Le Métropolitain de Paris - Ligne 5

Règles du forum
Pensez à placer un lien vers le sujet de la carte postale ancienne d'origine. Merci.
Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Le Métropolitain de Paris - Ligne 5

Message par droopyjm »

Amis fidèles du Métro et après cette hibernation forcée, je vous propose de suivre en ma compagnie ce nouveau parcours, celui de la ligne 5, au fil des cartes anciennes et photos contemporaines. Précisons d'emblée que l'exploitation de la ligne 5 fut réalisée en plusieurs étapes dont les détails seront précisés au fur et à mesure de notre parcours. Le début de l'exploitation séparée effective de la ligne 5 fut celle du 2 Juin 1906 de la Place d'Italie à la gare d'Orléans-Austerlitz, en souterrain sous le Bld de l'Hôpital jusqu'à la station Saint-Marcel, puis en aérien jusqu'à la gare d'Orléans-Austerlitz :

Image
Place d'Italie 1
Au moment de la mise en service de la ligne 5 la partie souterraine des deux lignes 2 Sud (aujourd'hui ligne 6) et 5 était exploitée au moyen de la boucle de retournement faisant le tour de la place d'Italie, au tout début depuis le 24 Avril 1906 par les trains de la ligne 2 Sud, puis à partir du 2 Juin 1906 par ceux de la ligne 5. D'où une cohabitation plutôt compliquée pour l'exploitation par l'insertion des trains des deux lignes. La ville de Paris et son exploitant la CMP, compte tenu des mouvements de voyageurs en constante augmentation entre Etoile et Place d'Italie se rendirent compte que l'exploitation serait beaucoup plus rentable et simplifiée en autorisant les trains de la ligne 2 Sud d'utiliser les voies de la ligne 5 en direct, plutôt que de continuer vers la place de la Nation. Il fallut attendre le 15 Octobre 1907 pour y parvenir moyennant la construction d'une seconde voie autour de la boucle pour la rendre opérationnelle. Mais nous n'en sommes pas encore là ! Et il n'est pas inutile de préciser que cette carte a été présentée par Dominique le 9 Mai 2009, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Place d'Italie.

Image
Place d'Italie 2
Revenons au niveau de la chaussée pour commenter les deux accès ancien et moderne. Celui de la carte ancienne fut installé en 1906 au moment de la mise en service des lignes 2 Sud et 5 au tout début du Bld de la Gare (aujourd'hui Bld Vincent Auriol). C'était un modèle atypique à 5 écussons et fond carré, l'un des plus larges imaginé par Guimard. Plus tard en 1912 un accès secondaire à cartouches et fond carré vit le jour au coin de l'avenue d'Italie. Beaucoup plus tard la RATP entreprit de déposer cet accès du Bld Vincent Auriol et de le déplacer juste à l'intersection du Bld Auguste Blanqui et de la rue Bobillot en 1975. Cependant les auteurs de l'ouvrage "Le Métropolitain d'Hector Guimard" ne mentionnent pas que l'entourage a été amputé du 5ème écusson ainsi qu'on peut le découvrir sur "Google Maps". Donc cette même année 1975, comme le montre ce cliché contemporain pris le 21 Février 2012, les services techniques de la RATP ont installé un entourage classique en fer forgé doté d'un escalier mécanique réservé à la sortie et d'un mât type "Dervaux". De nos jours cet accès mène directement aux quais de la station de la ligne 6 située juste au début du Bld Vincent Auriol.

:arrow: A voir également :
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Place d'Italie - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Place d'Italie 3
Ce cliché a déjà été présenté par François (Carpostale) le 6 Octobre 2011 dans le sujet Paris XIIIème arrondissement ainsi que lors du parcours de la ligne 6. Avant de quitter la place d'Italie il pouvait être intéressant de préciser les enjeux mis en oeuvre par la ville de Paris et la CMP pour rentabiliser les lourds investissements lors de la construction des premières lignes et notamment celles de la 2 Sud et 5. On s'est vite aperçu que la ligne 6 en cours de construction ne serait pas rentable car traversant des quartiers peu peuplés entre la place d'Italie et la place de la Nation. Fort de ces arguments il avait été admis par la ville de Paris que les voyageurs de la ligne 2 Sud sur la rive gauche souhaitaient en priorité se rendre au coeur de Paris sur la rive droite. D'où le remaniement de la boucle pour diriger les trains directement sur les voies de la ligne 5. Ainsi la voie de liaison empruntée par les rames de la 2 Sud pour le retournement ne serait plus empruntée qu'occasionnellement pour diriger les trains vers les ateliers d'Italie situés au bout de l'avenue Soeur Rosalie.

