Le Métropolitain de Paris - Ligne 1

Règles du forum
Pensez à placer un lien vers le sujet de la carte postale ancienne d'origine. Merci.
Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Châtelet - Ligne 1

Message par droopyjm »

Après une inter-station somme toute assez courte nous voici à la station Châtelet :
Châtelet 1.jpg
Châtelet 1.jpg (205.82 Kio) Vu 2084 fois
Ce scan, outre le fait que la qualité d'impression n'est pas parfaite, a l'avantage de montrer le cliché de l'accès pris sous un angle inhabituel. Les ingénieurs de l'époque pouvaient utiliser à leur avantage la topographie du terrain en installant l'accès au beau milieu de la chaussée de la rue des Lavandières sans pour autant gêner la circulation hippomobile. Comme à Saint-Paul la station fut ouverte en retard, c'est-à-dire le 6 Août 1900, soit quinze jours plus tard par rapport à la mise en service du 19 Juillet 1900. Ce scan a déjà été présenté en Février 2011 par Dominique ici : Station Châtelet et laisse la part belle à l'entreprise PIGIER. La publicité se faisait essentiellement à l'époque sur les murs des immeubles et notamment des publicités peintes sur toute la hauteur des murs. Ces publicités subsistent ici et là encore de nos jours et certains passionnés recherchent celles qui n'ont pas encore disparues par les intempéries.
Châtelet 2.jpg
Châtelet 2.jpg (154.35 Kio) Vu 2084 fois
En dépit du manque de hauteur sur ce cliché contemporain pris en Février 2011, on se rend compte que l'accès a manifestement été déplacé (on le verra sur le prochain post). C'est toujours l'entourage Guimard à écussons et fond carré installé dès l'ouverture en 1900. Entre 2001 et 2008 on aurait pu apercevoir la tour Saint-Jacques ceinte d'échafaudages avec les Compagnons tailleurs de pierre à l'oeuvre. C'était la cinquième campagne de restauration entreprise depuis le XIXème siècle. Comme dans bien d'autres quartiers de Paris le patrimoine immobilier édifié avant et après 1900 se porte bien au fur et à mesure aussi de campagnes de ravalement.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Châtelet - Ligne 1

Message par droopyjm »

En traversant la rue de Rivoli et en se postant rue des Lavandières on peut observer l'accès par l'arrière :
Châtelet 3.jpg
Châtelet 3.jpg (216.03 Kio) Vu 2074 fois
Ce cliché pris en gros plan, dont le scan a déjà été présenté en Août 2010 par Dominique ici : Station Châtelet, nous montre l'accès à entourage à écussons et à fond carré. Comme évoqué précédemment l'accès était implanté au beau milieu de la chaussée, laissant une largeur suffisante de part et d'autre pour la circulation. Ce document colorisé est du plus bel effet y compris la fillette et son papa. Des badauds bien en avance attendent, semble-t-il, de voir arriver leur rendez-vous. Vous noterez que l'entreprise PIGIER a aussi investi l'immeuble d'en face, démontrant son dynamisme au début de ce XXème siècle.
Châtelet 4.jpg
Châtelet 4.jpg (181.5 Kio) Vu 2074 fois
Si le cadrage des immeubles semble correct, il n'en va pas de même avec l'accès. Preuve que son implantation a été modifiée et reculée sur la gauche pour laisser libre la partie droite de la rue des Lavandières Sainte Opportune. Il est donc impossible de réaliser un cliché contemporain copié-collé. L'entourage a encore de beaux restes. Toutefois il est dommage que ces graffitis contemporains gâchent le soubassement et que la balustrade serve d'anti-vol aux deux roues. En continuant en face la rue des Lavandières Sainte Opportune on arrive devant l'édicule à claire-voie et balustrade, copie de celui de la gare de Lyon et que la RATP a inauguré en 2000 pour le centenaire du Métro. A noter que cette fois-ci la balustrade droite est présente, celle de l'accès de la gare de Lyon étant absente. Le cliché ci-dessus a été pris en Février 2011.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Louvre-Rivoli - Ligne 1

Message par droopyjm »

