Le Métropolitain de Paris - Ligne 4

Règles du forum
Pensez à placer un lien vers le sujet de la carte postale ancienne d'origine. Merci.
Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Le Métropolitain de Paris - Ligne 4

Message par droopyjm » mer. 19 déc. 2012 16:08

De Porte des Lilas à Porte de Clignancourt vous aurez pris, amis fidèles, pour me rejoindre, une rame de la ligne 11 jusqu'à Belleville, puis la ligne 2 jusqu'à Barbès-Rochechouart et enfin la ligne 4. Cette ligne sera à l'origine de la première transversale nord-sud, avant que la "Cie du Nord-Sud" ne propose un parcours équivalent en 1910. La ligne fut ouverte en 3 parties distinctes : de Porte de Clignancourt à Châtelet le 21 Avril 1908, puis de Porte d'Orléans à Raspail le 30 Octobre 1909 et enfin de Raspail à Châtelet le 9 Janvier 1910. On reviendra sur les raisons de ce décalage, principalement en raison de la première traversée sous-fluviale des deux bras de la Seine entre Saint-Michel et Châtelet et des difficultés qui rendirent les travaux très compliqués.

Image
Porte de Clignancourt 1
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique le 30 Octobre 2010 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Porte de Clignancourt et provient de la collection de Jean-Pierre Rigouard. Le terminus, comme celui de Porte d'Orléans, se présente sous la forme d'une boucle de retournement dont la construction allait poser des problèmes. Si la station se situait "intra-muros" la boucle devait être construite "extra-muros", c'est-à-dire après avoir franchi les fortifications, ce qui entraina de longs pourparlers avec l'administration militaire. Qui plus est, un raccordement sur la boucle devait permettre d'accèder aux ateliers de maintenance de Saint-Ouen, établis en surface. Certains détracteurs allèrent jusqu'à affirmer que les tunnels du Métropolitain permettraient une invasion ennemie. (Merci à Jean Robert pour ces anecdotes). L'accès Guimard à écussons et fond carré, installé à l'ouverture en 1908, se situe à l'extrémité du boulevard Ornano et près de la rue Letort.

Image
Porte de Clignancourt 2
Sur ce cliché contemporain pris le 6 Décembre 2012 on s'aperçoit que l'entourage Guimard a disparu et remplacé dès 1942 par un entourage en fer forgé tout comme l'entourage à cartouches situé de l'autre côté du boulevard. Le mât "M" jaune complète et rend visible l'installation moderne. La "brasserie des Métros" a elle aussi été remplacée par une enseigne de restauration rapide. Si la ligne 4 reste pour l'instant entièrement à Paris "intra-muros", comme les lignes circulaires 2 et 6, des travaux sont entrepris pour la première prolongation à partir de la Porte d'Orléans vers les communes de Bagneux et Montrouge. Tout près de là, la ligne 12 ouvrait au public,le 18 Décembre 2012, la prolongation vers la station "Front Populaire", au cœur de la Plaine Saint-Denis, à la limite des communes de Saint-Denis et d'Aubervilliers, avant d'accéder en 2017 à la Mairie d'Aubervilliers (voir à ce sujet le petit mot de "Vaugirard12", Une nouvelle station de Métro).

:arrow: A voir également :
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » mer. 19 déc. 2012 21:09

Le petit plus cartophile :
Mis à part la carte ci-dessus présentée par Jacques, il n'y a rien d'autre (à ma connaissance) sur cette station, hélas ! Même en regardant les cartes semi-modernes et les modernes, on ne trouve rien.
Cordialement.
Jean-Pierre

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Simplon - Ligne 4

Message par droopyjm » ven. 21 déc. 2012 15:52

Image
Simplon 1
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique le 21 Juin 2010 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Simplon. L'accès Guimard, à écussons et fond carré installé pour l'ouverture de la ligne le 21 Avril, ne verra ses premiers voyageurs qu'environ un mois plus tard, le 14 Mai 1908, les installations ayant tardé. Un second accès, secondaire celui-là, à cartouches, se situait juste derrière sur le même trottoir. La rue du Simplon fut ouverte par arrêté du 1er Février 1877 et évoque la route que Napoléon 1er fit ouvrir dans les Alpes de 1800 à 1807. De nos jours c'est une route bien carrossable qui relie le Valais en Suisse au Piémont en Italie, empruntée notamment par de nombreux camions. Le cliché de l'éditeur L.L. propose la perspective du boulevard Ornano en direction de la Porte de Clignancourt.

