Le Métropolitain de Paris - Ligne 7

Règles du forum
Pensez à placer un lien vers le sujet de la carte postale ancienne d'origine. Merci.
Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Le Métropolitain de Paris - Ligne 7

Message par droopyjm »

La rentrée des classes étant tout proche, voici venu le moment d'entreprendre en ma compagnie le trajet d'origine menant de la "Porte de la Villette à la Porte d'Ivry", puis à la "Mairie d'Ivry". Le départ effectif se fera en fait de la station "Corentin Cariou" (auparavant nommée "Pont de Flandre"), aucune carte de l'accès de la station Porte de la Villette n'existant à ce jour chez nos collectionneurs. A compter de ce parcours les cartes et photos seront présentées au format 1024 pixels pour un meilleur confort de lecture :

Image
Pont de Flandre 1
Plusieurs mises en service se succédèrent au fil des années. Initialement concédée en 1898 la section "Place du Danube-Opéra" fut déclarée d'utilité publique le 22 Avril 1902, puis reportée à la Place des Fêtes, et enfin au Pré-Saint-Gervais. En même temps il avait été envisagé de créer un embranchement de Louis Blanc à la Porte de la Villette. Bien qu'engagé plus tard et en raison des difficultés rencontrées autour des Buttes Chaumont où la ligne traversait d'anciennes carrières de gypse, ce fut la section "Porte de la Villette-Opéra" qui fut d'abord ouverte au public le 5 Novembre 1910, le même jour que la section "Porte de Versailles-Notre-Dame de Lorette" de la ligne "A" de la Cie du Nord-Sud. En définitive l'embranchement de "Louis Blanc au Pré Saint-Gervais" fut mis en service le 18 Janvier 1911.
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique1594 le 11 Décembre 2012, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Pont de Flandre et provient de la collection de Jean-Pierre Rigouard. La vue porte en direction du Boulevard de la Villette, tandis que se profile au premier plan le pont de la Petite Ceinture. A droite le long des arches du pont une petite allée permettait aux usagers d'accéder à la gare du chemin de fer "Pont de Flandre". Une correspondance somme toute bien pratique pour se rendre dans le centre de la capitale.


Image
Corentin Cariou 1
La partie de cette artère s'est nommée "Avenue du Pont de Flandre" entre le pont de la Petite Ceinture et la Porte de la Villette, durant la période de 1907 à 1944 comme la légende l'indique sur la carte ancienne. Pour honorer le conseiller municipal du XIXème arrondissement , fusillé comme otage en 1942 par les Allemands, elle prit le nom de Corentin Cariou. Et le 10 Février 1946 ce fut la station du Métro qui changea de nom. La proximité d'une bouche de Métro a incité la municipalité d'installer à son pied un kiosque à journaux bien utile pour lire son quotidien favori durant son déplacement. C'est le cas sur ce cliché contemporain pris le 17 Juillet 2013 où l'arrière de l'entourage de l'accès ne se dévoile qu'à la gauche du kiosque. On aura remarqué que le pont a été reconstruit pour faciliter la circulation. Un cliché trouvé sur le Net, à voir ci-dessous, va nous permettre de voir les travaux de démolition du pont et une vue de l'accès dans son intégralité.

Image
Pont de la Petite Ceinture - © Photo de Casimirorange - Forum LR Presse - forum e-train.fr
Les travaux ont démarrés en 2006 et furent terminés en 2007. Entrepris par Réseau Ferré de France, propriétaire de l'infrastructure ferroviaire, le montant des travaux fut intégralement pris en charge par la Mairie de Paris qui souhaitait dégager un gabarit plus conséquent pour faciliter la circulation automobile. Des rails et un ballast tout neuf sur cette courte portion qui ne verront probablement plus une circulation de trains de marchandises ou d'associations de passionnés de la Petite Ceinture.
A suivre...
Classement : 36.84%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Corentin Cariou - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Pont de Flandre 2
Ce très beau cliché est à mettre au crédit de Jean-Pierre Rigouard que Dominique1594 a présenté le 2 Septembre 2010 dans la collection du Métro, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Pont de Flandre. Ce cliché que l'on peut dater à la charnière des années 1930-1940 nous montre l'accès de facture Guimard à écussons et fond carré. Bien que ce tirage soit en noir et blanc on peut penser que l'enseigne présente porte le nom "Métropolitain" en blanc sur fond rouge. C'est en 1960 qu'il sera remplacé par l'entourage classique en fer forgé. La circulation est clairsemée et l'arche du pont ne pose pas encore de problème aux camionneurs.