Toujours sous la rue de Rivoli et en ligne droite la ligne 1 dessert la station Louvre-Rivoli :
Louvre Rivoli 1.jpg
Louvre Rivoli 1.jpg (196.31 Kio) Vu 2059 fois
Située au carrefour de la rue de Rivoli et de celle du Louvre la station prit le nom de Louvre. Sur ce cliché dont le scan a déjà été présenté en Juin 2009 par Dominique ici : Station Louvre, tout le monde s'accorde à dire qu'il s'agit d'un photo-montage. En effet l'accès installé en 1900 et toujours en place bénéficie d'un entourage à écussons et à fond carré, alors que celui figurant sur le cliché est à fond arrondi. De plus les écussons de la balustrade apparaissent sur un fond blanc alors qu'on devrait apercevoir la chaussée derrière. Comme celle de Reuilly la station fut ouverte près d'un mois plus tard le 20 Août 1900.
Louvre Rivoli 2.jpg
Louvre Rivoli 2.jpg (156.95 Kio) Vu 2059 fois
Un objectif grand angle aurait sans doute permis de restituer la totalité de la colonnade du Louvre. C'est donc le dos collé au mur de l'immeuble que j'ai pris ce cliché en Décembre 2003. Pour permettre aux visiteurs du Musée du Louvre de descendre à la bonne station suite à l'inauguration de la pyramide du Louvre le 1er Avril 1989 qui donnait désormais accès au Musée, la station fut rebaptisée "Louvre-Rivoli" en même temps que celle de "Palais Royal" devenue "Palais Royal-Musée du Louvre".
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Louvre-Rivoli - Ligne 1

Message par droopyjm »

Sous le couvert de sujets fort éloignés du Métro il est réconfortant de trouver des clichés originaux d'une même station :
Louvre Rivoli 3.jpg
Louvre Rivoli 3.jpg (170.04 Kio) Vu 2054 fois
Sur ce cliché dont le scan a déjà été présenté en Novembre 2010 par François (Carpostale) et repris récemment en Février 2011 par Dominique on ne va pas bouder son plaisir même si l'accès Guimard n'est pas reproduit en entier. On y distingue une rue de Rivoli très animée prise en direction de l'Hôtel de Ville. A cette époque la plupart des rues étaient à double sens ce qui suffisait largement au trafic . Les besoins d'un arroseur public étaient fort utiles ne serait-ce que pour nettoyer la chaussée copieusement couverte de crottin de cheval dont l'odeur incommodait les piétons. Existait-il un ramassage organisé pour fertiliser les jardins potagers de la périphérie ?
Louvre Rivoli 4.jpg
Louvre Rivoli 4.jpg (135.6 Kio) Vu 2054 fois
Pas de changements en ce qui concerne les immeubles, si ce ne sont les enseignes commerciales. Notre accès Guimard est bien en place et bien conservé. Et on ne peut s'empêcher de chercher dans l'imaginaire des formes ressemblantes du monde végétal ou animal pour les deux candélabres. Mais c'est surtout sous terre que se situe l'originalité de la station. En effet c'est en Septembre 1968, à l'initiative du Ministre de la Culture, André Malraux, que la station fut transformée pour devenir une vitrine du Musée du Louvre avec des reproductions d'oeuvres d'art. Jusqu'en 1989 tous les visiteurs descendaient au Métro Louvre pour se rendre au Musée. Et savez-vous qu'à l'endroit de ces deux clichés était établie la muraille de Philippe Auguste ? Des vestiges sont encore visibles en empruntant la rue du Louvre sur la gauche. Le cliché ci-dessus a été pris en Février 2011.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Palais Royal - Musée du Louvre - Ligne 1

Message par droopyjm »

La rue de Rivoli est longue et c'est maintenant la cinquième station qu'elle abrite : celle de Palais Royal - Musée du Louvre :
Palais Royal 1.jpg
Palais Royal 1.jpg (216.22 Kio) Vu 2049 fois
Sur ce cliché dont le scan a déjà été présenté en Septembre 2008 par Dominique ici : Station Palais Royal on remarquera que l'accès comporte un panneau en bois provisoire mentionnant le nom de la station alors que l'entourage à écussons et fond arrondi est déjà en place. En arrière plan on pourra admirer le magnifique bâtiment des Grands Magasins du Louvre. Fondés en 1855, 3 ans après ceux du Bon Marche (voir le reportage sur la ligne 12), les associés, afin de donner l'essor nécessaire à son développement, tranférèrent en 1875 l'Hôtel du Louvre qui y était installé en le déplaçant de l'autre côté de la place. Les affaires étant florissantes la Cie du Louvre ouvrit deux hôtels, le Grand Hôtel de Saint Lazare et l'Hôtel Crillon.
Palais Royal 2.jpg
Palais Royal 2.jpg (125.35 Kio) Vu 2049 fois
Sur ce cliché contemporain pris en Janvier 2011 on peut se demander si l'accès n'a pas été déplacé de quelques mètres en amont de la place, tant les immeubles sont bien à leur place par rapport au cliché ancien. Un pâle soleil d'hiver illumine néanmoins l'immeuble et son enseigne. Les Grands Magasins du Louvre ont disparus en 1974 et ont été remplacés par le Louvre des Antiquaires et des bureaux. Des expositions thématiques y sont organisées et l'une des dernières montraient des clichés des artères, avant et après les grands travaux du baron Haussmann dans différents secteurs de Paris.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Palais Royal - Musée du Louvre - Ligne 1