Image
Simplon 2
Les deux accès Guimard à écussons et à cartouches ont été déposés en 1967 et remplacés par les incontournables entourages en fer forgé. On a du mal à l'apercevoir au milieu du mobilier urbain et est reconnaissable à son porte-plan, à la hauteur du cycliste. La station est subitement sortie de son anonymat le 6 Août 2005 en raison d'un incendie qui s'était déclaré sur l'une des voitures d'une rame stationnée à quai et s'était propagé sur l'autre rame qui venait de s'immobiliser en station. La propagation de la fumée suivie de l'intervention des pompiers obligea à une interruption du trafic jusqu'au lendemain et la station fermée. De même la sation Marcadet-Poissonniers de la ligne 12 fut également fermée. La station Simplon prévue pour être rénovée depuis longue date fut fermée jusqu'en Février 2006, les trains ne marquant pas l'arrêt durant cette période. Par chance aucun bessé ni victime ne furent à déplorer.
Modifié en dernier par droopyjm le ven. 21 déc. 2012 21:09, modifié 1 fois.
Classement : 22.22%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » ven. 21 déc. 2012 18:21

Le Petit plus cartophile:
Hélas, une fois de plus, nous avons à faire à une station peu représentée sur les cartes postales anciennes. Avec la 1620 de LL ci-dessus, on trouve une carte de la même époque, hélas sans nom d'éditeur ni numèro où l'on voit la même bouche du métro un jour de marché et une carte tardive de E.M. (Malcuit) n° 130 sépia avec toujours le même accès mais dont la prise de vue est un petit peu plus éloignée. Mon exemplaire a voyagé, le cachet de la poste du 18ème rue de Clignancourt porte la date du 22 octobre 1936, elle était destinée à Madame et Monsieur Ursule demeurant 7 square Albin Cachot à Paris dans le 13ème. Je peux fournir les scans correspondants pour les amateurs intéressés.
Cordialement
Jean-Pierre
Classement : 16.67%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Marcadet-Poissonniers - Ligne 4

Message par droopyjm » lun. 24 déc. 2012 15:19

Image
MarcadetPoissonniers 1
Le cliché de cette carte a été présenté par Carpostale le 11 Janvier 2011 dans le sujet Paris - Boulevard Barbès XVIIIème arrondissement. On y découvre au premier plan l'accès Guimard à écussons et fond carré implanté sur le trottoir des n° impairs du boulevard Barbès. La CMP, compte tenu de l'étroitesse du trottoir, opta pour un entourage de faible largeur doté d'un fond à deux écussons et pourvu d'un arceau réduit. On remarquera sur ce cliché que l'enseigne n'a pas encore été posée et on suppose que seul le nom "Métro" pourra y être installé. Un second accès, à cartouches, sera positionné derrière l'accès principal, ce dernier, on le suppose, sera réservé à la sortie, compte tenu de leurs étroitesses.

Image
Marcadet-Poissoniers 2
Sur ce cliché pris le 6 Décembre 2012 on remarquera le nouvel entourage en fer forgé, flanqué de son mât "M" jaune. Les deux accès Guimard furent déposés entre 1962 et 1964, période pendant laquelle le second accès fut transféré de l'autre côté du boulevard, du côté des n° pairs. Si la station conserva son nom "Marcadet" jusqu'au 25 Août 1931 après la fusion-absorption en 1930 de la ligne "A" de la Cie du Nord-Sud par la CMP, mise en service le 5 Novembre 1910, une seconde station de la ligne "B" de la Cie du Nord-Sud, nommée également "Marcadet" au moment de la mise en service du 26 Février 1911 de la section "Gare Saint-Lazare - Porte de Saint-Ouen" dut changer de nom et devenir "Marcadet-Balagny", afin d'éviter toute confusion de la part des voyageurs.
Classement : 22.22%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » lun. 24 déc. 2012 17:08

Le Petit plus cartophile :
A ma connaissance, peu de cartes sur cette station. Avec celle présentée ce jour par Jacques, on ajoutera, fort modestement, la carte Fleury n°490 (déclinée aussi en 490bis) éditée dans le format peu usité vertical. Et...c'est tout ! Je fais un petit retour sur la carte de la Porte Clignancourt pour signaler une version colorisée (même cliché).
Cordialement.
Jean-Pierre
Classement : 5.56%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Marcadet-Poissonniers - Ligne 4

Message par droopyjm » ven. 28 déc. 2012 15:55

Image
Marcadet-Poissonniers 3
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique le 7 Septembre 2009 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Marcadet. Le format vertical choisi par l'éditeur F.F. n'est pas très esthétique, mais privilégie l'Eglise Evangélique Luthérienne Saint-Paul. En revanche elle a le mérite de montrer "in-situ" l'accès principal à écussons au premier plan, et juste derrière une petite partie de l'accès secondaire à cartouches. Pendant près de 15 ans aucune correspondance souterraine ne relia la station "Marcadet" à la station "Poissonniers" ouverte le 23 Août 1916 sur la section "Jules-Joffrin - Porte de la Chapelle", seule la voie publique le permettant. Après la fusion entre la CMP et le Nord-Sud en 1930 un long couloir de correspondance fut mis en service le 25 Août 1931 et les deux stations changèrent de nom pour se nommer désormais "Marcadet-Poissonniers". Les deux accès de la station de l'ex ligne "A" (ligne 12 de nos jours) se situent rue Ordener, au carrefour de la rue des Poissonniers.