Image
Corentin Cariou 2
Sur ce cliché contemporain pris le 1er Août 2013 le kiosque vole la vedette à notre accès et ne peut permettre au photographe de prendre en compte le même angle. Même la reine d'Angleterre semble arborer un sourire complice voulant dire "c'est moi la vedette". A quelques pas de là, à droite des arches, l'allée menant à la gare "Pont de Flandre" est fermée par un portail cadenassé. Les gares de la Petite Ceinture n'en finissent pas de mourir. Ce serait quand même bien tentant d'en faire l'acquisition si la SNCF décidait de se séparer de ce patrimoine. Mais la Petite Ceinture n'a peut-être pas dit son dernier mot, malgré la présence du tramway T3b à quelques centaines de mètres en amont de l'avenue.
A suivre...
Classement : 36.84%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Corentin Cariou - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Pont de Flandre 3
C'est à nouveau un cliché issu de la collection de Jean-Pierre Rigouard qui vient illustrer cette séquence de la station "ex Pont de Flandre". C'est Dominique1594 qui l'a présenté le 12 Décembre 2012 à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Pont de Flandre. Cette vue datant du début des années 1950 met en scène, outre le second accès de la station, celui-ci doté d'un entourage en fer forgé classique et de son mât "Dervaux" que l'on aperçoit à droite derrière le pont, un instantané d'un quartier populaire et de ses habitants ou habitués simples. Les immeubles sont lépreux et seront bientôt voués aux pioches des démolisseurs des années 1960. La vue est prise à l'opposé des deux premières et ne permet pas d'entrevoir le carrefour avec le boulevard Macdonald à la porte de la Villette, pas plus que le canal Saint-Denis que le boulevard du Pont de Flandre franchit à deux pas.

Image
Corentin Cariou 3
Sur ce cliché contemporain pris le 17 Juillet 2013, autant les immeubles situés de l'autre côté du pont ont été rénovés, autant ceux du cliché ancien ont bel et bien disparus pour faire place à un immeuble moderne sans attrait particulier. Seul l'élargissement du trottoir donne de l'espace aux abords du pont. Malgré l'ère "tout béton" l'entrepreneur de BTP a paré les culées du pont avec des moellons de pierre afin de respecter l'architecture ancienne des arches voisines qui sont maintenant visibles. Quant à l'accès toujours présent, on a du mal à le deviner. Non loin d'ici, sur les friches des anciens abattoirs de la Villette, on ne manquera pas d'aller visiter la"Cité des Sciences et de l'Industrie", ainsi que la "Géode" et d'aller écouter son groupe rock favori au "Zénith".
Classement : 31.58%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Crimée - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Crimée 1
A l'angle des rues de Crimée et Mathis l'accès Guimard rassemble autour de lui toute une population essentiellement de labeur si l'on en juge par le grand nombre de charretiers, mais aussi d'écoliers et un "monsieur important" à l'allure d'un inspecteur de police, à la manière d'un Dupont(d) sans la canne toutefois. Ce cliché a été présenté par Dominique1594 le 16 Septembre 2008, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Crimée. En y regardant de plus près on s'aperçoit que, bien que l'entourage comporte 3 écussons, la CMP a installé un porte-enseigne raccourci avec le seul mot "Métro". Peut-on en déduire qu'il s'agit d'un entourage équivalent à celui de la station "Mirabeau" sur la ligne 10 avec une enseigne rouge lumineuse ? Le doute subsiste puisque ces enseignes raccourcies étaient surtout utilisées pour des entourages étroits à 2 écussons.