Message par droopyjm »

Ce second cliché nous montre l'autre côté de la place :
Palais Royal 3.jpg
Palais Royal 3.jpg (180.91 Kio) Vu 2035 fois
L'entourage Guimard est complet cette fois. Un second entourage, celui-ci à cartouches et fond carré, se situait le long du Grand Hôtel du Louvre. On devrait l'apercevoir. En fait il n'a été installé qu'en 1904 ce qui nous permet de dater le cliché ci-dessus entre 1900 et 1903 dont le scan a déjà été présenté en Mai 2009 par Dominique ici : Station Palais-Royal. Deux autres accès, ceux-ci à entourage étroits à cartouches et à fond carré se situent un peu plus loin sur le trottoir de gauche de la rue de Rivoli. Tout au fond de la rue se dessine l'Hôtel de la Marine, place de la Concorde, dont l'avenir fait polémique en ce moment.
Palais Royal 4.jpg
Palais Royal 4.jpg (114.8 Kio) Vu 2035 fois
L'accès Guimard installé le long de l'Hôtel a été supprimé en 1914. Son entourage moderne est malheureusement masqué par les piétons. C'est lui qui, il y a quelques mois, a été empaqueté façon paquet de bonbons. On aperçoit à droite de ce cliché pris en Janvier 2011 le bâtiment du Théâtre de la Comédie Française. On y joue à guichets fermés en ce moment une pièce de Georges Feydeau "Un fil à la patte". Pour les amateurs et ceux qui n'ont pu se procurer des places la pièce est retransmise en direct sur France 2 mardi 22 Février. Pour terminer, invisibles sur ce cliché, se situent à droite les bâtiments du Conseil d'Etat.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Tuileries - Ligne 1

Message par droopyjm »

Une petite inter-station permet d'atteindre la station "Tuileries" :
Tuileries 1.jpg
Tuileries 1.jpg (201.01 Kio) Vu 2031 fois
Quel beau cliché parsemé de calèches et d'une unique automobile pétaradante. Un heureux photographe qui se permet d'installer un praticable pour réaliser son cliché. Ce scan a déjà été présenté en Août 2009 par Dominique ici : Station Tuileries. Cette partie de la rue de Rivoli, encadrée d'un côté par les arcades des immeubles et de l'autre par les grilles d'enceinte du jardin des Tuileries n'offrait qu'une possibilité restreinte pour les ingénieurs du Métro. Ils furent obligés d'opter pour deux accès tête-bêche que Guimard adapta pour la circonstance : entourages étroits à cartouches et fond carré sur deux côtés, le troisième étant assuré par le soubassement des grilles du jardin.
Tuileries 2.jpg
Tuileries 2.jpg (138.06 Kio) Vu 2027 fois
Aujourd'hui nul praticable ou escabeau ne peut être utilisé. Donc il faut jouer avec les feux tricolores et bien paramétrer son cliché, déclencher et dégager vite fait vers le trottoir à la façon d'un toréador avant que les voitures n'arrivent sur vous ! On distingue tout juste le premier accès derrière le second candélabre. Celui côté Concorde a reçu un porte-plan et le panneau Métropolitain fixé sur les grilles du jardin. Par beau temps l'entrée du jardin toute proche vous invite à flâner dans ce grand espace autrefois occupé par le château royal construit par Catherine de Médicis mais dont l'incendie fut fatal sous la Commune en 1871. C'est de ce jardin que s'éleva en 1783 le premier aérostat des frères Montgolfier. Le cliché ci-dessus a été pris en Janvier 2011.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Concorde - Ligne 1

Message par droopyjm »