Image
Marcadet-Poissonniers 4
Si, sur ce cliché contemporain pris le 6 Décembre 2012, l'angle de prise de vue prend bien en compte l'église Saint-Paul, en revanche l'accès "principal" est absent du cliché. On peut en déduire que lors de la dépose des accès Guimard entre 1962 et 1964 ce dernier a été décalé sur la gauche du trottoir. Le second accès est également invisible et se situe tout de suite à droite de la façade de l'église. On profitera de notre passage dans le quartier pour préciser que l'Eglise Evangélique Luthérienne Saint-Paul a été construite entre Novembre 1896 et Novembre 1897 sur les plans de Auguste Rey, architecte d'origine protestante et privilégie le style romano-byzantin. Enfin la partie du boulevard Ornano située entre le boulevard de Rochechouart et la rue Ordener, a pris en 1882 le nom d'Armand Barbès, homme politique français né à Pointe-à-Pitre. A titre d'anecdote, lors de mon parcours du 6 Décembre 2012, la correspondance avec la ligne 12 était interrompue en raison des travaux de coordination de la prolongation de Porte de la Chapelle à la Plaine Saint-Denis - Aubervilliers ( nouvelle station "Front Populaire").
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Château-Rouge - Ligne 4

Message par droopyjm » jeu. 3 janv. 2013 16:39

Image
Château-Rouge 1
Le cliché de cette carte a été présenté par Dominique le 17 Mai 2012 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Château-Rouge et provient de la collection de Danielle (Ombelulle). Nous sommes toujours sur le boulevard Barbès, au sommet de la butte et au carrefour avec les rues Custine et Poulet, avant que la chaussée ne dévale vers le boulevard de Rochechouart et le Métro aérien de la ligne 2. Nulle rue du Château-Rouge dans les parages, mais la présence d'un château de briques et de pierre construit dès 1780 en bordure de la chaussée de Clignancourt et propriété d'un certain Christophe. Utilisé en 1814 par Joseph Bonaparte comme poste de commandement en 1814, il abrita à partir de 1847 le Bal du Château-Rouge, puis en 1871 le siège du comité du XVIIIème de la Commune de Paris où les généraux Lecomte et Thomas furent condamnés à mort, donnant ainsi le signal de la sanglante guerre civile. On remarquera, à gauche du cliché, l'accès Guimard large à fond carré comportant 4 écussons.

Image
Château-Rouge 2
Sur ce cliché contemporain pris le 6 Décembre 2012 les immeubles bordant le boulevard à l'issue de la rue Poulet n'ont pas changé. En revanche l'accès Guimard a été déposé en 1960 et remplacé par le traditionnel entourage en fer forgé, matérialisé par le mât "M" jaune. Un second accès, secondaire, pallie à l'affluence de l'accès principal, face au 42 du boulevard Barbès. A l'ouverture de la ligne l'accès Guimard fut le seul présent sur la place du Château-Rouge. La station Château-Rouge, de nos jours, est très fréquentée par de nombreux consommateurs d'origine africaine qui viennent dans le quartier pour s'approvisionner auprès de leurs commerçants favoris. Si un certain éditeur signait ses productions d'une "hirondelle" ou d'autres parsemaient le haut de leurs cartes avec un "dirigeable", ici ce cliché contemporain inaugure la nouvelle production à la marque du "pigeon". Sauf que cette signature ne peut être prise qu'en plein vol sans télécommande !
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » jeu. 3 janv. 2013 17:51

Le petit plus cartophile :
La station "Château Rouge" est représentée par quatre cartes postales anciennes. Les éditions Blanquet ont fair paraître, en plus de la carte ci-dessus, un second cliché sur lequel l'accès est quelque peu tronqué mais cependant fort différent du premier. Fleury fit paraître le cliché portant le numéro 348bis, celui-ci est visible dans la galerie de Cparama. Il reste un quatrième cliché édité par GCA portant le numéro 809 où il semblerait que l'on voit la construction de la station ( ce qui est noté au dos de la carte ) mais sur lequel la spécialiste du 18ème (Danielle) et moi-même ayons quelques doutes. Et c'est tout pour cette station dans la limite des connaissances actuelles.
Jean-Pierre
Classement : 11.11%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Château-Rouge - Ligne 4