Image
Crimée 2
Quel est ce tour de passe-passe ? La boulangerie continue d'occuper cet immeuble tandis que la bouche du Métro a disparue. S'agit-il d'un escamotage du à un magicien ou plus simplement la conséquence d'un plan d'urbanisme mis en place dans ce quartier où subsistaient de nombreux immeubles vétustes ? On verra sur les prochains clichés ce qu'il en est advenu. En attendant il doit encore exister dans la capitale une paire ou deux de boulangeries ayant conservé les carreaux de faïence en façade, au plafond et sur les murs de la boutique, comme celle représentée sur la carte ancienne. Non loin du Canal Saint-Martin, au 34 de la rue Yves Toudic, on peut se délecter de cette décoration surannée et du pain à l'ancienne. Si Paris n'est pas au bord de la mer pourquoi donc les arbres s'évertuent à former une arche au dessus de la rue ? De l'espace et de la lumière pour s'éloigner des façades des immeubles, semble-t-il.
Classement : 36.84%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Crimée - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Crimée 3
Cette carte présentée par Dominique1594 le 23 Février 2011 dans la collection du Métro, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Crimée nous propose une vue large du carrefour formé par la rue de Crimée à droite, de la rue Mathis à gauche et de l'avenue de Flandre où s'est posté le photographe. On remarquera d'emblée que le porte-enseigne de l'accès a semble-t-il retrouvé le nom "Métropolitain" en entier, ce qui correspond aux critères des entourages Guimard à 3 écussons. Ici l'animation battait son plein au moment où le photographe déclenchait son obturateur. L'élégance vestimentaire n'était pas rédhibitoire pour tout cycliste qui se respectait et il fallait garder son couvre-chef en toutes circonstances.

Image
Crimée 4
La magie a opéré ! On a retrouvé l'accès à la station qui est maintenant installé du côté de la rue Mathis. Son emprise est aussi importante que lorsqu'il était le long de la rue de Crimée. Toutefois ce choix a été dicté par les responsables de la voirie parisienne dans la cadre de la requalification de l'avenue de Flandre, en considérant sans doute que la circulation automobile était moins importante sur la rue Mathis. L'entourage a sans doute été remonté vers le milieu des années 1970 et a bénéficié d'une rénovation à l'orée des années 2000. On rappellera que la rue de Crimée porte le nom d'une victoire chèrement payée contre la Russie par la coalition franco-turco-britannique en 1855 et que les Républicains patriotes n'ont pas cru bon de la débaptiser en 1880 reconnaissant le courage des militaires. Enfin on remarquera que l'avenue de Flandre dispose à présent d'une emprise d'une grande largeur délimitée par un terre-plein central.
Classement : 26.32%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Riquet - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Riquet 1
Moins de 300 mètres plus loin sur l'avenue de Flandre on vient à la rencontre de l'accès de la station Riquet. Ne le cherchez pas sur le trottoir, il débouche en fait d'un immeuble à l'angle de la rue Riquet et de l'avenue, comme on peut le découvrir sur cette carte provenant de la collection de Jean-Pierre Rigouard et présentée par Dominique1594 le 10 Septembre 2010, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Riquet. Ce type d'accès fait partie de l'un des six répertoriés sur le Métro parisien : Sentier (M3), Buzenval et Robespierre (M9), Miromesnil (M9 et M13) et Pernety (M13), sans oublier celui plus récent du Carrefour Pleyel (M13). Autant en 1910 l'étroitesse de l'avenue de Flandre avait justifié ce choix, autant de nos jours la place ne manque pas sur les trottoirs de l'avenue de Flandre.

Image
Riquet 2
Ce cliché contemporain pris le 17 Juillet 2013 restitue l'harmonie des deux immeubles se faisant face des deux côtés de la rue Riquet. L'un cossu avait l'avantage de rester en place, l'autre aurait pu tenter des promoteurs et il a bien résisté. A noter que sous cet angle de prise de vue l'élargissement de l'avenue n'a pas eu de conséquences sur cette partie de la rue Riquet. Pierre Riquet était un ingénieur auquel le Métro ne doit rien. Travaillant pour le ministre de Louis XV, Colbert, il avait conçu les plans du Canal du Midi. Une voie fluviale venant à la rencontre d'une voie ferroviaire, ce qui n'est pas banal. Pierre Riquet venait combler, certes tardivement, une lacune que l'Angleterre et l'Allemagne avaient su utiliser pour développer leurs révolutions industrielles grâce aux canaux. Ce n'est que justice de l'avoir honoré.
Classement : 26.32%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Riquet - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Riquet 3
Sur ce second cliché pris au milieu de la rue Riquet, de l'autre côté de l'avenue de Flandre, que Dominique1594 a présenté le 11 Février 2012, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Riquet on distingue l'étroitesse des deux artères en ce début de XXème siècle. Par ailleurs le photographe n'a pas été récompensé, son temps de pose étant incompatible avec les passants pressés. L'angle de l'immeuble en forme de clocheton donne l'illusion d'un décor de cinéma, reconstituant une scène se déroulant au Moyen-Age, tel le personnage féminin à la fenêtre du 3ème étage. Titre du film "Sœur Anne ne vois-tu rien venir ?".