Image
Place d'Italie 4
La perspective et la contrainte de l'angle de prise de vue n'a pas permis de restituer l'ensemble de l'accès moderne. Les 3 lignes qui se croisent sous la place occasionnent des échanges importants dans un environnement très commerçant, à commencer par la présence tout au long des avenues de Choisy et d'Ivry de l'importante communauté asiatique. De nombreuses animations ont d'ailleurs lieu tous les ans à l'occasion du Nouvel An chinois, débuté cette année le 28 Janvier 2012 sous le signe du Dragon d'Eau, également nommée Fête du Printemps et du Têt par la communauté vietnamienne. En toile de fond de ce cliché contemporain pris le 14 Novembre 2011, on reconnaitra la mairie du XIIIème bien calée à l'intersection de l'avenue des Gobelins, à gauche, et de celle de l'Hôpital, à droite. Bien entendu on n'oubliera pas de préciser la présence toute proche des bâtiments de la Manufacture des Gobelins, à proximité de laquelle serpentait dans le temps le petit cours d'eau de la Bièvre.
Modifié en dernier par droopyjm le ven. 9 mars 2012 14:29, modifié 1 fois.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Campo Formio - Ligne 5

Message par droopyjm »

Dès la sortie de la courbe de la boucle de retournement la ligne bifurque sur la droite pour s'insérer sous le Bld de l'Hôpital :

Image
Campo Formio 1
L'accès Guimard que l'on aperçoit sur ce cliché que Dominique nous a présenté le 23 Avril 2010, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Campo-Formio fait partie de la série des entourages à fond carré et à écussons. Il fut installé en 1906 dès l'ouverture de la ligne du côté des n° pairs du Bld de l'Hôpital. Vu de dos on distingue à sa droite l'amorce de la descente du boulevard en direction de la place Valhubert et du pont d'Austerlitz. Toutes les stations du Métro portent en général le nom de l'artère qu'elles croisent et endossent de ce fait le nom de la dite artère. Ici, si Bonaparte vivait encore de nos jours, il serait bien étonné que cette station porte le nom du traité de Campo Formio (du nom d'une ville de Vénitie en Italie) qu'il avait signé avec l'Autriche, lui permettant d'obtenir la Belgique, une partie de la rive gauche du Rhin, les iles Ioniennes et la reconnaissance de la république Cisalpine.

Image
Campo Formio 2
Sur ce cliché pris le 2 Mars 2012, les immeubles de droite attestent l'emplacement de l'accès, étant donné que les bâtiments anciens sur le trottoir des n° pairs ont tous été remplacés par de nouvelles constructions. Ce cliché ne fut pas facile à composer en raison de la présence d'une cabine téléphonique sur la gauche (oui il y en a encore !) et il a fallu tricher un peu avec cette vue un peu tristounette, le soleil n'ayant pas réussi à percer, donnant toute de même la possibilité de retrouver les couleurs de l'entourage Guimard. De nos jours c'est le seul accès de cette station dont la fréquentation est somme toute modeste en raison de la proximité de la place d'Italie et de la station suivante Saint-Marcel très fréquentée au pied de l'hôpital de la Pitié-Salpétrière.
Modifié en dernier par droopyjm le ven. 9 mars 2012 14:30, modifié 1 fois.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Campo Formio - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Campo Formio 3
Ce cliché montrant l'accès vu de face a été présenté par Dominique le 11 Septembre 2010, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Campo-Formio. Cet accès, comme tant d'autres dans Paris, se distingue de ceux rencontrés sur la ligne 2 par un fond carré, alors que ceux de cette dernière faisaient partie de la série à fond arrondi. Dans le Paris du début du XXème siècle de nombreux artisans et petites entreprises industrielles avaient encore pignon sur rue. C'est le cas de cette entreprise "DRIGUET Automobiles", constructeur et carrossier de nombreuses automobiles et véhicules utilitaires, dont certains travaux furent notamment réalisés plus tard sur des châssis de la marque Citroën dans les années 1930 à 1960. Pour faire bonne mesure un artisan en peinture et vitrerie avait sans doute pu apporter son concours au carrossier.

Image
Campo Formio 4
Un immeuble moderne jouxte l'accès, comme le montre ce cliché contemporain pris le 21 Février 2012, certes très clean et moderne, mais manquant tout de même de charme comme celui des établissement DRIGUET automobiles. La vue porte en direction cette fois de la place d'Italie. A une époque plus ancienne, de 1687 à 1857 se tenait entre le Bld de l'Hôpital, la rue Duméril et la rue Geoffroy St-Hilaire, à deux pas du Métro en se dirigeant vers la station Saint-Marcel, les nouvelles emprises du "Marché aux Chevaux". Mais le percement en 1857 du Bld Saint-Marcel sur son emplacement donna l'occasion à un nouveau transfert que l'on évoquera lors du commentaire de la prochaine carte/photo. Il faut savoir que sous cet emplacement avaient été exploitées de nombreuse carrières produisant des pierres de calcaire très prisées pour la construction. C'est à cet endroit que se situent les Catacombes du XIIIème arrondissement, moins connues que celles de la place Denfert-Rochereau, où un important réseau de galeries se développe sur une vingtaine de kms et pour certaines on peut découvrir les noms des rues de surface gravés sur les murs. Il semblerait que seuls les spécialistes s'y aventurent, bottés et casqués.
Modifié en dernier par droopyjm le ven. 9 mars 2012 14:30, modifié 1 fois.
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Saint Marcel - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Saint Marcel 1
Le cliché de cette carte a été présenté par François (Carpostale) le 7 Juin 2011 dans le sujet PARIS XIIIème. On remarquera que l'accès a été installé cette fois du côté des n° impairs, à droite du boulevard, au pied de l'entrée de l'Hôpital de la Pitié. A la droite du cliché on aperçoit la tranchée où les voies du Métro entament la rampe pour accéder à la partie aérienne qui mènera à la gare d'Austerlitz. Ici, en toile de fond un périmètre loti et bâti avec à gauche l'amorce de la rue des Wallons. Ce cliché est à comparer avec ce second cliché exceptionnel, selon moi, également présenté par notre ami François, à découvrir ici : Paris - Boulevard de l'Hôpital. Ici point d'immeubles, pas de rue des Wallons. En effet il s'agit, à gauche de ce cliché, du terrain dévolu au "Marché aux Chevaux" peu après sa fermeture en 1907. Le cliché contemporain va nous donner l'occasion de commenter la présence du Marché aux Chevaux et des conséquences de sa disparition.