Message par droopyjm » mar. 8 janv. 2013 14:52

Image
Château-Rouge 3
Ce cliché a été présenté le 15 Mars 2012 par Dominique dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Château-Rouge, elle-même présentée par Carpostale le 4 Mars. Cette vue prise, probablement durant les années 1920, à la rencontre de la rue Poulet, permet de découvrir l'entourage large Guimard, doté du fond à 5 écussons, caché en partie par cette automobile de maître. Si la rue du Château-Rouge n'existe pas, nous sommes bien sur la place du Château-Rouge comme l'indique l'enseigne de la pharmacie sur la droite du cliché. Le quartier est moins animé que de nos jours tant sur les trottoirs que sur la chaussée et il est facile de traverser le carrefour, comme le fait cette dame dont l'aspect vestimentaire laisse augurer une nouvelle mode laissant déjà apparaître la cheville et le mollet !

Image
Château-Rouge 4
Sur ce cliché contemporain pris le 6 Décembre 2012 la dame élégante a été remplacée par cette autre dame dont l'aspect vestimentaire est résolument contemporain entrainée par son toutou. Seul le mât "M" jaune émerge derrière le "vaisseau-kiosque" signalant la présence de l'accès. On notera que la civilisation de l'automobile a apporté toute une série de panneaux, d'autant plus présents sur cette partie du boulevard Barbès, dont la chaussée est divisée entre des couloirs de circulation partagés entre les automobilistes et les bus et donne du fil à retordre aux piètons, obligés de s'y prendre à deux fois pour traverser la chaussée. Sur la gauche du cliché, hors-champ, se développe la rue Custine, à la rencontre de la rue Caulincourt, sur la partie nord de la butte Montmartre. Tout près de là débute la rue Francœur où au 6 se situaient les studios de cinéma Pathé, fréquemment utilisés par de nombreux metteurs en scène. Depuis 1986 c'est la FEMIS (Ecole Nationale Supérieure des Métiers de l'Image et du Son) qui occupe les locaux.
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Château-Rouge - Ligne 4

Message par droopyjm » jeu. 10 janv. 2013 16:45

Image
Château-Rouge 5
Ce cliché a été présenté par Dominique le 29 Août 2010 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Château-Rouge et provient de la collection de Jean-Pierre Rigouard. C'est un tout petit bout de l'accès Guimard que l'on aperçoit en bas à droite du cliché. Tout près de l'entrée de l'accès quelques enfants paraissent indifférents au photographe, au contraire des dames qui prennent la pose. A gauche du cliché se situe l'un des nombreux magasins de chaussures RAOUL, très prisées des consommateurs de la première moitié du XXème siècle. Cette marque, désormais absente des rues de Paris et de province, semble encore présente en Belgique. La rue Poulet relie la rue Doudeauville au fond du cliché à celle de Clignancourt. Elle doit son nom à l'un des anciens propriétaires qui ont percé la voie selon décret du 23 Mai 1863. En 1843, avant l'annexion de la commune de Montmartre, cette rue portait le nom de..."Château Rouge", en rapport avec le fameux Château Rouge évoqué précédemment, dont cette voie traversait la propriété. Finalement cette rue a bien existé.

Image
Château-Rouge 6
Le 15 Décembre 2003, jour où ce cliché contemporain a été pris, il était encore possible de se poster à cet endroit, le kiosque à journaux n'ayant pas encore été installé. C'est à cette époque que l'idée m'est venue de me passionner pour la rencontre du passé et du présent avec le cliché ancien provenant de la collection de Jean-Pierre Rigouard, extrait de son premier ouvrage sur le Métro. 9 ans plus tard il est réconfortant de tirer de ses archives un cliché impossible à réaliser aujourd'hui. Les chaussures RAOUL ont été remplacées par la marque BATA, comme l'a fait remarquer Danielle (Ombellule) dans son commentaire à propos de la foule présente sur la place. Un commerce bien présent le long des artères de nos villes ainsi que dans les centres commerciaux. A droite du cliché se profilent les commerces fréquentés par de nombreux consommateurs.
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Barbès-Rochechouart - Ligne 4