La station Concorde prend place à la fin de la rue de Rivoli au terme, pour la ligne, d'un parcours rectiligne d'environ 3000 mètres depuis la station Saint-Paul :
Concorde 1.jpg
Concorde 1.jpg (204.28 Kio) Vu 2018 fois
Le scan de ce cliché a déjà été présenté en Octobre 2010 par Dominique ici : Station Concorde, ainsi que dans le sujet "Le Métropolitain de Paris - Ligne 12" par votre serviteur en Novembre 2010. On rappellera que l'entrée avait été aménagée dans le soubassement du mur d'enceinte du jardin des Tuileries et surmontée d'un panneau "Métropolitain" réalisé dans le style initié par Guimard. La station Concorde, comme celle de George V (appelée Alma à l'époque) ne fut ouverte que le 13 Août 1900, en retard par rapport à la mise en service du 19 Juillet 1900 pour le reste de la ligne. Comme la plupart des autres stations implantées sous la rue de Rivoli celle de Concorde est couverte par un plancher métallique supportant la chaussée.
Concorde 2.jpg
Concorde 2.jpg (151.19 Kio) Vu 2018 fois
En fonction des autres accès aménagés au début de la place de la Concorde, l'accès a été transformé en sortie. Le panneau Métropolitain a été démonté. Compte tenu du prestige de la place de la Concorde il ne fut pas permis à Hector Guimard d'implanter l'un des ses entourages. Trois types d'accès furent retenus : celui que nous venons de voir, puis deux accès type "Cassien-Bernard à deux entourages appuyés sur le mur d'enceinte, enfin trois accès toujours du type "Cassien-Bernard" à proximité de l'Hôtel de la Marine et celui de Crillon. Il m'est impossible de dire si leur installation eut lieu en 1900 ou plus tard au moment de l'arrivée de la ligne "A" du Nord-Sud en 1910 ou de la ligne 8 en 1914. Le cliché ci-dessus a été pris en Novembre 2010.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Concorde - Ligne 1

Message par droopyjm »

Au détour de la rue de Rivoli et de la place de la Concorde on peut observer deux accès atypiques que l'on a mentionnés à la page précédente :
Concorde 3.jpg
Concorde 3.jpg (147.81 Kio) Vu 2011 fois
Sur ce document moins ancien que les précédents puisque le cliché a été pris en Décembre 1947 on découvre deux accès dont les entourages sont en pierre de taille à deux côtés. L'architecte Marie-Joseph Cassien-Bernard a-t-il planché sur ces deux modèles ? En tout cas ces entourages ont été conçus pour s'intégrer en toute discrétion le long du mur d'enceinte du jardin des Tuileries. Deux panneaux lumineux "Métro" complètent cette disposition et rappellent ceux ornant l'entrée de l'accès de la station Riquet sur la ligne 7. Le cliché provient de la médiathèque de la RATP sous le n° 14570.
Concorde 4.jpg
Concorde 4.jpg (164.91 Kio) Vu 2011 fois
Au moment où a été pris ce cliché en Février 2004 les lieux n'ont pas changé. Ils sont encore semblables en Février 2011. Seul un marqueur pour personnes non-voyantes a été installé juste avant les marches. Puisque l'accès est aussi un passage public le mot "piétons a été gravé dans la pierre. Entre les deux accès on distingue la porte d'entrée du jardin. Au fond du cliché il s'agit de la rue de Mondovi du nom de la victoire du général Bonaparte sur les Piémontais en Avril 1796.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Concorde - Ligne 1

Message par droopyjm »

Puisqu'on a évoqué Cassien-Bernard voici une vue d'un des ses accès typiques, au nombre de trois, tous du même côté de la place :
Concorde 5.jpg
Concorde 5.jpg (162.85 Kio) Vu 1996 fois
Le document présenté dont le cliché a été pris en Mars 1948 montre le premier de ces accès implanté sur le trottoir le long de l'Hôtel de la Marine. Le second, semblable, se situe de l'autre côté de la rue Royale, le long de l'Hôtel Crillon, au fond du cliché. Quand au troisième il se situe dans le dos du photographe de l'autre côté de la rue Saint-Florentin. Les séquences de balustres ornant l'entourage donne à l'ensemble une harmonie à cet environnement prestigieux. Deux véhicules militaires m'ont fait penser que le cliché avait pu être pris juste après la Libération de Paris.Toutefois je m'en tiens au cliché n° 15040 du 26 Mars 1948 dont la reproduction provient de la Médiathèque de la RATP.
Concorde 6.jpg
Concorde 6.jpg (162.01 Kio) Vu 1996 fois
Sur ce cliché contemporain pris en Février 2004 on constate que l'accès n'a pas subi de modifications, si ce ne sont les mentions "Métropolitain" et "passage public" qui ont été rajoutés ainsi que les globes d'éclairage et la patine prise par l'entourage. Un petit ravalement s'imposerait.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Champs-Elysées Clemenceau - Ligne 1