Image
Saint Marcel 4
Ce cliché contemporain pris le 21 Février 2012 restitue en couleurs l'environnement à commencer par ces superbes immeubles d'inspiration "haussmannienne". Que s'est-il donc passé entre les deux clichés anciens. Le nouvel emplacement alloué à partir de 1877 au "Marché aux Chevaux" s'étendait sur le triangle formé par les Blds Saint-Marcel, de l'Hôpital et de la rue Jeanne-d'Arc en amont de ce même boulevard. Mais en 1907 la ville de Paris décida de fermer le Marché et de le transférer du côté de la rue Brancion dans le XIVème arrondissement à côté des abattoirs hyppophagiques de Vaugirard. Si bien que les promoteurs purent à partir de 1911-1912 construire les immeubles permettant par la même occasion d'ouvrir cette nouvelle artère, la rue des Wallons. On peut en déduire que le premier cliché ancien a été pris à partir de 1913, tandis que le second est contemporain de 1907, la ligne 5 ayant été mis en service en Juin 1906.
Modifié en dernier par droopyjm le ven. 9 mars 2012 14:31, modifié 1 fois.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Saint Marcel - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Saint Marcel 5
Grâce à sa collection, c'est, à nouveau, un très beau cliché que François (Carpostale) nous a présenté le 7 Août 2011 dans le sujet PARIS XIIIème arrondissement. Comme sur le précédent nous sommes en présence sur la gauche du cliché du "Marché aux Chevaux" dont les feuilles des arbres ne nous permettent pas de reconnaitre son mur d'enceinte. C'était un marché nécessaire, puisqu'à la fin du XIXème siècle et pour une moindre importance à sa femeture en 1907, on comptait pas moins de 80.000 chevaux dans Paris et sa périphérie, accompagnés par toutes les professions liées à l'animal : maréchaux-ferrants, bourreliers, selliers, charrons et maquignons et même équarrisseurs, puisqu'il fallait bien s'occuper des carcasses de ces bêtes mortes après une dure vie de labeur. Cette carte postée en 1907 met bien en scène ce quartier de l'Hôpital et de sa station au tout début de l'exploitation, avec la vue de cette rame gravissant la rampe vers le viaduc.

Image
Saint Marcel 6
A la hauteur de l'accès se situe l'entrée moderne de l'Hôpital de la Pitié et c'est un va-et-vient incessant de piétons et de véhicules, y compris les ambulances. D'ailleurs de nombreux taxis patientent le long de l'accès avant de charger un patient tout heureux de quitter cet environnement hospitalier. A l'époque où la station fut installée en 1905/1906 la rue des Wallons n'existait pas et c'est tout naturellement le Bld Saint-Marcel situé un peu plus bas qui lui donna son nom. Peut-être qu'on aurait pu avoir une seconde station nommée "Wallons" (cette population belge francophone) avant que celle de Berlin ne soit débaptisée en 1914 au profit de Liège, première ville touristique de Wallonie. Quant à Saint-Marcel, neuvième évêque de Paris, il fut célèbre par ses miracles. La légende dit qu'il délivra ainsi Paris d'un dragon monstrueux, changea l'eau de la Seine en vin et convertit en masse les païens.
P.S. Une petite remarque en forme de clin d'oeil pour les bons observateurs et notamment Michel : si, si, regardez bien il y a une rame moderne qui gravit la rampe !
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Saint Marcel - Ligne 5

Message par droopyjm »

Il suffit de traverser le boulevard pour découvrir une vue plus large de l'environnement que nous venons de quitter :

Image
Saint Marcel 7
Bien que le cachet de la poste n'apparaisse pas sur cette carte que Dominique nous a présentée le 26 Avril 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Saint-Marcel, on peut affirmer que le cliché a été pris à partir de 1913, car de ce côté du boulevard de nouveaux bâtiments virent aussi le jour, ceux de l'Hôpital de la Pitié. En effet cet hôpital fut créé vers 1612 dans le quartier Saint-Victor dans le Vème arrondissement. C'est seulement en 1911 qu'il fut installé sur un terrain jouxtant celui de l'Hôpital de la Salpétrière. Un grand nombre de bâtiments, dont celui représenté sur ce cliché, furent inaugurés le 19 Mars 1913. Les deux hôpitaux fusionnèrent en 1964 pour former le Groupe hospitalier de la Pitié-Salpétrière, l'un des centres hospitaliers universitaires de Paris. A gauche du cliché on aperçoit les grilles de protection de la trémie d'accès du souterrain à la partie aérienne de la ligne.