Message par droopyjm » mar. 15 janv. 2013 15:10

Image
Barbès-Rochechouart 1
C'est en pente douce que s'effectue la descente du boulevard Barbès en direction du boulevard de Rochechouart, à la rencontre de la seconde correspondance, celle de la ligne 2, dont la section "Anvers à Bagnolet" (aujourd'hui Alexandre Dumas) fut mise en service le 31 Janvier 1903. La ligne 4 y parvint le 21 Avril 1908 et une première correspondance fut établie sous le viaduc du côté du boulevard Rochechouart. Ce cliché que Dominique a présenté le 12 Janvier 2013 dans le sujet PARIS - Boulevard de Rochechouart, à revoir ICI ne permet pas d'apercevoir l'entourage Guimard à écussons et fond carré mis en place en 1908, le cliché ayant été pris avant l'arrivée de la ligne 4. Plus tard, en 1916, un second entourage Guimard à écussons et fond carré fut ouvert, toujours sous le viaduc, cette fois du côté du boulevard de la Chapelle. Ce cliché nous permet d'admirer une magnifique scène de rue aux abords de la station aérienne, avec en prime un tramway et sa remorque se dirigeant vers le terminus de la Villette, dont la montée et la descente des voyageurs s'effectuait en pleine rue.

Image
Barbès-Rochechouart 2
Sur cette vue contemporaine prise le 6 Décembre 2012 on distingue très distinctement les deux accès dotés de leur entourage en fer forgé, surmontés de nos jours par le traditionnel mât "M" jaune, sur le terre-plein du boulevard Rochechouart. L'entourage Guimard fut déposé en 1987 et transféré vers la station Bolivar de la ligne 7bis. Le second entourage situé sur le terre-plein du boulevard de la Chapelle fut, quant à lui, déposé en 1953. Si la ligne 2 propose depuis plusieurs mois le nouveau matériel fer 2000, la ligne 4 bénéficie depuis peu des rames sur pneu transférées de la ligne 1, cette dernière faisant circuler les nouvelles rames automatiques semblables à celles de la ligne 14. Lors de mon passage les travaux de rénovation de l'ancien cinéma "Louqsor" étaient toujours bien présents, comme l'attestent les containers Algeco en lisière du boulevard de la Chapelle.
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare du Nord - Ligne 4

Message par droopyjm » dim. 20 janv. 2013 15:41

Image
Gare du Nord 3
Quelques mois se sont écoulés entre l'arrivée de la ligne 4 à la Gare du Nord le 21 Avril 1908 et celle de la ligne 5 le 15 Novembre 1907. Si la station de la ligne 5 fut terminus, dotée d'une boucle de retournement jusqu'en 1942, celle de la ligne 4 fut de passage et construite sous la rue de Dunkerque, avant que la ligne ne croise la ligne 5. Le cliché ci-dessus a été présenté par Dominique le 24 Janvier 2011 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare du Nord. A droite du cliché on aperçoit l'entourage Guimard à écussons et fond carré installé dès l'origine. A gauche, masqué par les bus, le second entourage Guimard, celui-là à cartouches et fond carré, se situe à l'angle opposé du boulevard de Denain et de la rue de Dunkerque. Comme de nos jours ce carrefour, face à l'imposante façade de la gare, donnait lieu, déjà à l'époque du cliché, à un intense ballet de bus et de nombreux moyens de locomotion, y compris les triporteurs.

Image
Gare du Nord 4
Les frimas n'étaient pas encore présents quand ce cliché contemporain du 29 Mars 2012 a été pris à un moment où le printemps donnait l'occasion d'oublier les "doudounes". Les deux entourages Guimard à écussons et cartouches sont toujours présents depuis leur installation en 1907 au moment de l'arrivée de la ligne 5. Si dès l'origine la Cie des Chemins de Fer du Nord fut très active avec de nombreux trains prestigieux comme la "Flèche d'Or" et le "Calais-Vintimille", drainant ainsi une clientèle britannique et du nord de l'Europe, avide de la douceur des rivages méditerranéens, la gare du Nord, de nos jours, occupe l'une des premières places dans la fréquentation des Eurostars et des Thalys. Le tunnel sous la Manche y est pour quelque chose. D'ailleurs au temps d'Astérix le gaulois, les Bretons, sous le crayon d'Uderzo et la plume de Goscinny, envisageaient déjà de construire un tunnel sous le Channel !
Classement : 22.22%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare du Nord - Ligne 4