Message par droopyjm »

Dès la sortie de la station Concorde une courbe à gauche, puis une courbe à droite amenait la ligne sous le terre-plein de gauche de l'Avenue des Champs-Elysées pour desservir la station "Champs-Elysées" :
Champs Elysées 1.jpg
Champs Elysées 1.jpg (207.7 Kio) Vu 1988 fois
Deux accès à entourage à écussons et à fond arrondi avaient été installés dès l'origine en 1900 . Le premier à l'angle des avenues des Champs-Elysées et Winston Churchill comme le montre ce cliché dont le scan a déjà été présenté en Août 2010 par Dominique ici : Station Champs-Elysées. Il fut déposé sans doute en 1934. Le second à l'angle des avenues des Champs-Elysées et de Selves un peu plus à l'ouest comme on le verra sur le prochain post. Derrière l'entourage Guimard on reconnait le Petit Palais le long de l'avenue Winston Churchill qui mène au pont Alexandre III. C'est le 20 Mai 1931 que l'on rajouta le nom de Georges Clemenceau à celui de la station pour rendre hommage au Président du Conseil nommé en 1917 pour la poursuite de la guerre. Il fut vite surnommé "le Père la Victoire".
Champs Elysées Clemenceau 2.jpg
Champs Elysées Clemenceau 2.jpg (151.03 Kio) Vu 1988 fois
Du nouvel accès installé à partir de 1934 on n'a pas d'image et j'ignore quelle était la forme de l'entourage. On aperçoit une tout petite partie de l'accès moderne, juste l'extrémité de l'escalier mécanique, afin de respecter le cadrage d'origine. Ce nouvel accès avait été complètement repensé avec la venue de la ligne 13 en correspondance le 13 Février 1975, dans le cadre de la jonction de la ligne 13 depuis Saint-Lazare à celle de l'ancienne ligne 14 à Invalides. Non visible sur ce cliché pris en Janvier 2011, légèrement sur la gauche, un troisième homme politique est honoré avec une statue du Général de Gaulle. Au moment de cette prise de vue se tenait l'exposition sur Monet comme le montre le panneau à droite du candélabre d'éclairage public.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Champs-Elysées Clemenceau - Ligne 1

Message par droopyjm »

Champs Elysées 3.jpg
Champs Elysées 3.jpg (146.16 Kio) Vu 1975 fois
Quelques dizaines de mètres plus loin en direction de l'Etoile (dans le dos du photographe) et à l'angle de l'avenue de Selves et de celle des Champs-Elysées un second accès avait été implanté. On l'aperçoit au fond de ce cliché dont le scan a déjà été présenté par François (Carpostale) en Janvier 2011 dans le sujet Paris VIIIème : Paris - Avenue des Champs-Elysées. Les deux entrées se faisaient face, néanmoins à une certaine distance. C'est la partie postérieure de l'entourage à écussons et à fond arrondi qui nous est montré au bord de l'avenue de Selves. Comme le précédent il fut déposé 3 ans plus tard en 1937.
Champs Elysées Clemenceau 2.jpg
Champs Elysées Clemenceau 2.jpg (168.43 Kio) Vu 1971 fois
Pas d'arrière plan reconnaissable qui puisse justifier cette photo contemporaine prise ce vendredi 25 Février 2011. On n'aperçoit pas l'accès moderne caché par les arbres. Seul point commun, les nombreux promeneurs de ce coin très prisé des Champs Elysées. Et puis l'éclaircie promise n'est pas apparue. La vue est prise en direction de la place de la Concorde.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Franklin D. Roosevelt - Ligne 1

Message par droopyjm »