Image
Saint Marcel 8
Sur ce cliché contemporain pris le 21 Février 2012 le bâtiment est quasiment dans son état d'origine, à part l'appendice façon "Algeco" collé à la façade de gauche. Le portail d'entrée a disparu au profit d'une entrée maintenant destinée à l'entrée et à la sortie des véhicules. L'entrée piétons (à droite non visible) se fait désormais à travers un bâtiment moderne qui manque totalement de charme. Le groupe hospitalier "La Pitié-Salpétrière occupe un vaste territoire qui s'étend jusqu'à la gare d'Austerlitz. Coincée entre la Seine et l'hôpital, elle n'a jamais eu la possibilité de se développer convenablement. On aura l'occasion d'en reparler un peu plus loin. Reste l'accès de la station, le seul sur le boulevard, qui draine vaillamment le flux toujours plus important d'usagers se rendant à l'hôpital.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Saint Marcel - Ligne 5

Message par droopyjm »

En descendant le même trottoir, grâce à ce nouveau cliché, on peut découvrir la perspective du boulevard en direction de la Place d'Italie :

Image
Saint Marcel 9
J'avais le choix entre deux clichés identiques. J'ai cependant privilégié celui que François (Carpostale) a présenté le 12 Août 2011 dans le sujet Paris XIIIème arrondissement, plutôt que celui de Dominique, à cause du timbre qui occultait le haut de la façade de l'immeuble, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Saint-Marcel. Gageons qu'il ne sera pas froissé. L'accès est vu cette fois dans l'autre sens et sur ce cliché on se rend bien compte de la pente du boulevard. Pour les proches d'un patient passé de vie à trépas à l'hôpital, il suffisait, au moment de ce cliché, de traverser le boulevard pour effectuer les premières démarches au magasin des Pompes Funèbres, avec sa boutique corollaire, celle du fleuriste. Pourquoi courir loin quand ces services "sur mesure" sont à proximité !

Image
Saint Marcel 10
Un premier passage sur les lieux ne m'avait pas permis de restituer l'angle de prise de vue à cause de la circulation. Mon deuxième passage lors de ce cliché pris le 2 Mars 2012 est conforme, mais le soleil est absent. Tant pis. De nos jours le rez-de-chaussée de l'immeuble est occupé par l'organisme de la préparation aux concours de Médecine, ce qui est plus vivant. Et à côté la boutique du fleuriste reste incontournable pour les visiteurs de l'hôpital. Aujourd'hui la boutique des Pompes Funèbres de l'Ouest parisien est beaucoup plus modeste, sans doute en raison des progrès de la médecine. A droite du cliché on devine le début de la rue des Wallons, évoquée précédemment et en lisière de l'ancien Marché aux Chevaux. Enfin à gauche du cliché, au pied de la station, l'immeuble moderne intègre le pôle de l'enseignement universitaire de l'Hôpital de la Pitié-Salpétrière.
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Boulevard de l'Hôpital - Ligne 5

Message par droopyjm »

Avant de continuer à descendre le boulevard de l'Hôpital, il est encore temps de regarder de plus près la trémie du Métro à sa sortie du souterrain :
Image
Boulevard de l'Hôpital 1
L'éditeur F. Fleury dans sa série "TOUT PARIS" nous avait habitué à des clichés de qualité et pour cette carte que Dominique nous a présentée le 24 Novembre 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Boulevard de l'Hôpital la reproduction n'est pas du même niveau. On pardonnera l'éditeur et on félicetera le photographe d'avoir saisi cet instantané montrant la trémie d'accès et la perspective de la rampe menant au viaduc et surtout de cette rame, semble-t-il de 2 voitures précédées d'une motrice à boggies assurant une mission vers la place d'Italie au tout début de l'exploitation de la ligne 5. Venait-elle de la place Mazas (aujourd'hui Quai de la Rapée) ou seulement de la gare d'Austerlitz, on ne le saura pas. On aura l'occasion d'évoquer le moment venu cette exploitation particulière, assez courte dans le temps, de cette station place Mazas. On admirera au passage le mur de soutènement séparant les voies du terrain de l'hôpital de la Pitié et magnifiquement ouvragé par des grilles et des pilastres surmontés de chapiteaux ouvragés.

Image
Boulevard de l'Hôpital 2
Sur ce cliché contemporain le mur de soutènement est toujours présent et il semblerait que les grilles soient d'origine tandis qu'on ne rencontre plus qu'un pilastre sur trois. Depuis plusieurs mois la RATP met régulièrement en service le nouveau matériel fer MF 2000 comme le montre cette rame surprise le 21 Février 2012 dans la descente de la rampe avant de s'engouffrer dans le souterrain vers la station Saint-Marcel. L'exploitation est encore effectuée majoritairement avec des rames constituées du matériel MF 67 à bout de souffle tant le nouveau matériel moderne apporte une douceur de roulement et un confort visuel et sonore comme celui de l'annonce des stations. Les puristes auront noté une petite faute de goût avec la présence d'une rame de croisement venant d'arriver sur le viaduc. La faute à l'envie de prendre ce cliché, coûte que coûte, après plusieurs minutes d'attente avec l'objectif collé à travers la grille de protection.
Modifié en dernier par droopyjm le lun. 2 avr. 2012 12:15, modifié 1 fois.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Boulevard de l'Hôpital - Ligne 5

Message par droopyjm »

Peu de distance nous sépare du carrefour du boulevard de l'Hôpital et celui de Saint-Marcel :

Image
Boulevard de l'Hôpital 3
Le boulevard Saint-Marcel qui débouche à gauche fut percé en 1857 et doit son nom au souvenir de l'ancienne église Saint-Marcel. Il passe sur l'emplacement du "Marché aux Chevaux", comme on l'a évoqué, ainsi que la "collégiale Saint-Marcel" et du "cimetière Sainte-Catherine". Comme l'explique Jules Hervieu, dans son ouvrage "Le chemin de fer métropolitain municipal de Paris", il était tout à fait impossible d'établir le viaduc et surtout la tranchée ouverte qui le précède sur le boulevard de l'Hôpital lui même. Comme cela avait été envisagé, le passage sur la Seine étant fixé en amont du pont routier d'Austerlitz, d'une part, et la présence du Marché aux Chevaux le long du boulevard de l'Hôpital et du débouché du boulevard Saint-Marcel, d'autre part, la construction du viaduc fut décalée sur le terre-plein à droite du boulevard le long des terrains libres de construction et clos de murs dépendant de l'hôpital de la Salpétrière. Rappelons enfin que le cliché de cette carte a été présenté par François (Carpostale) le 23 Septembre 2011 dans le sujet PARIS XIIIème arrondissement.