Message par droopyjm » mer. 23 janv. 2013 15:24

Image
Gare du Nord 5
Quoi de plus logique pour une promoteur-investisseur que de construire un hôtel de prestige en face de la gare pour accueillir les nombreux voyageurs britanniques, belges, néerlandais ou tout simplement provinciaux à l'issue de leur voyage dans la capitale ou même le temps d'une escale. C'est ce que montre ce cliché présenté par Dominique le 19 Janvier 2012 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare du Nord où l'on découvre les deux enseignes "Hôtel du Chemin de Fer du Nord" et "Terminus Nord Hôtel". Au pied de l'hôtel les escaliers de l'accès Guimard à écussons et fond carré sont près à accueillir les voyageurs pour se rendre dans le centre de la capitale en toute quiétude et propreté grâce à la fée électricité. Tout près de là, en continuant la rue de Dunkerque, sur la gauche du cliché, un second accès Guimard à cartouches avait été installé en 1908 au coin de la rue de Saint-Quentin. Il fut déposé entre 1939 et 1942. Il serait intéressant de vérifier si cet accès ainsi que les autres déjà mentionnés permettaient bien d'accéder aux quais de la ligne 4. Peut-on suggérer à notre ami "Vaugirard12" de proposer dans "les petits plus du Métropolitain" le plan de la station Gare du Nord et des ses accès ?

Image
Gare du Nord 6
Sur ce cliché contemporain pris le 24 Mai 2012, lors de mon passage à l'occasion du parcours de la ligne 5, l'hôtel "Terminus Nord" a été repris sous la bannière "Mercure" du groupe "Accor Hôtel". Aux abords de la gare ce n'est pas tant le Métro qui fait recette mais bien le ballet des taxis formant durant de longues heures un embouteillage permanent au milieu duquel les bus tentent de se frayer un chemin. Pendant ce temps là, sur le trottoir, quelques petits malins vous font le coup de la bague en or qu'ils ont posé à vos pieds et fait semblant de ramasser afin de vous inciter à la garder moyennant quelques billets d'euros puisque vous allez pouvoir la négocier chez un marchand, sauf que c'est du toc. Expérience vécue déjà plusieurs fois ! Pour en revenir au Métro on notera la présence au bout du boulevard de Denain, à droite du cliché, du deuxième accès Guimard à cartouches, aujourd'hui désaffecté et utilisé par le centre d'essai des jeunes conducteurs. Il permettait avant 1942 d'accéder aux quais de la ligne 5.
Classement : 33.33%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » jeu. 24 janv. 2013 14:33

Le petit plus cartophile :
Depuis l'inventaire du premier catalogue établi par Vaugirard12 où trois cartes étaient recensées, la situation a beaucoup évolué car à ce jour j'ai pu lister dix-sept cartes. Bien entendu, il s'agit des accès des lignes 4 et 5 puisque, si j'ai bien compris le descriptif de Vaugirard12, les deux stations communiquent entre-elles. Donc, et pour faire simple, il existe trois types de cartes. La vue de la façade de la gare du Nord avec les deux accès de part et d'autre de la rue de Denain (n° 10 MK , 12 JH et 117 Abeille), la petite bouche située au croisement de la rue de Denain, rue La Fayette et du boulevard de Magenta (n° 30 JMT, 81 Abeille, 202 AP, 207 LIP, 560 CM, 3872 OO pour les anciennes, une des éditions Estel et deux des éditions Guy pour les semi-modernes) et, enfin, les vues de l'Hôtel Terminus (n° 72 PA, 1189 CM, 2 cartes publicitaires dont une reproduite ci-dessus et une des éditions Estel en semi-moderne). On ajoutera à cette liste, la carte fantaisiste en couleur des éditions ER. Mais, je suis certain qu'il existe d'autres cartes dont je n'ai pas la connaissance.

Bien à vous tous.

Jean-Pierre

PS : toutes les cartes citées ci-dessus peuvent être scannées sur demande.
Classement : 5.56%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare de l'Est-Verdun - Ligne 4

Message par droopyjm » dim. 27 janv. 2013 16:34

Image
Gare de l'Est 3
En quittant la station Gare du Nord au bout de la rue de Dunkerque la ligne 4 va obliquer à droite sous la rue d'Alsace dont on aperçoit l'arrivée à l'orée du parvis de la gare à gauche de ce cliché que Dominique nous a présenté le 28 Septembre 2008 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare de l'Est. La station de la ligne 4, de type voutée, a été construite sous le complexe des lignes 7 et 5, dont la couverture supporte la chaussée de la place faisant face à la gare. L'accès principal que l'on découvre ici est du à l'architecte Cassien-Bernard et comporte un entourage en pierre de taille, agrémenté de balustres sur les côtés fermés. Un second accès secondaire Guimard à cartouches et fond carré se situait hors-champ, à droite du cliché sur le trottoir du boulevard de Strasbourg. Installé en 1907 il fut déposé en 1931 et remplacé par un entourage en fer forgé. Un troisième accès, disparu de nos jours, se situait au pied des grilles de la gare, au coin de la rue d'Alsace. Pour avoir une idée de la situation souterraine du croisement des lignes on peut revoir le plan posté par "Vaugirard12" le 8 Juillet 2012, ICI.