Image
Riquet 4
Comme le montre ce cliché contemporain pris le 17 Juillet 2013 les lieux ont bien changé donnant à l'avenue de Flandre de l'espace, le photographe étant posté en son milieu. Exit donc les anciens immeubles. Notez que le clocheton et le petit balcon rond en son sommet, outre le décor de cinéma, donne aussi l'illusion d'un "bilboquet" géant. A droite au pied de l'immeuble on pourra se désaltérer au "Bar du Métro". Cette rue Riquet a été formée sur le tracé d'un chemin reliant les anciens villages de la Villette et de la Chapelle répertorié sur un plan de 1730. En poursuivant la rue Riquet on débouche sur le "Quai de Seine" du "Bassin de la Villette" et tout au bord de l'eau on peut faire un bout de chemin sur la "Promenade Signoret-Montant". On peut aussi opter pour une croisière depuis le "Bassin de la Villette" jusqu'au "Bassin de l'Arsenal", en empruntant le "Canal Saint-Martin".
Classement : 26.32%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

rigouard
500+
500+
Messages : 52668
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris - Ligne 7

Message par rigouard »

Le petit plus cartophile :

Jacques viens de nous présenter les trois premières stations de la ligne 7 et leurs équivalences modernes, ce dont nous le remercions bien vivement.
Nous pouvons faire un petit point cartophile sur les cartes connues relatives à ces trois stations.
1 - Corentin Cariou (ex. Pont de Flandre) : les trois cartes connues à ce jour, sont présentées.
2 - Riquet : les deux seules cartes répertoriées sont, là aussi, présentées.
3 - Crimée : là, cette station est un peu plus fournie. En effet, 4 clichés anciens et un semi-moderne sont connus. Fleury nous gratifie de trois références : 160bis (déclinée en 1924), 788 (déclinée en 1908) et 1908 (autre cliché). F.B. a fait paraître la carte n°323 et c'est tout pour les anciennes. La semi-moderne est à mettre à l'actif de Godneff (spécialiste du 19°) avec la carte numéro 25.
Vous retrouverez toutes ces références sur le site.

Cordialement.

Jean-Pierre
Classement : 5.26%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Stalingrad - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Stalingrad 1
Nous voici maintenant arrivés à l'extrémité de l'avenue de Flandre, tout près du carrefour avec le boulevard de la Villette et du Métro aérien de la ligne 2. Sur ce beau document colorisé provenant de la collection de Jean-Pierre Rogouard et présenté par Dominique1594 le 16 Décembre 2010, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Stalingrad, on découvre l'entourage Guimard à écussons et fond carré installé en 1910 à l'angle de l'avenue de Flandre, à gauche, et du quai de Seine, à droite. Selon une pratique bien rôdée l'entourage fut déposé en 1939 et remplacé par l'inévitable entourage en fer forgé. Cette époque faisant suite à la "disgrâce" d'Hector Guimard fut propice à mettre en avant des considérations d'esthétique pour remplacer ses entourages dans des lieux prestigieux de la capitale, mais aussi dans ce quartier excentré.

Image
Stalingrad 2
Ce cliché a été pris le 29 Mars 2012 lors du parcours de la ligne 5, à voir ou revoir : ICI. On y distingue l'accès dont l'emplacement n'est pas matérialisé par un mât "M" jaune. A droite du cliché on aperçoit l'une des quatre colonnes en fonte représentatives du Métro aérien que la Mairie de Paris a installées près du mur bordant le terre-plein faisant face à la rotonde de Ledoux. Aucun morceau de viaduc n'a été installé à leurs sommets. Tout en haut de ce mur, taillée dans la pierre, on peut lire l'inscription de noms de stations du Métro parisien. Récemment rénovée la rotonde de Ledoux offre de nombreuses possibilités de restauration et de détente, au calme, à deux pas de l'effervescence de la place de la bataille de Stalingrad.
Classement : 26.32%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Louis Blanc - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Louis Blanc 1
Si l'accès Guimard situé sur son terre-plein à l'angle de la rue du Faubourg Saint-Martin, à gauche, et de la rue Lafayette, à droite, comme le montre cette carte provenant de la collection de Jean-Pierre Rigouard et présentée par Dominique1594 le 28 Septembre 2010, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Louis Blanc, c'est sous la chaussée que se situe l'originalité de cette station. En prévision de l'exploitation des deux branches vers la Porte de la Villette et Pré Saint-Gervais deux demi-stations furent créées, l'une baptisée "station haute" et l'autre "station basse" du fait du "saut de mouton" de la voie 2 vers la Porte de la Villette et qui permettait d'envoyer des trains alternativement vers la Porte de la Villette ou Pré Saint-Gervais. Ici l'accès est celui à 4 écussons et fond carré installé en 1910.