Image
Boulevard de l'Hôpital 4
De nos jours les deux boulevards de Saint-Marcel et de l'Hôpital ont été entièrement réaménagés pour permettre la circulation en site propre des bus de la RATP. Cette nouvelle situation contrarie la circulation automobile et il n'est pas rare que des embouteillages se forment, surtout à proximité de la gare d'Austerlitz, avec pour corollaire l'immobilisation sur le couloir des bus matérialisé par des bandes blanches et en infraction au code de la route. La situation des piétons est également préoccupante lors de la traversée du boulevard en raison de la circulation des bus à contre-sens et des panneaux conseillent de regarder à gauche, puis à droite. Ce cliché contemporain pris le 21 Février 2012 met bien en valeur la section aérienne de la ligne que les arbres masquaient sur la carte ancienne. On remarquera les deux travées de plus grande hauteur et longueur à l'endroit du débouché de l'accès principal de l'hôpital de la Salpétrière.
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Boulevard de l'Hôpital - Ligne 5

Message par droopyjm »

En descendant de quelques dizaines de mètres il est possible de revoir le chemin parcouru depuis le boulevard Saint-Marcel :

Image
Boulevard de l'Hôpital 5
La statue que l'on aperçoit à gauche de ce cliché que Dominique a présenté le 16 Janvier 2009, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Boulevard de l'Hôpital, est celle de Philippe Pinel né en 1745 dans le Tarn et décédé en 1826 à Paris, aliéniste réputé de son époque et célèbre pour avoir aboli les chaînes qui liaient les malades mentaux et surtout d'avoir humanisé leurs traitements. Cette statue a été érigée à l'entrée de l'allée menant à l'hôpital de la Salpétrière. C'est en 1656 que Louis XIV confia la construction d'un hôpital à l'emplacement d'un groupe de bâtiments où l'on fabriquait de la poudre pour les munitions, endroit baptisé "Salpétrière". On y enferma en premier lieu les mendiants. En 1684 une annexe fut ouverte pour y enfermer les femmes de mauvaise vie, principalement des prostituées. Après une période troublée durant la Révolution, l'hôpital pris son essor sous la forme que l'on connait.

Image
Boulevard de l'Hôpital 6
C'est sur la partie droite de ce cliché pris le 21 Février 2012 que débouche, au pied de l'immeuble de droite derrière le pilier, une artère connue de tous les cinéphiles, en l'occurrence la rue Poliveau où fut tourné la séquence au cours de laquelle Bourvil et Jean Gabin passent la porte cochère d'un immeuble du 45, rue Poliveau. On se souvient des dialogues savoureux clamés par Jean Gabin : "Mr Jambier (rôle interprété par Louis de Funès), 45, rue Poliveau, pour moi ce sera 1000 francs,...je crois qu'il va me falloir 2000 francs de plus". En fait la scène fut tournée devant le 13 de cette rue, seul endroit possible où l'on aperçoit le viaduc du Métro tout au fond de la prise de vue, ce qui n'est pas le cas au 45. Non loin du 45 on peut aller prendre un café dans un bistrot qui s'appelle "La Traversée de Paris". un joli clin d'oeil en quelque sorte pour les touristes et les cinéphiles !
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Boulevard de l'Hôpital - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Boulevard de l'Hôpital 7
Le cliché de cette carte a été présenté par François (Carpostale) le 7 Août 2011 dans le sujet "TOUT PARIS". Le photographe se situe à l'endroit où le viaduc amorce une courbe sur la droite comme le montre le léger décalage dans cette harmonie de ligne droite. Au moment où a été pris ce cliché le boulevard de l'Hôpital était encore constitué de constructions anciennes moins flatteuses que celles de la rue des Wallons. Le jeune homme au centre du cliché donne l'impression d'une répétition de défilé de mode et semble prendre la pose. La légende de la carte est inexacte : en effet il ne s'agit pas de la rampe qui se situe bien sur à l'extrémité des travées du viaduc. Quant à la gare d'Orléans elle se situe un peu plus loin dans le dos du photographe. Une carte similaire du même éditeur, également présentée par François (Carpostale), indique cette légende erronée, toutefois agrémentée de la mention "Chef d'Oeuvre de la Métallurgie"