Image
Gare de l'Est 4
Ce cliché contemporain pris le 29 Mars 2012 a servi d'illustration lors du parcours de la ligne 5 et permet à quelques mois d'intervalle de revoir cet entourage toujours présent et fort emprunté par les usagers. Comme à l'époque de la mise en service de la ligne en 1908, l'endroit sert de place forte aux bus dont certaines lignes font halte ou servent de terminus. Lors du premier passage sur les lieux il m'avait été difficile de reprendre le même angle de prise de vue en raison de la présence du bâtiment technique servant de liaison aux nombreux machinistes entre deux vacations. A noter que les stations des 3 lignes M4, M5 et M7 portent depuis le 21 Juin 1953 le nom de Gare de l'Est-Verdun, du nom de la courte avenue de Verdun toute proche, mais surtout pour honorer cette ville martyre de la première guerre mondiale et dont les convois militaires partaient de l'ex gare de Strasbourg vers le front. On notera que le parvis de la gare porte le nom de "Place du 11 Novembre 1918" et la rue qui lui fait face "Rue du 8 Mai 1945", un clin d'œil en quelque sorte aux dates des armistices de ces deux guerres mondiales.
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » lun. 28 janv. 2013 15:24

Le petit plus cartophile :
Les cartes représentant les accès des stations "Gare de l'Est" sont assez nombreuses, faciles à trouver et pas chères à l'achat (sur le site bien connu de tous, elles sont à foison). Depuis le premier répertoire établi par l'ami Vaugirard12 qui recensait 22 cartes à l'époque (1995), j'ai pu dénombrer 56 unités dont de nombreux doublons, il est vrai (cliché reproduit par plusieurs éditeurs). Faisant preuve d'originalité, ces derniers ont eu le bon goùt, cependant, de proposer des clichès différents. J'en veux pour preuve l'accès Cassien-Bernard qui fut "mitraillé" sous toutes les coutures (côté droit, côté gauche, côté escalier et côté entourage). On peut classer ces cartes dans quatre catégories suivantes: l'accès Cassien-Bernard seul (31 vues anciennes et trois vues semi-modernes dont deux en plongée (Ed. Guy); les accès Cassien-Bernard et Guimard (9 vues); l'accès situé rue d'Alsace (2 vues) et, enfin, les cartes comprenant les trois accès (7 vues). Pour ne pas allourdir ce texte, je ne donnerais pas le descriptif de toutes ces cartes, mais si des visiteurs du site sont intéressés, je pourrais le leur communiquer bien volontier ainsi que les scans correspondants.
D'autres cartes sont consacrées à cette station : la carte fantaisie en couleur de ER, la vue intérieure de la ligne 7 datant des années 30 (sépia), la carte publicitaire de l'hôtel-terminus avec l'accès en fer forgé ayant remplacé la "Guimard", ce même accès en carte-photo des studios Prével (gros plan) et enfin, n'oublions pas les 6 cartes consacrées à la construction du métro sous la rue d'Alsace et la gare de l'Est éditées par ND dans sa longue série sur les différents chantiers de la ligne 4. Voila, je pense avoir fait le point sur cette station (du moins les cartes dont j'ai connaissance, mais je suis certain qu'il en existe bien d'autres).

Avec toute mon amitié.

Jean-Pierre
Classement : 11.11%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Château d'Eau - Ligne 4

Message par droopyjm » jeu. 31 janv. 2013 16:36

Image
Château d'Eau 1
C'est sous le boulevard de Strasbourg que la ligne 4 va tracer son chemin jusqu'à la rue de Turbigo après avoir quitté la Gare de l'Est. Au carrefour avec la rue du Château d'Eau c'est la station éponyme qui retient notre attention. Sur le trottoir des n° impairs on distingue, en enfilade les deux accès Guimard à écussons et fond carré, installés tête-bêche. Il s'agit de deux accès de faible largeur dont les arceaux comportent une enseigne "Métro" raccourcie. Avant que la place de la République ne soit construite, la rue du Château d'Eau fut ainsi nommée lorsque l'on amena, pour des raisons d'hygiène, l'eau courante en provenance d'un réservoir proche de la Villette qui permit d'alimenter en 1811 une grande fontaine au centre du carrefour formé par les boulevards du Temple et Saint-Martin. La fontaine prit le nom de château d'eau. Plus tard après les travaux du baron Haussmann le carrefour remodelé prit la forme de la place de la République inaugurée en 1884. Entretemps la statue de la République remplaça la fontaine qui fut reconstruite à ...la Villette. N'oublions pas de préciser que ce cliché ancien a été présenté par Dominique le 20 Février 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Château d'Eau.