Image
Louis Blanc 2
Comme le montre ce cliché contemporain pris le 1er Août 2013 les lieux en surface n'ont pas fondamentalement changé. L'accès Guimard est toujours présent, ce qui est réconfortant et a subi comme d'autres sa petite cure de jouvence. Sous la chaussée l'exploitation a été modifiée puisque les trains de la ligne 7 filent tous vers la Porte de la Villette (puis plus tard vers la Courneuve) depuis le 3 Décembre 1967, date à laquelle fut créée la ligne 7bis devenue autonome depuis Louis Blanc jusqu'à Pré Saint-Gervais. A l'issue du parcours se terminant à Mairie d'Ivry on reviendra à Louis Blanc pour faire le tour de la boucle à bord d'une rame "BOA". Louis Blanc, né en 1811 et mort en 1882, l'un des ancêtres du socialisme français a sa station, voisine de celle de Jaurès, au bout de la rue Lafayette.
Classement : 26.32%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Gare de l'Est - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Gare de l'Est 1
Le cliché de cette carte que Jean-Pierre Rigouard a présenté le 30 Juillet 2013 dans le sujet Paris - Gare de l'Est met en scène l'accès principal imaginé par l'architecte Cassien-Bernard avec en toile de fond le bâtiment de la Gare de l'Est qui constitue l'aboutissement des travaux entrepris entre 1885 et 1900, avant le dédoublement symétrique construit entre 1926 et 1931. Sur le sommet du fronton ouest on distingue la statue représentant la ville de Strasbourg, œuvre datant de 1849 du sculpteur Philippe Joseph Henri Lemaire, pour l'inauguration de la gare en 1850. A toutes les époques les abords de la gare sont animés donnant l'occasion aux voyageurs d'emprunter les nombreux modes de transports proposés : taxis, bus et Métro.

Image
Gare de l'Est 2
Bien du temps s'est écoulé entre le cliché ancien et celui contemporain pris le 1er Août 2013 et même si le design des bus a profondément changé, c'est toujours la même ligne "Gare de l'Est-Trocadéro", la "B" du temps de la Compagnie Générale des Omnibus et la "30" de la RATP qui est proposée aux voyageurs. A droite du cliché on aperçoit l'extrémité du bureau des machinistes, hâvre de détente et de pose cigarette entre deux vacations. Vous l'aurez constaté on a "zappé" la station "Château-Landon", faute de carte de nos éminents collectionneurs, même si récemment un cliché semi-moderne était proposé sur un site de vente bien connu, néanmoins à un prix de départ trop élevé. Aura-t-il tenté un acheteur ? Toujours est-il que l'accès débouchant d'un immeuble moderne permet d'accéder aussi bien à la station qu'à la gare de l'Est.
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare de l'Est - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Gare de l'Est 3
Le cliché de cette carte semi-moderne a été présenté par Dominique1594 le 13 Janvier 2012, à voir ou revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare de l'Est et nous permet de découvrir en gros plan l'accès "Cassien-Bernard". De grande largeur et conçu pour offrir une fluidité maximum à l'entrée comme à la sortie, ce type d'accès avait été adopté en priorité pour les lieux prestigieux de la capitale en remplacement de l'entourage à 6 écussons d'Hector Guimard dont un exemplaire subsiste encore place de la Nation. En arrière-plan la gare arbore les nouveaux bâtiments évoqués précédemment. Ce cliché datant probablement des années 1950 donne un aperçu des plaques émaillées que l'on rencontrait en descendant les escaliers, notamment celles de cette marque d'apéritif, sur chaque porte battante.

