Image
publié par JeanMarc Mer 15 Oct 2014 05:25

Inondations à Alfortville Janvier 1910 (à gauche, boulanger distribuant son pain) (Clichés Agence Rol) :
Image

L'été, de nombreux concerts ont lieu sur le Kiosque. Ainsi, parmi tant d'autres, le programme du 17 juin 1911 annonce que l'Union musicale d'Alfortville,
dirigée par le chef L. Daunot jouera :
1 - Châteauvieux, de Paponaud.
2 - La Croix de lorraine, de L. Daunot.
3 - Gillette de Narbonne, d'Audran.
4 - Lysistrata, de Linke.
5 - Amoureuse, de R. Berger.
De même, pour le 27 juin 1914, de 9 heures à 10 heures, l'Harmonie Union musicale, dirigée par M. Alexandre va jouer :
1 - Les Cadets de Brabant, de Turine
2 - Secret de sphinx, de Gadenne
3 - Pensées lorraines, de Daunot
4 - Lutèce, d'Andrieu
5 - Scènes cosmopolites, de Kelsen
6 - France debout, de Garcin.
Classement : 5.26%
Répondre

Retourner vers « Autres thèmes »