Image
Château d'Eau 2
Sur ce cliché contemporain pris le 11 Janvier 2013 on distingue mieux l'arceau raccourci portant le mot "Métro" des deux accès Guimard qui ont été conservés. Comme sur le cliché ancien la vue porte au delà du boulevard de Strasbourg vers le boulevard de Sébastopol et la place du Châtelet. On aura remarqué que si la ligne 4 comporte deux stations commençant par "Château" elle collectionne aussi plusieurs "Saints". Mesdames, si vous souhaitez embellir vos mains par un service de manucure, vous aurez l'embarras du choix de part et d'autre du boulevard avec une multitude de boutiques spécialisées dont de nombreux rabatteurs battant le trottoir sauront vous convaincre que leur boutique est la meilleure et dont les propriétaires, qui en ont fait leur spécialité, sont majoritairement d'origine africaine ou asiatique. On remerciera la voirie parisienne d'avoir aménagé un couloir de bus permettant ainsi au photographe amateur de construire son cliché en toute sécurité (relative).
Classement : 33.33%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

RIGOUARD
500+
500+
Messages : 51460
Enregistré le : mer. 28 juil. 2010 08:47

Re: Le Métropolitain de Paris-Ligne 4-Ptes Clignancourt-Orlé

Message par RIGOUARD » ven. 1 févr. 2013 14:47

Le petit plus cartophile:
La station "Château d'Eau" n'est représentée ( à ma connaissance ) que sur trois cartes anciennes. Avec la carte n° 4107 de Gondry présentée par Jacques, ci-dessus, on trouve également deux autres cartes. Il s'agit de la n° 1003 de CM dont le cliché a été réalisé avant que les deux accès soient terminés et la n° 446 de AP (Papeghin) réalisée un peu plus tard avec les deux accès finis et la présence d'un tramway de la ligne 29. Ces deux clichés sont pris à l'inverse de celui ci-dessus. Hélas, c'est tout !

Cordialement à vous tous.

Jean-Pierre
Classement : 16.67%
 

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1507
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Château d'Eau - Ligne 4

Message par droopyjm » sam. 2 févr. 2013 16:13

Image
Château d'Eau 3
C'est à une courte distance que la rue du Château d'Eau, dont on aperçoit la perspective, fait suite à la rue des Petites Ecuries comme le montre ce cliché que Dominique a présenté le 13 Septembre 2011 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Château d'Eau. Du premier des deux accès Guimard seuls l'arceau et les candélabres sont visibles tout à droite du cliché. On notera que le panneau "Métro" raccourci est encore absent, sans doute en raison du retard du fabricant. Il faut se rappeler que, si les entourages sont issus des plans d'Hector Guimard, il s'est écoulé plusieurs années après la fin du contrat qui liait Guimard à la CMP, pendant lesquelles les commandes étaient passées directement aux entreprises spécialisées en fonction des besoins d'approvisionnement. Le percement du boulevard de Strasbourg fut entrepris par le baron Haussmann et ouvert en 1852. Un certain nombre de maisons des passages de l'Industrie, du Désir et Brady et de la rue du Château d'Eau disparurent. Au 14 du boulevard se succédèrent trois enseignes de théâtre : celui des "Menus Plaisirs en 1866, puis la "Comédie Parisienne" en 1881 et enfin le théâtre "Antoine" en 1897, nom qu'il porte toujours de nos jours.

Image
Château d'Eau 4
Sur ce cliché contemporain pris le 12 Décembre 2012 à 12 h 13 (zut, le timing a fait défaut !) on s'aperçoit que la plupart des immeubles ont survécu à l'appel des sirènes des promoteurs, à l'exception du second présent à droite du cliché ancien, remplacé par un bâtiment moderne comme on le verra sur la prochain cliché contemporain. Dans plusieurs quartiers de la capitale, à défaut de voir fleurir des tags sauvages, certains propriétaires d'immeubles en profitent pour garnir certaines façades de peintures en trompe-l'œil comme ici celle de branches et feuilles d'arbre. L'une de ces plus belles peintures en trompe-l'œil se situe sur la façade de l'immeuble surplombant l'accès de la station "Louise Michel" sur la ligne 3. Les immeubles baignés de soleil, au fond du cliché, bordent la rue du Faubourg-Saint-Denis. Plus loin sur la gauche, en l'empruntant, on rencontrera la Porte Saint-Denis, séparant le boulevard Saint-Denis du boulevard de Bonne Nouvelle.
Classement : 27.78%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Répondre

Retourner vers « Paris - Hier/aujourd'hui »