Image
Gare de l'Est 4
N'étant pas muni d'un praticable et en raison de la proximité du local technique de la RATP ce cliché contemporain pris le 1er Août 2013 n'a pas permis de restituer l'ambiance du cliché ancien. La qualité du tirage noir-et-blanc utilisé par l'éditeur "Estel" y est pour beaucoup. Le cliché couleur parait fade en comparaison toutefois compensé par la lumière de cette fin de matinée sur le bâtiment de la gare. Au passage il était encore temps de monter à bord d'un TGV "Lyria"pour aller célébrer la Fête Nationale Suisse. Comme en de nombreux endroits dans Paris, si vous avez manqué votre dernier métro, pas de panique, vous pourrez emprunter un bus "Noctilien" "N" pour rejoindre votre domicile à Paris comme en banlieue !
Classement : 21.05%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare de l'Est - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Gare de l'Est 5
Une fois n'est pas coutume, grâce au cliché de cette carte présenté par Jean-Pierre Rigouard le 31 Juillet 2013 dans le sujet Paris - Gare de l'Est, on est en mesure de voir l'accès "Cassien-Bernard" de dos et de découvrir la perspective du boulevard de Strasbourg dont la prise de vue provient de la production de l'éditeur "Fernand Fleury". On y distingue une animation soutenue datant des années 1920, même si ça et là des militaires fréquentent les lieux, sachant que la Gare de l'Est a toujours offert des liaisons ferroviaires vers les lieux stratégiques des frontières de l'est. Au milieu du cliché on distingue l'édicule du terminus de la Cie Gle des Omnibus, à la même place que celui de la RATP.

Image
Gare de l'Est 6
Sur ce cliché contemporain pris le 11 Août 2013 le soleil avait choisi de se cacher derrière un voile de nuages d'où cette image quelque peu fade. En ce milieu de journée quelques voyageurs s'informent sur le n° du bus dont plusieurs lignes partent et arrivent tout autour de l'édicule de la RATP. Emergeant du toit de l'immeuble, au milieu du cliché, on distingue le clocher de l'église Saint-Laurent. En partant de 1180 l'église fut reconstruite à de maintes reprises durant le XVème et le XVIème siècle où furent ajoutées six chapelles, le transept et une nef à quatre travées. Devenue "Temple de la Raison" en 1793, puis "Temple de la Vieillesse" en 1798, elle fut rendue au culte en 1802 et bénéficia en 1865 d'un fronton gothique sous le IIIème Empire.
Classement : 31.58%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare de l'Est - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Gare de l'Est 7
Le cliché de cette carte présenté par Jean-Pierre Rigouard le 29 Juillet 2013 dans le sujet Paris - Gare de l'Est vaut tout autant, pour la perspective des bâtiments de la gare de l'Est, que pour le 6ème accès qui avait été installé d'une manière éphémère le long des grilles, ici à gauche du cliché, à l'angle de la rue d'Alsace. Il s'agissait d'un accès en fer forgé pourvu d'un entourage qui s'assimilait aux grilles de la gare. A quelle date a-t-il été démonté ? ; les informations manquent à ce sujet. Il faut rappeler que d'importants travaux eurent lieu à l'emplacement de la chaussée faisant face à la gare pour construire à ciel ouvert la station commune aux deux lignes 7 et 5. L'ensemble de cette station fut recouverte par des poutres métalliques sur lesquelles repose la chaussée. Sur certains documents anciens on peut apercevoir des trains de travaux dont les voies avaient été construites sur le boulevard de Strasbourg.

Image
Gare de l'Est 8
Sous ce beau soleil du 1er Août, date à laquelle a été pris ce cliché contemporain, l'ensemble des bâtiments, pourtant construits à plus de trente ans d'intervalle, a fière allure et sert de toile de fond dans la perspective offerte par le boulevard de Strasbourg, à gauche, et la rue du Faubourg Saint-Martin, à droite. Tête de pont pour faire face aux efforts des transports de troupes à l'occasion des trois guerres de 1870-1871, 1914-1918 et 1939-1945 il est apparu logique d'adjoindre le nom symbolique de la ville de Verdun, à celui de la Gare de l'Est. En outre on ne sera pas étonné que le parvis de la gare porte le nom de "Place du 11 Novembre 1918" et la rue qui la longe "Rue du 8 Mai 1945".
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare de l'Est - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Gare de l'Est 9
Cette carte a été présentée par Dominique1594 le 5 Octobre 2010 à revoir ici Métropolitain - Métro Paris - Station Gare de l'Est et par Jean-Pierre Rigouard lui-même le 5 Août 2013 dans le sujet Paris - Gare de l'Est. Ce cliché nous montre l'accès se situant face au 93 du boulevard de Strasbourg, à l'angle de la rue du 8 Mai 1945, probablement pris durant l'occupation allemande entre 1940 et 1944. En effet on distingue une sorte de "casquette", la première au dessus du porte-plan de type "Sarrailh" où l'on peut lire "refuge" et deux autres au bas de l'entourage, destinées à occulter les lumières durant le couvre-feu ou à cause des risques de bombardements. Quant à ce Mr Marcel Lamy, il a apparemment donné son nom à un lycée professionnel spécialisé dans ...la coiffure et l'esthétique.