Image
Boulevard de l'Hôpital 8
Ce cliché contemporain pris le 2 Mars 2012 semble tout droit sorti du logiciel de travail d'images de notre ami Bastille91 avec ces touches de couleurs au milieu du noir et blanc. Rien n'a été retravaillé en ce qui me concerne, il s'agissait tout simplement d'une journée où le soleil boudait malgré les prévisions optimistes de la météo. C'était un mardi, jour bi-hebdomadaire du marché, comme en témoigne le travail de cet agent du nettoiement. Quelques immeubles ont survécu, mais la grande porte cochère a disparue. En poursuivant la descente du boulevard ce sera l'occasion de faire un tour au Jardin des Plantes et au Museum d'Histoire Naturelle qui a été récemment rénové. Bien entendu la visite des ménageries reste incontournable. L'entrée du Jardin des Plantes accessible par la place Valhubert offrira à tout visiteur une vue imprenable sur la perspective des jardins et des bâtiments de la Grande Galerie de l'Evolution.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Boulevard de l'Hôpital - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Boulevard de l'Hôpital 9
D'après la date indiquée par l'expéditeur de cette carte, dont le cliché a été présenté par Dominique le 25 Janvier 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Boulevard de l'Hôpital, nous sommes en présence des débuts de l'exploitation. La courbe à droite évoquée sur le post précédent est maintenant dépassée et ce cliché nous offre la perspective de la courte section en ligne droite, avant celle à gauche permettant au viaduc de pénétrer perpendiculairement au bâtiment de la gare d'Austerlitz. On notera la travée de plus grande hauteur et par conséquent plus longue nécessaire pour s'affranchir d'une voie interne menant aux dépendances de la gare. Des vues aériennes de cette section montrent comment les travées du viaduc se faufilent entre les bâtiments en les frôlant, comme celui situé au centre du cliché.

Image
Boulevard de l'Hôpital 10
Comme le montre ce cliché pris le 21 Février 2012, un second bâtiment a trouvé sa place sous le viaduc, dont les occupants n'ont pas le loisir de s'assoupir lors de réunions organisées par les salariés élus de l'une des organisations syndicales de la SNCF, avec les rames circulant au dessus de leurs têtes. Sans connaître la date de sa construction on peut imaginer que le béton a participé à l'enlaidir. Il est vrai qu'en l'état actuel l'environnement de la gare d'Austerlitz, dans cette partie dédiée aux arrivées, reste figé dans un état de décrépitude avancé. On verra plus loin que les transformations opérées lors de la couverture des voies 1 à 5 sont en train de se poursuivre à l'extérieur de la cour des départs avec la démolition du buffet de la gare.
Modifié en dernier par droopyjm le lun. 2 avr. 2012 12:16, modifié 1 fois.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Orléans-Austerlitz 1
Avant de pénétrer dans la cour d'arrivée de la gare à la rencontre du viaduc il paraissait intéressant de mettre en avant le cliché de cette carte que Dominique a présenté le 3 Août 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare d'Orléans-Austerlitz. Comme lui on ne pouvait qu'être intrigué par ce panneau semi-circulaire marqué "Métropolitain" alors que la station aérienne est assez éloignée de la voie publique, en longeant à droite l'immeuble. Sans doute sollicitée par des usagers à la recherche de la station durant les premiers mois de l'exploitation, la CMP eut l'idée de positionner cet arceau de manière visible à l'entrée de la cour d'arrivée. C'est seulement le 12 Juillet 1939 que la ligne 10 fut prolongée de Jussieu à la Gare d'Austerlitz et durant toute cette période les usagers utilisant le boulevard de l'Hôpital surent trouver leur chemin. On ne sait pas en revanche à quel moment il a été démonté (lire en priorité le texte proposé par Dominique en cliquant sur le lien ci-dessus).

Image
Gare d'Austerlitz 2
Sous la batterie de panneaux destinés aux automobilistes on peut voir l'un des deux accès directs à la ligne 10, de chaque côté du boulevard, comme le montre ce cliché pris le 21 Février 2012. Les usagers désirant accéder aux quais de la ligne 5 continuent à longer le trottoir le long de l'immeuble, afin d'éviter un long périple par les couloirs souterrains. L'immeuble construit par la Cie du Paris-Orléans pour son siège a été entièrement réaménagé il y a quelques années et ne subsiste plus que la façade, toute la partie intérieure ayant été reconstruite aux normes actuelles. Des entreprises du secteur tertiaire en occupent la majeure partie. A n'en pas douter les futurs aménagements vont propulser durablement la gare et son environnement dans le XXIème siècle.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Austerlitz 3
Sur ce cliché déjà présenté par Dominique le 4 Octobre 2008 dans la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare d'Austerlitz on découvre la dernière travée supportée par les deux piliers en fonte adossés à la façade du bâtiment des arrivées, avant que les voies ne pénètrent dans le hall de la gare. Lors de l'avant-projet établi en 1897 il avait été prévu que la ligne devait s'engager sur le pont routier d'Austerlitz proprement dit. Devant l'impossibilité d'occuper la chaussée on avait envisagé d'établir le viaduc sur le trottoir du boulevard pour passer en façade des bâtiments de la Cie du Paris-Orléans situés le long de la place Valhubert. Le viaduc spécial de traversée de la Seine se serait donc situé à quelques mètres du pont routier...(description à suivre sur le prochain post). Les auvents/marquises le long du bâtiment ressemblent à celles présentes sur les gares de passage de la Cie du Paris-Orléans et permettaient aux voyageurs de s'abriter des intempéries avant de monter dans un "taxi-fiacre".