De la station Champs-Elysées Clemenceau à celle de Franklin D. Roosevelt il suffit de traverser le Rond-Pont des Champs-Elysées - Marcel Dassault :
Marbeuf 1.jpg
Marbeuf 1.jpg (210.85 Kio) Vu 1965 fois
Ce cliché est intéressant car il nous montre l'entourage Guimard à écussons et fond arrondi installé lors de la mise en service le 13 Juillet 1900. De nombreux opposants au style Guimard, au sein de la ville de Paris, n'appréciaient pas ce type d'entourage et bataillèrent ferme pour finalement obtenir sa dépose en 1908. A l'ouverture de la ligne la station prit le nom de "Marbeuf", du nom de la rue reliant l'avenue de l'Alma à celle des Champs-Elysées. Le 27 Mai 1923 c'est la ligne 9, nommée elle "Rond-Point des Champs-Elysées" qui traverse le Rond-Point au moment de la mise en service du tronçon Trocadéro - Saint-Augustin. Enfin en pleine Occupation, le 6 Octobre 1942, les deux stations prirent le nom de "Marbeuf - Rond-Point des Champs-Elysées" et à cette occasion fut mis en service le long couloir de correspondance entre les deux lignes. Notez les inscriptions "Sortie" à gauche et "Entrée" à droite du tympan de l'accès.
Franklin D. Roosevelt 1.jpg
Franklin D. Roosevelt 1.jpg (199.24 Kio) Vu 1965 fois
L'architecte Marie-Joseph Cassien-Bernard, à la demande de la CMP, créa ce type d'accès dont quelques variantes sont visibles à plusieurs endroits de Paris et plus particulièrement places de l'Opéra, Madeleine, Concorde et République, ainsi que sur les Champs-Elysées. Sans doute l'entourage en pierre de taille fut installé dans la foulée après la dépose de celui d'Hector Guimard. Un entourage du même type est présent sur l'autre trottoir du côté des n° pairs. L'objectif était bien sur de rendre ces accès les plus discrets possibles à ces endroits très représentatifs de Paris. Pour rendre hommage au Président américain, décédé peu de temps avant la fin des hostilités en Mai 1945 , la station prit le nom de "Franklin D. Roosevelt le 30 Octobre 1946. C'est par une froide journée de Février 2003 que ce cliché a été pris.
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Franklin D; Rossevelt - Ligne 1

Message par droopyjm »

Marbeuf 2.jpg
Marbeuf 2.jpg (235.48 Kio) Vu 1957 fois
Le cliché ci-dessus a une histoire que vous pouvez découvrir ici : Station Marbeuf quand Dominique l'a présenté en Septembre 2009. On avait évoqué plus haut l'entourage imaginé par Marie-Joseph Cassien-Bernard : le voici en situation sur le trottoir de l'avenue des Champs-Elysées du côté des n° impairs. Si l'on se base sur l'affranchissement de cette carte en 1912 on peut en déduire que le cliché a été pris peu de temps après son installation en 1908.
Franklin D. Roosevelt 2.jpg
Franklin D. Roosevelt 2.jpg (181.64 Kio) Vu 1957 fois
De nos jours l'entourage a pris une couleur bistre en raison de sa patine, mais reste bien dans son rôle d'accès fonctionnel à deux pas des nombreuses boutiques de luxe et des salles de cinéma. On notera que le mât, à propos duquel Dominique s'interrogeait sur ce qui y était inscrit, a été démonté. Les seuls spécimens visibles sont ceux présents sur les entourages Cassien-Bernard de la ligne 9 au carrefour du Rond-Point des Champs-Elysées. On notera que le kiosque à journeaux a changé de place, décliné dans un style particulier aux quatre coins de la capitale et notamment proches des bouches de métro. Le cliché ci-dessus a été pris en Février 2011.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station George V - Ligne 1

Message par droopyjm »

En remontant l'avenue des Champs-Elysées la ligne croise l'avenue de l'Alma, d'où le nom donné à la station :
Alma 1.jpg
Alma 1.jpg (191.21 Kio) Vu 1939 fois
La station "Alma" est ouverte en retard, comme celle de Concorde, le 13 Août 1900, soit presque un mois après la mise en service de la ligne. Le scan de ce cliché déjà présenté en Décembre 2010 par Dominique ici : Station Alma, nous montre, vu par l'arrière, l'entourage Guimard à écussons et fond arrondi, juste avant la rue de Bassano. C'est le 27 Mai 1920 que la station prend le nom de George V en hommage au souverain britannique qui avait engagé son pays auprès de la France au cours de la 1ère guerre mondiale. Par décision du conseil municipal de la ville de Paris en 1918 l'avenue de l'Alma avait déjà été rebaptisée avenue George V. Le bâtiment du Palace Hôtel avait été conçu luxueusement par ses architectes pour attirer les visiteurs français et étrangers dans le cadre prestigieux de l'avenue des Champs-Elysées.
George V 1.jpg
George V 1.jpg (195.02 Kio) Vu 1939 fois
Grandeur et décadence des grands palaces parisiens : le Palace Hôtel a disparu, mais le bâtiment est toujours là, racheté par une banque, le CCF, puis la HSBC. Quant à l'entourage Guimard il a survécu jusqu'en 1974. Déposé, il a été cédé à la ville de Nogent-sur-Marne, comme l'avait été en son temps le dernier pavillon Baltard déposé aux Halles. Ce n'est plus Marie-Joseph Cassien-Bernard qui a imaginé l'entourage moderne que l'on aperçoit de dos : c'est juste une hypothèse car on manque d'informations sur ses réalisations. N'étant pas un spécialiste de la taille de pierre je ne saurais dire s'il s'agit de "comblanchien" ou de "marbre". Efficacité de l'entourage au détriment des balustres si élégants des autres accès déjà évoqués. Le cliché ci-dessus a été pris en Février 2011.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station George V - Ligne 1