Image
Gare de l'Est 10
Si, sur ce cliché contemporain pris le 11 Août 2013, l'entourage a gardé sa physionomie des années 1930-1940, en revanche l'arrière-plan formé par les immeubles ne permet pas de retrouver complètement ceux du cliché en noir et blanc. Sans doute y a-t-il eu des modifications dans l'agencement des façades. On rappellera qu'un autre accès se situe en face du boulevard à la hauteur du 78, aujourd'hui muni d'un escalier mécanique. Jusqu'en 1931 il s'agissait d'un entourage "Guimard" à cartouches et fond carré, installé en 1907. Pour accéder aux quais de la station on pourra aussi emprunter l'un des deux accès installés tête-bêche sur la rue du 8 Mai 1945, en direction de la rue du Faubourg Saint-Martin.
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

rigouard
500+
500+
Messages : 52668
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris - Ligne 7

Message par rigouard »

Le Petit plus cartophile :

Arrivés à la Gare de l'Est, nous pouvons faire un point sur les quatre dernières stations visitées par l'ami Jacques.

1 - Stalingrad : mis à part la carte de Laillé, il existe une carte-photo visible sur le site de ventes bien connu de tous (à un prix invraisemblable !)
2 - Louis-Blanc : la seule carte existante est présentée par Jacques, ci-dessus.
3 - Château-Landon : une carte-photo existe et est disponible (mais à quel prix !) sur le site de ventes cité deux lignes au-dessus.
4 - Gare de l'Est : les cartes sont abondantes et beaucoup sont visibles sur notre site préféré (Cparama, bien sur).

A bientôt et amitié à tous.

Jean-Pierre

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Poissonnière - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Poissonnière 1
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique1594 le 5 Octobre 2010, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Poissonnière et est issu de la collection de Jean-Pierre Rigouard. Aprés son parcours sous la rue de Chabrol, à la sortie de la gare de l'Est, la ligne 7 retrouve la rue Lafayette qu'elle avait croisée à la hauteur de la station "Louis Blanc". Si la rue Poissonnière rappelle l'arrivée à dos de mulet des poissons de la mer du Nord, cette dernière mène directement au boulevard du même nom où une tradition de dîners littéraires inaugurés sous le Second Empire faisait les beaux jours de quelques restaurants du quartier. Et les journalistes n'étaient pas loin pour "interviewer" les bénéficiaires des prix littéraires. On remarquera que l'entrée de l'accès Guimard était à l'opposé de la rue Lafayette.

Image
Poissonnière 2
Sur ce cliché contemporain pris le 11 Août 2013 on découvre l'accès moderne, cette fois face à la rue Lafayette, doté de deux escaliers dont l'un mécanique et flanqués du mât "M" jaune. Il a remplacé en 1970 l'entourage de facture Guimard à écussons et fond carré installé en 1910. A l'endroit où se situe votre serviteur la rue du Faubourg Poissonnière cède le pas à la rue Poissonnière qui dévale vers le boulevard du même nom. Ce grand quadrilatère abritait de nombreux journaux dont une bonne partie ont disparus. Le long des immeubles on pouvait entendre le bruit des rotatives. Ici se côtoyaient aussi bien les reporters que les grands esprits prêts à s'enflammer pour de grandes idées relayées par les quotidiens. A droite la rue Lafayette nous mènera jusqu'au boulevard Haussmann au pied du grand magasin bien nommé.
Classement : 26.32%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Cadet - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Cadet 1
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique1594 le 5 Décembre 2009 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris. L'intérêt de cette carte vaut pour l'accès Guimard à 4 écussons et fond carré installé en 1910 à l'ouverture de la ligne. Mais c'est surtout pour cette animation record qui nous fait découvrir, outre les nombreux piétons, l'essentiel des moyens de transports de ce début de XXème siècle : calèches, autobus, taxi (sans doute un de ceux qui fut réquisitionné par l'Armée durant la première guerre mondiale et popularisé par le vocable "Taxis de la Marne"). A gauche du cliché on distingue l'immeuble qui abritait le quotidien républicain et conservateur, "le Petit Journal", qui a paru de 1863 à 1944. Ce fut avec "le Petit Parisien", "le Matin" et "le Journal" l'un des quotidiens les plus diffusés à la veille de la guerre de 1914-1918.