Image
Gare d'Austerlitz 4
Il n'est jamais facile de prendre un cliché sur la voie publique et a fortiori ici dans la cour des arrivées de la gare, à en juger par les bananes rouge et blanche présentes en bas à droite du cliché, protégeant un engin de travaux publics. Ceci dit, de ce côté de la gare, les travaux se poursuivent, à en juger par la présence de barrières métalliques le long du bâtiment, comme le montre ce cliché pris le 21 Février 2012. Les auvents/marquises le long du bâtiment sont toujours présentes. La marquise, marquant le début de la station, elle, a été modernisée et arbore de nos jours des tons bleu-vert aux couleurs de la RATP. Et comme sur la carte ancienne une rame, cette fois de la série MF 67, quitte la station pour se diriger en direction de son terminus à la place d'Italie et se faufiler sur le viaduc tel un serpent métallique au passage des deux courbes précédant l'alignement vers l'ouvrage de passage entre le viaduc et le souterrain.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Austerlitz 5
Le cliché de cette carte proposé par François (Carpostale) le 25 Avril 2011 dans le sujet PARIS XIIIème arrondissement, nous permet de nous approcher d'un peu plus près du viaduc pénétrant dans le hall de la gare. Sous le viaduc et entre les deux piliers en fonte on distingue, le long du bâtiment, les portes d'accès menant aux quais. Mais revenons sur le projet du tracé de la ligne le long de la place Valhubert. C'est en définitive la Cie du Paris-Orléans, afin de palier à cet inconvénient, qui proposa à la ville de Paris d'infléchir le tracé sur la droite pour traverser la gare à l'intérieur du grand hall central, au dessus des voies du P.O., puis de traverser la cour des départs, le quai d'Austerlitz et enfin la Seine au moyen du fameux viaduc placé donc à environ 200 mètres en amont du pont routier d'Austerlitz. C'est cette solution qui fut adoptée comme le montre cette série de clichés au dessus de la cour des arrivées.

Image
Gare d'Austerlitz 6
Encore une fois, sur ce cliché pris le 21 Février 2012, l'angle de prise de vue n'est pas totalement respecté en raison de la présence de nombreux véhicules garés sur ce parc public payant. On aura noté, que sans se concerter, les photographes des deux éditeurs de cartes anciennes ont eu la bonne idée de surprendre une rame à la sortie de la station. Cette fois sur ce cliché c'est une rame MF 2000 qui s'élance vers la place d'Italie. On admirera, de part et d'autre de la verrière, des deux piliers en pierre de taille ornés des armes de la ville de Paris et surmontés d'un chapiteau. Cette disposition était commune à chaque entrée et sortie des stations aériennes, sauf qu'ici ils sont placés face au viaduc et non pas latéralement. En fait, l'exception ici, comme c'est le cas à la station Bel-Air sur la ligne 6, c'est que les piliers ont reçu les armes de la ville de Paris au lieu des signes du zodiaque
Modifié en dernier par droopyjm le sam. 24 mars 2012 17:36, modifié 1 fois.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Austerltz 7
Le cliché de cette carte que Dominique a présenté le 5 Octobre 2008 au début de la collection du Métro, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare d'Austerlitz est un document historique. En effet les tailleurs de pierre n'ont pas terminé la finition des grands piliers, ce qui justifie la présence des échafaudages. On peut donc en déduire que le cliché a été pris quelques semaines avant la mise en service de la ligne. Sans doute parce qu'il s'agissait des dépendances de la gare et non soumises aux contraintes d'une voie publique, les ingénieurs se permirent d'implanter deux paires de piliers en fonte pour traverser cette partie de la cour d'arrivée, plutôt que d'utiliser les grandes travées d'une quarantaine de mètres. On notera au pied du viaduc la présence d'une "vespasienne" destinée à soulager au plus vite les besoins de ces messieurs après un long voyage. Quant aux dames quel service leur était-il offert ? Sans doute des "lavatories" présents dans le hall de la gare.

Image
Gare d'Austerlitz 8
Sur ce cliché pris le 21 Février 2012 on notera que le parking bat son plein et pour une fois, comme le sujet photographié est en hauteur, cela ne pose pas de problème. L'ancien immeuble du Paris-Orléans a été réhabilité tout en gardant les façades de type haussmannien. L'envers du décor montre une construction des plus modernes et parfaitement adaptée à la présence de bureaux. Lorsque l'on regarde la verrière on imagine l'ampleur des travaux qu'il a fallu entreprendre pour traverser le grand hall de part et d'autre des bâtiments d'arrivée et de départ, ainsi que le lancement sans appui intermédiaire des deux ponts accolés supportant chacun le quai et la voie contigüe de la station elle-même.
Classement : 10.53%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Austerlitz 9
Nous n'étions pas monté sur les quais d'une station aérienne depuis celle du "Chevaleret" sur la ligne 6. C'est chose faite grâce au cliché de cette carte que Dominique a présenté le 3 Février 2011, à revoir ici : Métropolitain - Métro Paris - Station Gare d'Orléans. Il s'agit de la seule station aérienne de la ligne 5 à proprement parler, puisque celle du "Quai de la Rapée" (ex. Place Mazas, puis Pont d'Austerlitz) a été construite à fleur de sol, un peu comme celle de "Corvisart" sur la ligne 6. La station "Gare d'Orléans" sera jusqu'au 14 Juillet 1906 le terminus provisoire de la ligne 2 Sud (c'était encore son appellation du moment) date à laquelle elle fut prolongée à "Place Mazas", en sachant que son terminus officiel, d'après le projet de 1901, était prévu à cette même station "Place Mazas". Afin de s'orienter, précisons que ce cliché a été pris en queue du quai en direction de "Place Mazas". En effet aucune plaque indicatrice de direction ne figure sur le quai. Doit-on supposer qu'il s'agit d'une marche d'essai avant la mise en service avec la présence des deux poinçonneurs sur chaque quai, une sorte de répétition en quelque sorte ?