Message par droopyjm »

Alma 2.jpg
Alma 2.jpg (227.55 Kio) Vu 1929 fois
Cette fois l'éditeur indique "l'Elysées Palace Hôtel" en haut à droite de ce cliché. Il existe plusieurs variantes de prises de vue dont celle-ci cadrée de trois quarts que Dominique a déjà présentée en Décembre 2010 ici : Station Alma. Destiné à faire connaître l'hôtel, le cliché a fait coup double, comme ce fut souvent le cas à d'autres endroits de Paris, a permis de montrer l'entourage Guimard lui-même de trois-quarts. Cette carte colorisée, on pourrait même dire "en couleurs" est du plus bel effet puisque on y découvre les marronniers en fleurs. Bien entendu tout hôtel de luxe qui se respecte a droit à une file de calèches et automobiles-taxis.
George V 2.jpg
George V 2.jpg (155.35 Kio) Vu 1929 fois
Le bâtiment a toujours fière allure et sert de faire-valoir à l'établissement bancaire qui l'occupe. L'accès, en bas à gauche du cliché, donne l'impression d'être emballé par des barrières métalliques. En effet la visite du président Sud-Africain, mercredi 2 et jeudi 3 Février, a donnée l'occasion aux services municipaux de canaliser les badauds fort nombreux sur l'avenue. Si l'entourage actuel de ce côté de l'avenue laisse un doute sur la paternité de Cassien-Bernard, celui installé en face sur l'autre trottoir est assurément une des variantes imaginée par l'architecte. Comme on ne peut pas insérer un troisième cliché, on peut le découvrir sur le site de "Symbioz". Le cliché ci-dessus a été pris en Mars 2011.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Re: Station Charles de Gaulle - Etoile - Ligne 1

Message par droopyjm »

Après cette interruption bien involontaire de l'image...reprenons notre parcours en direction du terminus de la Porte Maillot en 1900, puis de la prolongation au Pont de Neuilly en 1937, enfin une incursion moderne à la Défense Grande Arche effective en 1992 :
Etoile 1.jpg
Etoile 1.jpg (197.4 Kio) Vu 1916 fois
Cette prise de vue dont le scan a déjà été présenté en Novembre 2008 par Dominique ici : Station Etoile montre l'accès principal au premier plan et l'accès secondaire et technique au second plan. Hector Guimard avait imaginé un pavillon voyageurs aussi monumental que celui de la Bastille situé entre les avenues de Mac Mahon (au premier plan) et de Wagram (au milieu du cliché). On ne rentrera pas dans le détail de cette architecture, abondamment décrite dans l'ouvrage "Le Métropolitain d'Hector Guimard". Les deux pavillons seront déposés en 1926.
Charles de Gaulle Etoile 1.jpg
Charles de Gaulle Etoile 1.jpg (140.86 Kio) Vu 1916 fois
Ce cliché contemporain pris en Janvier 2011 depuis l'avenue Mac Mahon nous montre l'un des accès principaux de type Cassien-Bernard sur le terre-plein de la place au bord de l'avenue de Wagram. On en profite pour découvrir sous un beau soleil d'hiver les magnifiques immeubles qui ceinturent la place et la rue de Tilsitt. Au nombre de 12 ces hôtels d'architecture symétrique furent édifiés par l'architecte Hittorf en 1858. Le préfet Haussmann les critiqua les trouvant trop bas et mal en harmonie avec les vastes proportions de la place ( éléments puisés dans l'ouvrage de Jacques Hillairet "le Dictionnaire historique des rues de Paris". Sous terre la station est en courbe sur la gauche, contiguë à celle de la ligne 6.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Charles de Gaulle - Etoile - Ligne 1

Message par droopyjm »