Image
Cadet 2
Si la vue ancienne est on ne peut plus animée, autant celle de ce cliché contemporain est déserte. C'est que c'était l'heure de midi ce dimanche 11 Août 2013, à la veille de la semaine la plus calme de l'été. C'est l'occasion d'admirer l'entourage Guimard, celui large à 4 écussons et fond carré, tout pimpant sur son terre-plein. Si l'immeuble du "Petit Journal" a été détruit, remplacé par un autre sans cachet particulier, en revanche la coupole et l'immeuble à l'angle de la rue Cadet et de la rue Martine ont été conservés. En remontant la rue Lafayette en direction de la rue Poissonnière on pourra se détendre au Square Montholon, dont quelques cartes anciennes ont été éditées.
Classement : 21.05%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Cadet - Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Cadet 3
Ce cliché, légèrement décalé sur la gauche par rapport au précédent, a été présenté en premier lieu par "Carpostale" le 13 Août 2011, puis par Dominique1594 le 9 Septembre 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Cadet. Il a surtout l'avantage de laisser visible l'accès Guimard, le photographe ayant déclenché son obturateur juste avant qu'un attelage de chevaux ne le masque complètement. On dit que les "Cadet" étaient au XVIIème siècle des jardiniers qui utilisaient les ordures de la voirie, du bon vieux crottin de cheval, pour fertiliser la croissance de leurs légumes. Sous le Second Empire les tabliers des "Francs Maçons" de la Grande Loge remplacèrent ceux des jardiniers, au 16 de la rue Cadet. C'est ainsi que du Métro Cadet sortaient des membres des loges de quartier, des ténors de la politique et des journalistes pour relater les débats.

Image
Cadet 4
Les deux cariatides encadrant une publicité du "Petit Journal" à la gauche du cliché ancien ont laissé la place à un immeuble lisse dépourvu de charme et dévolu à un franchisé de la coiffure. De même qu'un écureuil a remplacé le marchand de pianos de la marque "Focké". Les pianos de "Georges Focké" obtinrent une médaille d'or à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1889. Au 18 de la rue Cadet, occupé de nos jours par l'immeuble "navire" du "Grand Orient de France", en descendant vers la rue de Provence, se situait le "Casino Cadet", inauguré en 1859, dont l'intérieur présentait une grande salle de bal et de concerts et une série de promenoirs et de galeries ornés de tableaux. Sous le Second Empire cette salle fut très en vogue et animée par une artiste surnommée "Rigolboche", de son vrai nom Amélie Marguerite Badel, dite la "Huguenote".
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1549
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Chaussée d'Antin - La Fayette- Ligne 7

Message par droopyjm »

Image
Chaussée d'Antin 1
Après avoir joué à saute-mouton sur la station "Le Peletier", aucune carte n'étant disponible sur son accès, nous voici arrivés à l'extrémité de la rue La Fayette et du carrefour avec le boulevard Haussmann. Le cliché de cette carte a été présenté en avant-première par "Carpostale" le 15 Janvier 2012, puis par Dominique1594 le 9 Juin 2012, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Chaussée d'Antin . A droite du cliché, à l'angle des deux artères, se situait l'accès Guimard à 4 écussons et fond carré installé en 1910. Sa largeur n'avait rien de surprenant car de nombreux voyageurs l'empruntaient pour se rendre aux "Grands Magasins des Galeries La Fayette" dont on aperçoit l'un des deux immeubles à gauche du cliché. C'est en 1894, plus de 40 ans après le "Bon Marché", que Théophile Bader et Alphonse Kahn, ouvrirent le premier magasin.

Image
Chaussée d'Antin 2
Attention aux "Autolib" ! On ne les entend pas arriver et ne sont pas encore équipées du vibreur rappelant le bruit d'un moteur à explosion. Après les "Vélib" voici un nouveau danger potentiel pour le piéton lambda. Sur ce cliché contemporain pris le 3 Septembre 2013 l'accès Guimard n'est plus présent. Il a été déposé en 1968 et remplacé par l'entourage en fer forgé et secondé par son frère jumeau de l'autre côté de la rue La Fayette. Dans ce quartier rien ne reste immobile. Comme pourtant ces cars dans l'attente de récupérer leurs touristes chinois, japonais, ou coréens, en train de faire leurs emplettes dans le magasin tout proche, malgré la concurrence de l'autre grand magasin tout proche, le "Printemps".
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Répondre

Retourner vers « Paris - Hier/aujourd'hui »