Image
Gare d'Austerlitz 10
Tant sur le cliché ancien que sur celui contemporain pris ici le 2 Mars 2012 on peut observer les deux ponts jumelés formés par deux poutres droites à treillis, divisées chacune en 6 panneaux, pour celles construites entre les deux voies. Afin de fermer les quais les poutres extérieures sont munies sur leur face intérieure d'un grille de clôture, du type de celles adoptées pour les ouvrages de passage entre le souterrain et le viaduc (merci à Jules Hervieu pour ces détails instructifs paru dans son ouvrage sur la construction du Métro). Bien entendu, de nos jours, des modifications ont été apportées, ne serait-ce que pour renforcer l'ouvrage en raison du poids supérieur du matériel en circulation. On notera sur ce cliché la présence, sur chacune des deux poutres, de nombreux câbles nécessaires au bon fonctionnement de l'informatique et des communications en tout genre.
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Austerlitz 11
Le cliché de cette carte a été présenté par François (Carpostale) le 26 Novembre 2011 dans le sujet PARIS XIIIème arrondissement. Cette fois le photographe a planté son objectif sur le quai en direction de la Place d'Italie, comme l'indique le panneau suspendu visible au milieu du cliché. Nommée "Gare d'Orléans" à sa mise en service, la station fut renommée "Gare d'Orléans-Austerlitz" le 15 Octobre 1930 et enfin "Gare d'Austerlitz" tout court le 25 Avril 1985. En dehors des frontons des bâtiments des cours de départ et d'arrivée plus rien ne rappelle les origines de la Cie du Paris-Orléans. En revanche on n'oubliera pas de se souvenir de la victoire de Napoléon contre les autrichiens le 2 Décembre 1805, un retour aux sources en quelque sorte à 180 ans de distance. Et avec nostalgie on remarquera le bureau du chef de station.

Image
Gare d'Austerlitz 12
En dépit d'un effet de flou mal maitrisé, sur ce cliché pris le 2 Mars 2012, les couluers permettent de restituer l'ambiance du quai de la station, toujours très fréquenté, particulièrement ici à proximité de la sortie vers la cour des départs. La décision de la Cie du Paris-Orléans de proposer le passage de la ligne à travers le hall n'était pas feinte puisqu'à chaque extrémité des quais une entrée et une sortie permettaient aux clients du chemin de fer d'accéder facilement au Métro. Et il faut reconnaitre que la configuration des lieux avait permis sans souci majeur d'implanter les quais et les escaliers d'accès, donnant lieu à un mariage fort réussi entre le style des bâtiments du chemin de fer et de ceux du Métro, sans perturber le trafic des voies grandes lignes passant en dessous, à destination et au départ de la gare d'Orsay.
Classement : 15.79%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Avatar du membre
droopyjm
Modérateur
Modérateur
Messages : 1638
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 11:35
Localisation : Thiais (94)
Contact :

Station Gare d'Austerlitz - Ligne 5

Message par droopyjm »

Image
Gare d'Austerlitz 13
Nous voici maintenant au niveau de la cour des départs de la gare grâce au cliché de cette carte que François (Carpostale) a présenté le 16 Janvier 2011 dans le sujet PARIS XIIIème arrondissement. Les deux premières travées du viaduc permettent à la ligne de quitter la station avant de traverser le quai d'Austerlitz, puis d'emprunter le viaduc métallique. Sans connaitre le moment de la journée où ce cliché a été pris il est étonnant que la cour soit si déserte dans un lieu habituellement animé. Des travaux sont encore en cours à proximité du viaduc ce qui justifie la présence de la baraque de chantier. Compte tenu de l'exiguïté des lieux le bâtiment des départs fait face au quai d'Austerlitz et à la Seine, situation que les bâtisseurs de la gare n'avaient pas su résoudre.

Image
Gare d'Austerlitz 14
L'arrivée sur un lieu présente parfois des situations inhabituelles comme ce fut le cas le 2 Mars 2012 quand ce cliché contemporain a été pris. Des palissades métalliques entouraient un chantier de démolition avec comme conséquence l'impossibilité de respecter l'angle de prise de vue. En inspectant les lieux cette contrainte s'est transformée en avantage et m'a permis de prendre un cliché original. En effet le buffet de la gare, longtemps promis aux démolisseurs, venait d'être amputé de sa partie centrale. Posté à l'extrémité de l'avenue de France il a été possible de tenter un cliché comparatif pas très éloigné de la situation ancienne. Cette journée brumeuse sans soleil apportait en outre une touche de tristesse supplémentaire à cette gare qui mérite de connaitre une renaissance proche. Et vous aurez remarqué que la rame du métro est absente, je viens de m'en apercevoir à l'instant !
Classement : 5.26%
 
Une fois rien, c'est rien. Deux fois rien, ce n'est pas beaucoup. Mais trois fois rien ! Pour trois fois rien, on peut acheter quelque chose. (Raymond Devos)

La Creuse Ferroviaire

Répondre

Retourner vers « Paris - Hier/aujourd'hui »