Etoile 2.jpg
Etoile 2.jpg (185.52 Kio) Vu 1898 fois
Ce second éditeur a eu la bonne idée de prendre ce cliché en gros plan avec comme toile de fond l'Arc de Triomphe. En Février 2010 Dominique avait déjà présenté ce scan ici : Station Etoile. Cette partie du pavillon voyageur, invisible sur le précédent cliché d'époque, fait face à l'avenue de Wagram et on se rend compte immédiatement de la masse imposante du bâtiment par rapport aux personnes présentes. On est ébahi par l'audace de la réalisation. La station fut l'une des dernières à ouvrir, bien en retard par rapport aux autres, le 1er Septembre 1900. La disparition des deux pavillons, voyageurs et technique de la sous-station élecrique fut effective en 1926, à la grande satisfaction des opposants.
Charles de Gaulle Etoile 2.jpg
Charles de Gaulle Etoile 2.jpg (142.18 Kio) Vu 1898 fois
Le terre-plein parait bien vide de nos jours. En lieu et place du pavillon, l'arrière de l'accès moderne Cassien-Bernard parait bien modeste. Je suis venu plusieurs fois à cet endroit pour trouver le bon angle, mais à chaque fois j'ai été trahi par le contre-jour. L'ombre et la lumière ne font pas souvent bon ménage en photographie. Ce cliché date de Janvier 2011.
J'avais prévu une troisième confrontation et n'étant pas en mesure de restituer fidèlement l'emplacement du cliché ancien je vais retourner sur la place dès que possible et vous présenterai plus tard une prise de vue au bon endroit.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Argentine - Ligne 1

Message par droopyjm »

La ligne finit de contourner la place et emprunte l'avenue de la Grande Armée en déclivité pour desservir la station Argentine :
Obligado 1.jpg
Obligado 1.jpg (244.38 Kio) Vu 1888 fois
Au moment de l'ouverture de la station, en retard comme celle de l'Etoile, le 1er Septembre 1900, on lui donna le nom d'Obligado pour commémorer le défilé où une escadre franco-anglaise força le passage dans l'estuaire du Rio de la Plata en 1845. C'est l'édicule B en lave émaillée à fond arrondi qui fut implanté sur le trottoir du côté des n° pairs de l'avenue. La direction de la Porte Maillot se situe sur la gauche. Installé à l'ouverture en 1900 il fut déposé en 1937, en même temps que les transformations opérées à la station de la Porte Maillot. Ajoutons que ce cliché a déjà été présenté en Mai 2010 par Dominique ici : Station Obligado.
Argentine 1.jpg
Argentine 1.jpg (189.14 Kio) Vu 1888 fois
A première vue on jurerait que le kiosque a journaux a repris la place de l'édicule. On distingue à peine l'entourage de l'accès moderne. On aura l'occasion de le découvrir de plus près sur le prochain post. Le 25 Mai 1948 la station est rebaptisée "Argentine" pour remercier ce grand pays d'Amérique Latine d'avoir fourni une aide généreuse à la France en nourriture aux lendemains de la seconde guerre mondiale, effaçant ainsi la commémoration de cette victoire d'Obligado de 1845. Le cliché ci-dessus a été pris en Février 2011.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Argentine - Ligne 1

Message par droopyjm »

Obligado 2.jpg
Obligado 2.jpg (192.08 Kio) Vu 1882 fois
Le scan de ce cliché que Dominique a déjà présenté en Juillet 2010 ici : Station Obligado nous permet de découvrir en plus gros plan l'édicule que nous avons vu de côté précédemment . Une fois n'est pas coutume c'est ce tramway à vapeur qui vole momentanément la vedette au Métro. En effet en 1889 un certain M. Tarbé des Sablons avait obtenu la concession d'une ligne reliant l'Etoile à la place du château à Saint-Germain. La ligne prit les initiales "PSG" (ça ne s'invente pas !) et fut exploitée avec des locomotives à vapeur, sans foyer, contenant de l'eau chaude fournissant de la vapeur. (ces informations sont extraites de l'ouvrage de Clive Lamming "Paris Tram" paru aux éditions Parigramme). Heureuse époque où l'on pouvait poser sans crainte au milieu de la chaussée !
Argentine 2.jpg
Argentine 2.jpg (145.97 Kio) Vu 1882 fois
Ce cliché contemporain dont la prise de vue est imparfaite laisse néanmoins la possibilité d'apercevoir l'accès de gauche avec son mât type Val d'Osne et celui de droite du côté des n° impairs. Les entourages et porte-plans sont ceux déclinés sur la plupart des accès modernes. Le jour de la prise de vue, le 9 Février 2011, la circulation était relativement fluide mais nécessitait pour le photographe de rester concentré et immobile au milieu de cette avenue de la Grande Armée.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Répondre

Retourner vers « Paris - Hier/aujourd'hui »